En marche (Colombie)

mouvement politique de Colombie

En marche (en espagnol : En marcha) est un mouvement politique social-libéral fondé en novembre 2018, transformé en parti politique en décembre 2022.

En marche
(es) En marcha
Image illustrative de l’article En marche (Colombie)
Logotype officiel.
Présentation
Directeur national Juan Fernando Cristo
Fondation novembre 2018 (mouvement)
décembre 2022 (parti politique)
Scission de Parti libéral colombien
Siège Bogota, Colombie
Positionnement Centre à centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Social-libéralisme[1]
Pacifisme[1]
Fédéralisme[2],[3]
Décentralisation[2]
Coalisé dans Coalition du centre de l'espoir (es) (2021-2022)
Couleurs Brique de feu
Site web enmarchacolombia.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Représentants
0  /  188
Sénateurs
3  /  108

Le mouvement est isolé entre 2018 et 2021, puis rejoint une coalition centriste en 2021, fait élire 3 sénateurs avec l'Alliance sociale indépendante, devient un parti politique en décembre 2022 et rejoint le gouvernement de Gustavo Petro en avril 2023.

Historique modifier

Création en novembre 2018 modifier

En novembre 2018, Juan Fernando Cristo annonce la création de son mouvement politique et citoyen En marche, en rupture avec le Parti libéral colombien[4].

Le mouvement est né d'une contestation interne au Parti libéral, s'opposant au ralliement et soutien du parti envers le président Iván Duque[2].

Le mouvement reprend l'idéologie du social-libéralisme et la volonté politique pacifiste, que le Parti libéral aurait abandonné selon leurs dirigeants[1].

Législatives de 2022 et soutien à Gustavo Petro modifier

Entre 2021 et 2022, le mouvement En marche est membre de la Coalition du centre de l'espoir (es) et présente neufs candidats avec la coalition lors des élections législatives de 2022, investis avec l'Alliance sociale indépendante[2].

À l'issue des élections législatives, trois candidats sont élus sénateurs : Guido Echeverri (es), Gustavo Moreno et Jairo Castellanos, ils rejoignent le groupe parlementaire de l'Alliance sociale indépendante[2].

Après avoir soutenu le candidat Sergio Fajardo, de la Coalition du centre de l'espoir (es) au premier tour de l'élection présidentielle de 2022. Le 11 juin, Juan Fernando Cristo annonce que son mouvement soutiendra Gustavo Petro pour le second tour du 19 juin, sans abandonner son « esprit libéral et critique »[5], une position contraire à la Coalition du centre de l'espoir (es), qui avait appeler à voter blanc ou pour Rodolfo Hernández[6].

Création du parti et ralliement au gouvernement de Petro modifier

En décembre 2022, en raison de l'élection de trois sénateurs lors des élections législatives et un résultat électoral suffisant avec 3 sénateurs, le Conseil national électoral a reconnu le mouvement en tant que nouveau parti politique[7].

En février 2023, la première assemblée du parti annonce la nomination de Juan Fernando Cristo en tant que Directeur national, président du parti[8]. Mais également l'assemblée annonce reconnaitre trois sénateurs : Guido Echeverri (es), Gustavo Moreno et Jairo Castellanos.

Les trois sénateurs élus confirment ensuite leur rupture avec l'Alliance sociale indépendante, étant reconnus comme membres du mouvement d'En marche depuis leurs élections, ils annoncent quitter le groupe de l'ASI, créant un groupe d'En marche au Sénat[2].

Plus spécifiquement, après cette annonce, les trois sénateurs ont été expulsés du groupe parlementaire de l'Alliance sociale indépendante au Sénat, le parti arguant d'une rébellion ouverte et de ne pas avoir respecté les règles de prises de décisions en réunion de groupe[9].

En mars 2023, le dirigeant du nouveau parti Juan Fernando Cristo annonce que ses adhérents voteront en ligne pour décider si le parti doit soutenir (ou non) le gouvernement de Gustavo Petro[10]. Le 22 avril, le parti publie sur son compte Twitter les résultats, les adhérents souhaitant majoritairement le soutien au gouvernement Petro à 67% pour, 26% souhaitant l'indépendance et 3% dans l'opposition[11].

Organisation modifier

Directeur national modifier

Nom Fonction
  Juan Fernando Cristo Ancien ministre de l’Intérieur
Ancien sénateur

Parlementaires modifier

Sénateurs modifier

Nom Fonction
  Guido Echeverri (es) Sénateur
  Gustavo Moreno Sénateur
  Jairo Castellanos Sénateur


Références modifier

  1. a b et c (es) « 'Vamos a construir un partido que se dedique a defender la paz' », sur eltiempo.com,
  2. a b c d e et f (es) « En Marcha, como nuevo partido político en Colombia », sur lapatria.com,
  3. (es) « Video - Juan Fernando Cristo defiende su propuesta de convertir a Colombia en un Estado federal », sur semana.com,
  4. (es) « En Marcha, el nuevo movimiento político creado por liberales rebeldes », sur eltiempo.com,
  5. (es) « Samperista y político tradicional: Juan Fernando Cristo se suma a la campaña de Gustavo Petro, en medio de escándalo de los ‘petrovideos’ », sur semana.com,
  6. (es) « Alejandro Gaviria responde por video en el que predecía debacle por presidencia de Gustavo Petro: “decidí aportar” », sur infobae.com,
  7. (es) « En Marcha y Fuerza Ciudadana, los dos nuevos partidos políticos en Colombia: ¿por qué los reconoció el Consejo Nacional Electoral? », sur semana.com,
  8. (es) « la primera asamblea de En Marcha, nuevo partido político. El exministro Juan Fernando Cristo fue elegido como el director nacional », sur twitter.com,
  9. (es) « Esta es la razón por la que expulsaron al senador Jairo Castellanos de la AS », sur laopinion.com.co,
  10. (es) « En Marcha, partido de Juan Fernando Cristo, pondrá a sus afiliados a votar digitalmente su posición ante el Gobierno », sur laopinion.com.co,
  11. (es) « En la primera votación de los afiliados de #EnMarcha definieron que el partido será de Gobierno », sur twitter.com,