Emmanuel Constant

Emmanuel Constant, nommé Toto, né le 27 octobre 1956, est un commandant militaire haïtien .

Emmanuel Constant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Condamné pour
Crime contre l'humanité, mortgage fraud (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

1991–1994Modifier

Au milieu de l’année 1993, deux ans après le coup d'Etat haïtien en 1991, Constant a fondé un groupe paramilitaire armé appelé FRAPH ( « Front Révolutionnaire Armé pour le Progrès d’Haïti» comme escadron de la mort qui terrorise les partisans du président exilé Jean-Bertrand Aristide [1].

Une source de la CIA implique Constant dans l'assassinat du ministre de la Justice Guy Malary en 1993, bien que l'agence ait déclaré que la source n'était pas vérifiée[2].

Constant est payé par l'argent de la CIA de 1992 à 1994, ainsi que plusieurs membres éminents de la junte militaire. Il fournit des informations à l'agence pour environ 500 $ par mois, selon des responsables américains et Constant lui-même.


1994-2005Modifier

En 2001, un tribunal haïtien statue en son absence et il est condamné à la réclusion à perpétuité pour son rôle dans le massacre de Raboteau .

2006-2019Modifier

En 2008, il est reconnu coupable de fraude hypothécaire et condamné à 12-37 ans de prison. Le 27 juin 2019, Constant est emprisonné au Eastern Correctional Facility, une prison à sécurité maximale de New York . Il est admissible pour la première fois à une libération conditionnelle le 30 juin 2016, mais refuse; La prochaine date de son audience de libération conditionnelle est février 2020.

RéférencesModifier

  1. (en-US) David Grann, « Giving "The Devil" His Due », sur The Atlantic, (consulté le 26 janvier 2020)
  2. (en-US) Tim Weiner, « '93 Report By C.I.A. Tied Haiti Agent To Slaying », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2020)