Droit électoral (nouvelle)

nouvelle de Isaac Asimov

Le Votant
Image illustrative de l’article Droit électoral (nouvelle)
Couverture d’If d'août 1955.
Publication
Auteur Isaac Asimov
Titre d'origine
Franchise
Langue Anglais américain
Parution , If
Traduction française
Traduction Denise Hersant
Parution
française
1975
Intrigue
Genre Science-fiction
Date fictive 2008

Droit électoral (titre original : Franchise) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, publiée pour la première fois en 1955. Elle a pour cadre l'élection américaine de 2008, où les élections seraient remplacés par la décision d'une machine centrale, nécessitant l'avis d'un humain seulement afin de modéliser correctement la complexité de la nature humaine. Cette nouvelle sort trois ans seulement après les élection présidentielle américaine de 1952, au cours de laquelle Eisenhower remporte la victoire en partie grâce à une série de spots publicitaires dont les sujets correspondent aux résultats d'un sondage organisé pour l'occasion.

PublicationsModifier

La nouvelle est parue aux États-Unis en dans le magazine If[1].

Cette nouvelle a connu quatre traductions en français :

RésuméModifier

En 2008, le résultat des élections aux États-Unis est déterminé par Multivac, nom inspiré par l'UNIVAC I, le premier ordinateur commercial produit aux États-Unis[1]. Cet ordinateur géant prend en compte des milliers de paramètres pour estimer la tendance de l'opinion. Le vote lui-même n'est plus requis que pour un seul citoyen, choisi par Multivac et qui répond à un questionnaire pour compléter les calculs. Multivac choisit ensuite les élus aux différents postes, des conseils municipaux à la Maison-Blanche. Au bout de plusieurs décennies, les gens se sont habitués à ce procédé, et n'imaginent même plus qu'ils pourraient s'exprimer.

La partie excitante de ce processus est de deviner qui sera le votant. L'histoire suit donc les réactions d'une famille moyenne à mesure que Multivac annonce qu'il a choisi leur État, puis leur ville, puis leur quartier - et enfin leur chef de famille - comme échantillon électoral. C'est ainsi que Norman Muller, simple employé de magasin, se retrouve à "choisir" le président, sous la surveillance d'une armée de policiers, agents fédéraux et savants. D'abord réticent (ne va-t-on pas le blâmer si Multivac élit un incapable?), il est ensuite très fier de sa participation.

L'histoire s'achève sur une note ironique : à travers lui, les citoyens des États-Unis ont « une fois de plus exercé leur libre et inaliénable droit de vote. »

Notes et référencesModifier

  1. a et b Isaac Asimov, A voté, Le passager clandestin, dl 2016 (ISBN 978-2-36935-062-0 et 2-36935-062-8, OCLC 963174020, lire en ligne), p. 49

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier