Doc Rivers

joueur de basket-ball américain

Doc Rivers
Image illustrative de l’article Doc Rivers
Fiche d’identité
Nom complet Glenn Anton Rivers
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (59 ans)
Chicago, Illinois
Taille 1,93 m (6 4)
Surnom Doc
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis 76ers de Philadelphie
Numéro 25
Poste Entraineur
Carrière universitaire ou amateur
1980-1983 Golden Eagles de Marquette
Draft de la NBA
Année 1983
Position 31e
Franchise Hawks d'Atlanta
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1994-1995
1995-1996
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Clippers de Los Angeles
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
09,3
14,1
11,5
12,8
14,2
13,6
12,5
15,2
10,9
07,8
07,5
06,3
05,0
04,0
Sélection en équipe nationale **
1982Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
1999-2004
2004-2013
2013-2020
2020-
Magic d'Orlando
Celtics de Boston
Clippers de Los Angeles
76ers de Philadelphie

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Doc Rivers, de son vrai nom Glenn Rivers, né le à Chicago, dans l'Illinois, est un entraîneur et ancien joueur américain de basket-ball. Il est actuellement l'entraîneur principal des 76ers de Philadelphie, dans la National Basketball Association (NBA).

En tant que joueur, il a évolué au poste de meneur de jeu, considéré comme un grand défenseur.

BiographieModifier

Carrière de joueur de basket-ballModifier

Atlanta Hawks (1983-1991)Modifier

Après avoir représenté les États-Unis aux championnats du monde 1982, tournoi dans lequel il est élu meilleur joueur du tournoi, Doc Rivers est recruté au deuxième tour de la Draft 1983 de la NBA par les Hawks d'Atlanta au 31e rang au total[1]. Il passe sept saisons dans l'effectif de l'équipe d'Atlanta avec la star Dominique Wilkins, participant aux succès de l'équipe en saison régulière. Lors de la saison NBA 1986-1987, Rivers atteint une moyenne de double-double avec 12,4 points et 10 passes décisives par match. Avec 823 passes décisives lors de cette saison, il établit le record des Hawks en une saison[1]. Le , Rivers établit son record de points en carrière avec 37 unités lors d'un match contre Seattle[1]. Il partage également le record de passes décisives dans une mi-temps d'une rencontre de playoffs avec 15 passes contre Boston le [1]. Lors de la saison 1990-1991, il inscrit un record en carrière de 15,2 points en moyenne par rencontre. Cette saison est sa dernière sous le maillot des Hawks, Doc Rivers quitte la franchise en 1991 en étant le meilleur passeur de l'histoire de la franchise avec 3 866 passes décisives[1].

Clippers de Los Angeles (1991-1992)Modifier

Rivers est alors transféré aux Clippers de Los Angeles où il passe une saison.

Knicks de New York (1992-1994)Modifier

Doc Rivers rejoint les Knicks de New York où il souhaite remporter un titre de champion NBA. Lors de la saison NBA 1992-1993, sa première à New York, il dispute 77 rencontres pour la franchise[2]. L'équipe new-yorkaise termine avec le meilleur bilan de la conférence Est. Mais Rivers et les Knicks sont dominés en finale de conférence par les Bulls de Chicago, futurs champions NBA[2].

La deuxième saison à New York de Doc Rivers est marquée par une blessure qui lui fait rater les playoffs de la saison[2]. Les Knicks de New York atteignent les finales NBA en l'absence du meneur de jeu numéro 25 et s'inclinent en sept manches contre Houston[2].

En décembre 1994, les Knicks de New York transfèrent Rivers aux Spurs de San Antonio, qui ont alors le meilleur bilan du championnat.

Spurs de San Antonio (1994-1996)Modifier

Doc Rivers finit sa carrière comme joueur remplaçant des Spurs de San Antonio.

Carrière d'entraîneur de basket-ballModifier

Magic d'Orlando (1999-2004)Modifier

Le bilan de la franchise au terme de la saison régulière est de 41 victoires pour autant de défaites, échouant à se qualifier en playoffs pour une victoire. La première saison de Rivers en NBA est marqué par les transactions de 37 joueurs autour de la franchise d'Orlando, et notamment quatre des cinq titulaires de la saison précédente[3]. Glenn « Doc » Rivers est nommé entraîneur de l'année à l'issue de la saison 1999-2000 devant l'entraîneur des Lakers de Los Angeles Phil Jackson[3]. Il est le cinquième entraîneur à recevoir la récompense lors de sa première année en NBA[3].

Doc Rivers réussit à qualifier le Magic d'Orlando pour les séries éliminatoires lors des trois saisons suivantes. Il est licencié en 2003 après un mauvais début de saison.

Celtics de Boston (2004-2013)Modifier

Après avoir été commentateur sur ABC, pendant un an, il a été embauché par les Celtics de Boston comme entraîneur principal en 2004, devenant la 16e personne à occuper le poste dans l'histoire de la franchise. Au cours de ses premières années avec les Celtics, il a été critiqué par de nombreux médias pour son style de jeu.

À la suite d'une victoire 109-93 des Celtics contre les Knicks de New York le 21 janvier 2008, Rivers a été sélectionné en tant qu'entraîneur de la conférence Est pour le NBA All-Star Game 2008 à La Nouvelle-Orléans[4]. Le 17 juin 2008, Rivers a remporté son premier titre de champion NBA en tant qu’entraîneur principal, après avoir battu les Lakers de Los Angeles en six matchs[5].

Rivers a de nouveau mené les Celtics en Finales NBA 2010 où ils ont de nouveau affronté les Lakers de Los Angeles, mais ont perdu la série en sept matchs.

Le 13 mai 2011, après des mois de rumeurs sur sa retraite, ESPN a signalé que les Celtics et Rivers avaient convenu d’une prolongation de contrat de cinq ans, d’une valeur de 35 millions de dollars[6].

Le 6 février 2013, Rivers a remporté sa 400e victoire avec les Celtics dans une victoire 99-95 contre les Raptors de Toronto[7].

Clippers de Los Angeles (2013-2020)Modifier

 
Doc Rivers en 2013.

Le , David Stern commissaire de la NBA accepte le départ de Doc Rivers des Celtics de Boston pour les Clippers de Los Angeles où il remplace Vinny Del Negro comme entraîneur[8]. Au cours de sa première saison en tant qu’entraîneur principal, Rivers a mené les Clippers à un bilan de 57 victoires, atteignant la 3e place de la conférence Ouest. La première série éliminatoire des playoffs 2014 contre les Warriors de Golden State a été ternie lorsque TMZ a publié une bande audio contenant des remarques racistes faites par, le propriétaire de l’époque, Donald Sterling. Il y eut une protestation silencieuse en laissant les maillots d'échauffement au centre du terrain et masquant le logo des Clippers des maillots. Rivers lui-même déclara qu’il ne retournerait pas chez les Clippers si Sterling demeurait propriétaire la saison suivante. Adam Silver, commissaire de la NBA, a répondu à la controverse en bannissant Sterling à vie et en l’obligeant à vendre l’équipe[9]. Après que l’équipe ait été vendue à Steve Ballmer, PDG de Microsoft, pour 2 milliards de dollars le 12 août 2014, Rivers est resté avec les Clippers[10].

Le 16 juin 2014, les Clippers ont promu Rivers au poste de président des opérations du basket dans le cadre de ses fonctions continues d’entraîneur en chef. Bien que Dave Wohl ait été embauché comme manager général, Rivers a eu le dernier mot[11]. Le 27 août 2014, il a signé un nouveau contrat de cinq ans avec les Clippers[12].

Le 16 janvier 2015, Rivers est devenu le premier entraîneur de la NBA à entraîner son propre fils, Austin Rivers, jusqu’au 26 juin 2018, où il a été échangé aux Wizards de Washington pour Marcin Gortat.

Le 4 août 2017, Rivers a renoncé à son poste de président des opérations du basket[13]. Cependant, il a continué de partager la responsabilité avec le vice-président exécutif des opérations du basket, Lawrence Frank. Le 23 mai 2018, Rivers et les Clippers ont convenu de prolonger le contrat[14].

Le 31 mai 2019, Rivers a fait des commentaires sur Kawhi Leonard lors d’une apparition sur ESPN, déclarant que « Il est celui qui ressemble le plus à Michael Jordan »[15]. Les Clippers ont été condamnés à payer une amende de 50 000 $ en raison des commentaires de Rivers en violation de la règle antitampering de la ligue[16].

Le 8 novembre 2019, Rivers a remporté sa 900e victoire en tant qu’entraîneur principal, après que les Clippers ont gagné contre les Trail Blazers de Portland[17].

Le 15 septembre 2020, à la suite d'une défaite 104-89 face aux Nuggets de Denver, lors du match 7 de la demi-finale de conférence, il devient le premier entraîneur de l'histoire de la NBA à perdre trois séries de playoffs alors qu'il menait la série 3-1[18].

Le 28 septembre 2020, Doc Rivers et les Clippers se séparent d'une décision mutuelle, suite à l'élimination en playoffs, face aux Nuggets. Son bilan avec la franchise californienne est de 356 victoires pou 208 défaites. Cependant, il n'a jamais réussi à atteindre les finales de conférence durant son exercice[19].

76ers de Philadelphie (depuis 2020)Modifier

Le 1er octobre 2020, il est engagé pour une durée de 5 ans par les 76ers de Philadelphie[20].

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

StatistiquesModifier

JoueurModifier

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
1983-1984 Atlanta 81 47 23.9 .462 .167 .785 2.7 3.9 1.6 .4 9.3
1984-1985 Atlanta 69 58 30.8 .476 .417 .770 3.1 5.9 2.4 .8 14.1
1985-1986 Atlanta 53 50 29.6 .474 .000 .608 3.1 8.4 2.3 .2 11.5
1986-1987 Atlanta 82 82 31.6 .451 .190 .828 3.6 10.0 2.1 .4 12.8
1987-1988 Atlanta 80 80 31.3 .453 .273 .758 4.6 9.3 1.8 .5 14.2
1988-1989 Atlanta 76 76 32.4 .455 .347 .861 3.8 6.9 2.4 .5 13.6
1989-1990 Atlanta 48 44 31.8 .454 .364 .812 4.2 5.5 2.4 .5 12.5
1990-1991 Atlanta 79 79 32.7 .435 .336 .844 3.2 4.3 1.9 .6 15.2
1991-1992 L.A. Clippers 59 25 28.1 .424 .283 .832 2.5 3.9 1.9 .3 10.9
1992-1993 New York 77 45 24.5 .437 .317 .821 2.5 5.3 1.6 .1 7.8
1993-1994 New York 19 19 26.3 .433 .365 .636 2.1 5.3 1.3 .3 7.5
1994-1995 New York 3 0 15.7 .308 .600 .727 3.0 2.7 1.3 .0 6.3
1994-1995 San Antonio 60 0 15.7 .360 .344 .732 1.7 2.6 1.0 .4 5.0
1995-1996 San Antonio 78 0 15.8 .372 .343 .750 1.8 1.6 .9 .3 4.0
Carrière 864 605 27.3 .444 .328 .784 3.0 5.7 1.8 .4 10.9
All-Star Game 1 0 16.0 .500 .455 3.0 6.0 9.0

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
1984 Atlanta 5 26.0 .500 .000 .878 2.0 3.2 2.4 .8 13.6
1986 Atlanta 9 9 29.1 .435 .500 .738 4.7 8.7 2.0 .0 12.7
1987 Atlanta 8 8 30.6 .383 .500 3.4 11.3 1.1 .4 7.8
1988 Atlanta 12 12 34.1 .511 .318 .907 4.9 9.6 2.1 .2 15.7
1989 Atlanta 5 5 38.2 .386 .316 .708 4.8 6.8 1.4 .4 13.4
1991 Atlanta 5 5 34.6 .469 .091 .895 4.0 3.0 1.0 .4 15.6
1992 L.A. Clippers 5 4 37.4 .446 .500 .815 3.8 4.2 1.2 .0 15.2
1993 New York 15 15 30.5 .453 .355 .767 2.6 5.7 1.9 .1 10.2
1995 San Antonio 15 0 21.2 .389 .370 .839 1.9 1.6 .9 .6 7.8
1996 San Antonio 2 0 10.0 .333 .500 .5 .0 .0 .0 1.5
Carrière 81 58 29.5 .446 .338 .767 3.3 5.9 1.5 .3 11.4

EntraîneurModifier

Entraîneur de l'année Champion NBA Participation en playoffs
Équipe Année Saison régulière Playoffs
Victoires Défaites % Classement Victoires Défaites % Résultat
Orlando 1999-2000 41 41 50,0 4e en division Atlantique - - - Pas de playoffs
Orlando 2000-2001 43 39 52,4 4e en division Atlantique 1 3 25,0 Défaite contre les Bucks de Milwaukee au premier tour
Orlando 2001-2002 44 38 53,7 3e en division Atlantique 1 3 25,0 Défaite contre les Bobcats de Charlotte au premier tour
Orlando 2002-2003 42 40 51,2 4e en division Atlantique 3 4 42,9 Défaite contre les Pistons de Détroit au premier tour
Orlando 2003-2004 1 10 9,1 Limogé - - - -
Boston 2004-2005 45 37 54,9 1er en division Atlantique 3 4 42,9 Défaite contre les Pacers de l'Indiana au premier tour
Boston 2005-2006 33 49 40,2 3e en division Atlantique - - - Pas de playoffs
Boston 2006-2007 24 58 29,3 5e en division Atlantique - - - Pas de playoffs
Boston 2007-2008 66 16 80,5 1er en division Atlantique 16 10 61,5 Champion NBA
Boston 2008-2009 62 20 75,6 1er en division Atlantique 7 7 50,0 Défaite contre le Magic d'Orlando en demi-finale de conférence
Boston 2009-2010 50 32 61,0 1er en division Atlantique 15 9 62,5 Défaite contre les Lakers de Los Angeles en finale NBA
Boston 2010-2011 56 26 68,3 1er en division Atlantique 5 4 55,6 Défaite contre le Heat de Miami en demi-finale de conférence
Boston 2011-2012 39 27 59,1 1er en division Atlantique 11 9 55,0 Défaite contre le Heat de Miami en finale de conférence
Boston 2012-2013 41 10 50,6 3e en division Atlantique 2 4 33,3 Défaite contre les Knicks de New York au premier tour
L.A. Clippers 2013-2014 57 25 69,5 1er en division Pacifique 6 7 46,2 Défaite contre le Thunder d'Oklahoma City en demi-finale de conférence
L.A. Clippers 2014-2015 56 26 68,3 2e en division Pacifique 7 7 50,0 Défaite contre les Rockets de Houston en demi-finale de conférence
L.A. Clippers 2015-2016 53 29 64,6 2e en division Pacifique 2 4 33,3 Défaite contre les Trail Blazers de Portland au premier tour
L.A. Clippers 2016-2017 51 31 62,2 2e en division Pacifique 3 4 42,9 Défaite contre le Jazz de l'Utah au premier tour
L.A. Clippers 2017-2018 42 40 51,2 2e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
L.A. Clippers 2018-2019 48 34 58,5 2e en division Pacifique 2 4 33,3 Défaite contre les Warriors de Golden State au premier tour
L.A. Clippers 2019-2020 49 23 68,1 2e en division Pacifique 7 6 53,8 Défaite contre les Nuggets de Denver en demi-finale de conférence
Total 943 681 58,1 91 89 50,6 1 titre NBA

