Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blackett.

L'effet Blackett, aussi appelé magnétisme gravitationnel, désigne l'hypothétique création d'un champ magnétique par un corps électriquement neutre en rotation. Il n'a jamais été observé.

HistoireModifier

Le magnétisme gravitationnel a été proposé par le physicien britannico-allemand Arthur Schuster comme explication du champ magnétique de la Terre[1], mais son hypothèse a été réfutée en 1923 par H. A. Wilson[2].

Cette hypothèse a été reprise par le physicien britannique P. M. S. Blackett en 1947 lorsqu'il a affirmé qu'un corps en rotation devrait créer une champ magnétique proportionnel à son moment angulaire[3]. Ses explications n'ont jamais été acceptées.

Dans les années 1950, Blackett a considéré qu'elle était réfutée[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Arthur Schuster, « A Critical Examination of the Possible Causes of Terrestrial Magnetism », Proceedings of the Physical Society of London, vol. 24,‎ 1911-1912, p. 121-137 (DOI 10.1088/1478-7814/24/1/318)
  2. (en) H. A. Wilson, « An Experiment on the Origin of the Earth's Magnetic Field », Proceedings of the Royal Society of London, Series A, vol. 104, no 27,‎ , p. 451-455 (résumé)
  3. (en) P. M. S. Blackett, « The magnetic field of massive rotating bodies », Nature, vol. 159, no 4046,‎ , p. 658-666 (DOI 10.1038/159658a0)
  4. (en) Bernard Lovell, « Patrick Maynard Stuart Blackett, Baron Blackett, of Chelsea. 18 November 1897-13 July 1974 », Biographical Memoirs of Fellows of the Royal Society, vol. 21,‎ , p. 1-115 (résumé)