Efficacité lumineuse d'un rayonnement

L'efficacité lumineuse d'un rayonnement est le rapport du flux lumineux Φv sur le flux énergétique Φe[1],[2]. Son unité est le lumen par watt (lm·W−1). Elle exprime l'efficacité d'un rayonnement compte tenu de la sensibilité de l’œil humain modélisée à l'aide de l'efficacité lumineuse spectrale.

,

Dans le domaine photopique, c'est-à-dire en vision diurne, la valeur de l'efficacité lumineuse est toujours un nombre compris entre 0 lm W−1 et 683,002 lm W−1. 0 lm W−1 est l'efficacité lumineuse d'un rayonnement ne comprenant aucune fréquence dans la plage visible, tandis que 683,002 lm W−1 est l'efficacité lumineuse d'un rayonnement monochromatique de fréquence 540 THz, correspondant à la longueur d'onde de 555,016 nm (vert–jaune), c'est-à-dire au maximum de sensibilité de l'œil humain, selon la fonction d'efficacité lumineuse spectrale d'un observateur de référence défini par la CIE.

À titre d'exemple, l'efficacité lumineuse du rayonnement solaire est d'environ 100 lm W−1[3],[4].

Notes et référencesModifier

  1. « ISO 80000-7:2008(fr) — Grandeurs et unités — Partie 7 : Lumière », sur iso.org (consulté le 4 juillet 2016)
  2. (en) « Luminous efficacy (of radiation) », CIE (consulté le 7 juin 2016)
  3. Hors atmosphère, la luminance du soleil vaut Lv = 1,96 × 109 cd m−2 et sa luminance énergétique Le = 2,04 × 107 W sr−1 m−2, soit une efficacité lumineuse de 96,1 lm W−1 selon :
    Jean Terrien et François Desvignes, la photométrie, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? » (no 1467), , 1re éd. (lire en ligne), p. 34.
  4. Au niveau de la mer, par temps clair, la luminance du soleil vaut Lv = 1,5 × 109 cd m−2 et sa luminance énergétique Le = 1,5 × 107 W sr−1 m−2, soit une efficacité lumineuse de 100 lm W−1 selon :
    Robert Sève, Science de la couleur : Aspects physiques et perceptifs, Marseille, Chalagam, (ISBN 2-9519607-5-1), p. 312.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :