Doon Arbus

journaliste américaine
Doon Arbus
Naissance (77 ans)
New York
Nationalité Américaine
Pays de résidence États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Œuvres principales

The Sixties (1999), Diane Arbus: A Chronology (2011), The Caretaker (2020)

Doon Arbus, née le à New York, est une écrivaine, dramaturge et journaliste américaine[1].

BiographieModifier

Doon Arbus est la fille aînée de l'acteur Allan Arbus et de la photographe Diane Arbus. Elle est âgée de vingt-six ans lorsque sa mère se suicide[2]. Elle devient alors responsable de la gestion de la succession de sa mère[3]. Elle contribue à cinq ouvrages sur l'œuvre de Diane Arbus, dont An Aperture Monograph (1972) et Revelations (2003)[4],[5]. Elle a également organisé de nombreuses expositions photographiques en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art, le San Francisco Museum of Modern Art ou encore le centre d'art du Jeu de Paume[6],[7],[8],[9].

Carrière professionnelleModifier

Dans les années 1960, en tant que journaliste indépendante, Doon Arbus œuvre aux côtés d'autres écrivains comme Tom Wolfe, Jimmy Breslin et Robert Benton, à New York, le supplément dominical du New York Herald Tribune, l'un des premiers partisans du Nouveau Journalisme[10],[11],[12]. Ses articles ont également été publiés dans Rolling Stone, The Nation et Cheetah[13],[14].

En 1966, l’article James Brown Is Out of Sight, est l’un des premiers articles dédié à la légende du R&B. Celui-ci figure dans The James Brown Reader: 50 Years of Writing about the Godfather of Soul édité en 2008[15],[16].

Doon Arbus est une collaboratrice de longue date de Richard Avedon, avec qui elle coécrit les livres Alice in Wonderland: The Forming of a Company and the Making of a Play (1973) et Avedon : The Sixties (1999)[17],[18],[19]. Sa pièce, Third Floor, Second Door on the Right, a été produite au Cherry Lane Theatre par le New York International Fringe Festival en 2003[20],[21],[22].

En 2020, Doon Arbus publie son premier ouvrage The Caretaker chez New Directions[23].

BibliographieModifier

- traduit en français sous le titre Le Gardien par Christian Garcin, éditions Rivages, 2022

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Doon Arbus », sur www.ndbooks.com (consulté le )
  2. (en-US) Arthur Lubow, « Arbus Reconsidered », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Sussman, Elisabeth, 1939-, Arbus, Doon. et Rosenheim, Jeff., Diane Arbus : a chronology, 1923-1971, Aperture, (ISBN 978-1-59711-179-9 et 1-59711-179-1, OCLC 727701619, lire en ligne)
  4. (en) « Diane Arbus: An Aperture Monograph », sur Aperture.org (consulté le )
  5. (en-US) « Diane Arbus: Revelations by Doon Arbus: 9780375506208 | PenguinRandomHouse.com: Books », sur PenguinRandomhouse.com (consulté le )
  6. (en) The Met Museum, « Diane Arbus Revelations », sur https://www.metmuseum.org,
  7. (en-US) « SFMOMA Presents Diane Arbus Retrospective Major Exhibition Highlights The Artist's Full Career », sur SFMOMA (consulté le )
  8. (en) « A Fresh Look at Diane Arbus », sur Smithsonian Magazine (consulté le )
  9. (en) « Diane Arbus », sur Le Jeu de Paume (consulté le )
  10. (en-US) Tom Wolfe, « Why They Aren’t Writing the Great American Novel Anymore », sur Esquire, (consulté le )
  11. (en-US) « Revisiting Tom Wolfe’s New Journalism », sur ARTS & FARCES, (consulté le )
  12. (en-US) « Tom Wolfe Gives an Eyewitness Report of the Birth of 'The New Journalism' -- New York Magazine - Nymag », sur New York Magazine (consulté le )
  13. (en) « 1967-10 In-Person: The Mothers Of Invention », sur www.afka.net (consulté le )
  14. (en) Arbus, Diane, 1923-1971. et Cuomo, Yolanda., Untitled, Aperture, (ISBN 978-1-59711-190-4 et 1-59711-190-2, OCLC 745332872, lire en ligne)
  15. (en-US) « 'The James Brown Reader,' edited by Nelson George and Alan Leeds », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  16. (en) George, Nelson. et Leeds, Alan., The James Brown reader : 50 years of writing about the godfather of soul, Plume, (ISBN 978-0-452-28946-8 et 0-452-28946-7, OCLC 213408559, lire en ligne)
  17. (en) Alicia Ault, « A Window into the World of Diane Arbus », sur Smithsonian Magazine (consulté le )
  18. (en-US) « The Sixties », sur The Richard Avedon Foundation (consulté le )
  19. (en-US) « Alice in Wonderland, The Forming of a Company and the Making of a Play », sur The Richard Avedon Foundation (consulté le )
  20. (en-US) « Arbus Rebus », sur Observer, (consulté le )
  21. (en) Robert Simonson, « The Arbus Family Converges for NY Fringe Offering Third Floor », sur Playbill, thu jul 10 16:26:00 edt 2003 (consulté le )
  22. (en-US) Judith Thurman, « Exposure Time », sur The New Yorker (consulté le )
  23. (en-US) « 5 books to read in September: Elena Ferrante, Marilynne Robinson, more », sur AUX (consulté le )