Effet Blackett

L'effet Blackett, aussi appelé magnétisme gravitationnel, désigne l'hypothétique création d'un champ magnétique par un corps électriquement neutre en rotation. Il n'a jamais été observé.

HistoireModifier

Le magnétisme gravitationnel a été proposé par le physicien britannico-allemand Arthur Schuster comme explication du champ magnétique de la Terre[1], mais son hypothèse a été réfutée en 1923 par H. A. Wilson[2].

Cette hypothèse a été reprise par le physicien britannique P. M. S. Blackett en 1947 lorsqu'il a affirmé qu'un corps en rotation devrait créer une champ magnétique proportionnel à son moment angulaire[3]. Ses explications n'ont jamais été acceptées.

Dans les années 1950, Blackett a considéré qu'elle était réfutée[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Arthur Schuster, « A Critical Examination of the Possible Causes of Terrestrial Magnetism », Proceedings of the Physical Society of London, vol. 24,‎ 1911-1912, p. 121-137 (DOI 10.1088/1478-7814/24/1/318)
  2. (en) H. A. Wilson, « An Experiment on the Origin of the Earth's Magnetic Field », Proceedings of the Royal Society of London, Series A, vol. 104, no 27,‎ , p. 451-455 (résumé)
  3. (en) P. M. S. Blackett, « The magnetic field of massive rotating bodies », Nature, vol. 159, no 4046,‎ , p. 658-666 (DOI 10.1038/159658a0)
  4. (en) Bernard Lovell, « Patrick Maynard Stuart Blackett, Baron Blackett, of Chelsea. 18 November 1897-13 July 1974 », Biographical Memoirs of Fellows of the Royal Society, vol. 21,‎ , p. 1-115 (résumé)