Ein Glas Wasser (film, 1923)

film de 1923
Ein Glas Wasser
Description de cette image, également commentée ci-après
Mady Christians dans le rôle de la reine Anne (à droite)
Réalisation Ludwig Berger
Scénario Adolf Lantz
Ludwig Berger
Acteurs principaux
Sociétés de production Decla-Bioscop
Pays de production Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Drame
Durée 112 minutes
Sortie 1923

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ein Glas Wasser (en français Le Verre d'eau) est un film allemand réalisé par Ludwig Berger sorti en 1923.

Il s'agit d'une adaptation de la pièce (de) d'Eugène Scribe[1].

SynopsisModifier

Londres à l'époque de la guerre de Succession d'Espagne au début du XVIIIe siècle. Les partisans de la reine Anne sont divisés en deux parties : une partie, sous la direction de lord Bolingbroke, fait pression pour des pourparlers de paix et une réconciliation rapide avec l'adversaire, la France ; l'autre côté, cependant, préconise une poursuite des hostilités sous la direction de l'influente duchesse de Marlborough. La reine Anne, encore très jeune et inexpérimentée politiquement, ne sait pas encore comment elle va décider. Afin de la mettre de son côté, chacune des deux parties, Bolingbroke et Marlborough, tente de manipuler la reine dans un jeu d'intrigue.

Un autre conflit à la cour est plutôt amoureux : la reine Anne et la duchesse Marlborough montrent un grand intérêt pour le jeune et séduisant officier John Masham, qui à son tour est éperdument amoureux de la jolie femme de chambre Abigail. Lord Bolingbroke, politicien et intrigant avisé ainsi que connaisseur des faiblesses humaines, est le seul à garder une trace de ce chaos d'émotions et tire délibérément les ficelles dans la mise en œuvre de ses plans. Finalement, les choses se passent comme il l'avait prévu : un traité de paix avec la France est conclu.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Ein Glas Wasser est tourné dans le Decla-Bioscop-Atelier Neubabelsberg fin 1922 et des plans extérieurs à Bayreuth, Bruchsal et Veitshöchheim et Neubabelsberg.

Le film passe la censure le .

Notes et référencesModifier

  1. (en) Eric Rentschler, German Film & Literature, Taylor & Francis, , 396 p. (ISBN 9781136368806, lire en ligne)

Source de traductionModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier