Drapeau du Cambodge

drapeau national

Drapeau du Cambodge
Drapeau du Cambodge
Drapeau du Cambodge
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 16:25
Adoption 1993

Le drapeau du Cambodge (en khmer : ទង់ជាតិកម្ពុជា) est constitué d'une bande rouge horizontale entourée de deux bandes bleues, l'une en haut et l'autre en bas. Au centre se dessine en blanc une représentation du temple d'Angkor Vat.

Le Cambodge est devenu un protectorat français en 1863 et a inauguré son drapeau la même année. Les couleurs rouge et bleu étaient les couleurs traditionnelles de l'Empire khmer du IXème siècle. La couleur bleue symbolise la royauté du Cambodge, le rouge représente la Nation et le blanc évoque la Religion, principalement le bouddhisme.[1]

La version actuelle fut dessinée en 1947 sous la direction d'Ieu Koeus, un des membres fondateurs du parti démocrate qui militait à cette époque pour une indépendance du pays[2].

Il s'agit du seul drapeau national à représenter un bâtiment réel[3].

Drapeaux historiquesModifier

Années d'utilisation Drapeau Régime
1863-1948   Protectorat français du Cambodge
1945   Gouvernement du Cambodge sous domination japonaise au sein de la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale (Mars - Octobre 1945).
1948-1970   Royaume du Cambodge
1970-1975   République khmère
1975-1979   Kampuchéa démocratique
1979-1989   République populaire du Kampuchéa
1989-1991   État du Cambodge
1992-1993   Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge (APRONUC)
depuis 1993   Royaume du Cambodge

RéférencesModifier

  1. Seripheap (agence de voyage locale basée à Phnom Penh au Cambodge), « L'histoire du Cambodge à travers son drapeau », sur voyagecambodge.com, (consulté le 22 mai 2020)
  2. (en) Elizabeth Becker, When the War Was Over : Cambodia and the Khmer Rouge Revolution, PublicAffairs, coll. « History / Asian Studies », , 632 p. (ISBN 978-1891620003, présentation en ligne), p. 145
  3. Description du drapeau du Cambodge sur cosmovisions.com, consulté le 02/02/2015.