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « Doc Rivers », sur http://www.nba.com (consulté le 1er février 2011)
  2. a b c et d (en) The Boston Globe, Banner 17 : Boston Celtics Return to Glory in a Magical Championship Season, Triumph Books, , 128 p. (ISBN 978-1-60078-180-3), p. 114 et 115, « Doc ».
  3. a b et c (en) « Doc Named NBA's Top Coach », sur http://www.nba.com, (consulté le 1er février 2011)
  4. « NBA.com - Doc Rivers to Coach East in 2008 All-Star Game », sur web.archive.org, (consulté le 7 août 2020)
  5. « Les Boston Celtics Champion NBA 2008 », sur AgoraVox, (consulté le 7 août 2020)
  6. (en) « Rivers agrees to 5-year extension with Celtics », sur ESPN.com, (consulté le 7 août 2020)
  7. « Rivers earns 400th career Celtics win », sur NBC Sports Boston, (consulté le 7 août 2020)
  8. Dimitri Kucharczyk, « La NBA accepte le départ de Doc Rivers chez les Clippers », basketusa.com, (consulté le 25 juin 2013)
  9. Le Point magazine, « NBA : le propriétaire des Clippers radié à vie pour ses propos racistes », sur Le Point, (consulté le 7 août 2020)
  10. Le Point magazine, « NBA: les Los Angeles Clippers, rachetés, tournent la page Sterling », sur Le Point, (consulté le 7 août 2020)
  11. « LA Clippers : Doc Rivers a désormais les pleins pouvoirs », sur Basket USA (consulté le 7 août 2020)
  12. Leo, « Doc Rivers touchera près de 10 millions par an jusqu'en 2019 : à quand la statue à côté de Magic ? », sur TrashTalk, (consulté le 7 août 2020)
  13. « Basket – NBA – Los Angeles Clippers : Doc Rivers n’est plus le président des opérations basket », sur Sport 365, (consulté le 7 août 2020)
  14. Mathieu Leprince, « Les Clippers font confiance à Doc Rivers pour la reconstruction, du coup le fiston est en bonus ? », sur TrashTalk, (consulté le 7 août 2020)
  15. (en) « Clippers fined $50K for Rivers' Kawhi comments », sur ESPN.com, (consulté le 7 août 2020)
  16. « 50 000$ d’amende pour les Clippers pour tampering suite aux déclarations de Doc Rivers ! », sur Basket Infos (consulté le 7 août 2020)
  17. Paul Quintane, « Doc Rivers passe la barre des 900 wins en carrière : ça fait combien de speechs à la Braveheart tout ça ? », sur TrashTalk, (consulté le 7 août 2020)
  18. BasketSession com-Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos analyses, « Doc Rivers, un nouvel échec avec les Clippers... celui de trop ? », sur BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, (consulté le 29 septembre 2020)
  19. Bastien Fontanieu, « Officiel : Doc Rivers est viré des Clippers, le choke des Playoffs 2020 aura été la goutte de trop dans le vase de l'entraîneur ! », sur TrashTalk, (consulté le 29 septembre 2020)
  20. « Officiel : Doc Rivers rejoint les Sixers pour cinq ans ! », sur Basket USA (consulté le 2 octobre 2020)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :