El General (rappeur tunisien)

rappeur tunisien

El General (arabe : الجنرال), nom de scène de Hameda Ben Amor (حمادة بن عمر), né le 7 octobre 1989 en Arabie saoudite[1], est un rappeur tunisien.

El General
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Hameda Ben AmorVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
El GeneralVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique

Sa chanson Rais Lebled, sortie en novembre 2010, le fait connaître auprès du grand public.

BiographieModifier

Cadet d'une fratrie de quatre enfants, il vit à Sfax avec ses parents[2]. Actif à partir de 2007[1], Ben Amor écrit principalement des chansons de rap à caractère politique où le thème de la corruption occupe une place importante[2].

En raison de la censure sous le régime du président Zine el-Abidine Ben Ali, il ne peut donner de concert, sortir des albums ou les voir diffuser sur les radios tunisiennes et se tourne donc vers les réseaux sociaux, notamment YouTube[2].

Sa chanson la plus connue, Rais Lebled, sortie le 7 novembre 2010, cherche à attirer l'attention sur les mauvaises conditions de vie de la jeunesse tunisienne et accuse le président d'utiliser et d'encourager la corruption et de ne pas agir contre les problèmes autrement qu'avec des méthodes dignes d'un État policier[2]. Sa chanson est décrite par le magazine Time comme l'« hymne de la révolution et des protestataires de la place Tahrir au Caire »[2].

Deux jours après que sa chanson, Tounes Bledna, a été publiée le 22 décembre 2010, il est arrêté par la police[3],[4] et conduit à Tunis pour être interrogé sur ses connexions politiques, ce que Ben Amor qualifie de « torture morale »[2]. Il est relâché trois jours plus tard sous la pression des manifestations qui ont suivi l'immolation de Mohamed Bouazizi[2].

Le magazine Time le classe en 2011 parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde[5].

TitresModifier

  • Aalesh? (Pourquoi ?)
  • Sidi Rais (Monsieur le Président)
  • Rais Lebled (Président du pays)
  • Tounes Bledna (Tunisie notre pays)
  • Yezzi Maskotna (Arrêtons de nous taire)
  • Tahia Tounes (Vive la Tunisie)
  • Bledi Matebkich (Mon pays, ne pleurs pas)
  • Hor
  • Yhebbou Ylezzouni
  • 3ammel 3al 3ali
  • Mechia w Tzid
  • Tfol Sghir
  • Mise à jour
  • Solo
  • Ma Nsina
  • Ready
  • Hwemna
  • Donia
  • Tsunami
  • Waadi
  • Fannen & Ensen

RéférencesModifier

  1. a et b « À propos », sur facebook.com (consulté le 27 novembre 2019).
  2. a b c d e f et g (en) Vivienne Walt, « El Général and the Rap Anthem of the Mideast Revolution », sur time.com, (consulté le 2 juin 2019)
  3. (en) Yasmine Ryan, « Tunisia arrests bloggers and rapper », sur aljazeera.com, (consulté le 2 juin 2019)
  4. (ar) « Tunisian rapper arrested after online protest song », sur alarabiya.net, (consulté le 2 juin 2019)
  5. « Tunisie : El Général parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde », sur tekiano.com, (consulté le 2 juin 2019)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « El Général » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier