Ouvrir le menu principal

Le titre de duc de Coigny, pair de France, a été créé par lettres patentes de février 1747 au profit de François de Franquetot (1670-1759), comte de Coigny, baron de Varenguebec, maréchal de France.

Sommaire

Duché de CoignyModifier

Le comté de Coigny avait été constitué en 1650 par lettres patentes au profit de Jean Antoine de Franquetot (+ 1652), dit le « marquis de Franquetot », seigneur de Coigny et de Franquetot (à Coigny), dans le Cotentin. Il fut constitué à partir de plusieurs seigneuries autour de Coigny. Il est érigé en duché en 1747 en faveur de son petit-fils.

Liste chronologique des ducs de CoignyModifier

  1. 1747-1759 : François (1670-1759), 1er duc de Coigny, maréchal de France, chevalier de la Toison d'Or, gouverneur d'Alsace. Son fils Jean-Antoine (1702-1748), dit le « marquis de Coigny », lieutenant général, chevalier du Saint-Esprit, fut tué en duel en 1748 ;
  2. 1759-1821 : François Henri (1737-1821), 2e duc de Coigny, marquis du Bordage et de la Moussaye, chevalier du Saint-Esprit (1777), pair de France (1787), maréchal de France (1816), duc-pair héréditaire (1817) ; son fils François Marie Casimir de Franquetot (1756-1816), dit le « marquis de Coigny », lieutenant général[1], mourut avant lui, laissant :
  3. 1821-1865 : Auguste (1788-1865), 3e et dernier duc de Coigny, pair de France (1821-1832) et maréchal de camp. Il ne laissa que des filles. Le nom de Coigny a été repris par une branche de la maison de Gramont. Le vieux duc est décrit sous les traits du « duc de Loigny » par Jean de La Varende dans L'homme aux gants de toile (1943).
  • Gabriel-Augustin de Franquetot de Coigny, deuxième fils de François de Franquetot de Coigny (né le et décédé le à Paris), marié avec Anne-Josèphe-Michel de Roissy (née en 1753), décédée en octobre 1775), est le père d'Aimée de Coigny, célébrée par André Chénier dans "La jeune captive".

RéférencesModifier

  1. C. d'E.-A., Dictionnaire des familles françaises, Évreux, Hérissey, 1927, t. XIX, p. 219. É. Franceschini, in Roman d'Amat (dir.) Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané, 1961, t. IX, p. 154. Hoefer (dir.), Nouvelle biographie générale, Copenhague, Rosenkilde et Bagger, 1965, t. XI, col. 76 et 77.

Liens internesModifier

Liens externesModifier