Efraín Forero

coureur cycliste colombien
Forero Triviño est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Forero ; le second, maternel, souvent omis, est Triviño.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Forero et Triviño.
Efraín Forero Triviño
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom de naissance
Efraín Forero TriviñoVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Zipa IndomableVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (89 ans)
ZipaquiráVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Principales victoires

Efraín Forero Triviño, né le à Zipaquirá (département de Cundinamarca), est un coureur cycliste colombien des années 1950. Surnommé « Zipa Indomable », il remporte la première édition du Tour de Colombie en 1951.

BiographieModifier

Vie privéeModifier

Efraín Forero Triviño naît le à Zipaquirá, une municipalité du département de Cundinamarca en Colombie[1].

Carrière sportiveModifier

Efraín Forero est indiscutablement connu comme étant le fondateur et le vainqueur de la première édition du Tour de Colombie qui débute le 5 janvier 1951 depuis les installations du journal El Tiempo, située au niveau de la carrera Séptima et de l'Avenida Jiménez à Bogota[1].

En 1953, le journaliste Jean Leulliot, créateur de la Route de France, envoie une invitation à la fédération colombienne de cyclisme que cette dernière accepte[2]. L'entraînement, qui s'ensuit dans la savane de Bogota, manque cependant d'intensité, étant réalisé dans un cadre habituel, sur une route vallonnée mais facile[3]. Le 6 mai, la presse française diffuse la liste des participants fournie par l'organisation de la Route de France[4]. Outre Forero, l'équipe colombienne est composée de ses coéquipiers Ramón Hoyos, Héctor Meza, Fabio León Calle, Mario Montaño et Oscar Oyola ainsi que du directeur technique de l'équipe, le Français José Beyaert[5],[6]. Ils prennent le vol en partance de Bogota pour la France le 8 mai[4]. Néanmoins, la Route de France 1953, qui se déroule du 13 au 25 mai, s'avère être un véritable échec pour la délégation sud-américaine. En effet, elle voit après seulement quatre jours de course, l'abandon des six coureurs colombiens engagés[5].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès sur pisteModifier

Jeux d'Amérique centrale et des CaraïbesModifier

  • 1950
    •   Médaillé d'or de la poursuite par équipes

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) Hernán Payome Villoria, « "El Zipa" Forero y la Historia de La Vuelta a Colombia », Revista Sólo Ciclismo,‎ (lire en ligne, consulté le 27 août 2015)
  2. Gilard 2007, p. 71
  3. Gilard 2007, p. 81
  4. a et b Gilard 2007, p. 82-83
  5. a et b Gilard 2007, p. 85
  6. (es) Armando Caicedo Garzón, « Clave 1953 primera participación colombiana en el ciclismo frances », El Tiempo,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2015)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jacques Gilard, « 1953 : des cyclistes colombiens en France », Caravelle, no 89,‎ , p. 69-97 (lire en ligne, consulté le 27 août 2015)  

Articles connexesModifier

Liens externesModifier