Disaster Girl

photographie devenu un mème

Image externe
La photo, largement connue sous le nom de "Disaster Girl", montre une fillette souriant à l'appareil photo alors qu'un bâtiment brûle en arrière-plan. L'image a été fréquemment utilisée comme mème sur Internet.

Disaster Girl (français : petite fille de la catastrophe) désigne un mème utilisant la photographie d'une fillette regardant l'objectif alors qu'une maison brûle derrière elle[1],[2].

Situation de la scène modifier

 
Localisation et disposition des éléments de la scène

La scène s'est déroulée à Mebane, dans la Caroline du Nord, aux États-Unis[3]. Le terrain de la maison en feu est situé au 112 rue Holt Ouest (anglais : 112 West Holt Street), au croisement avec la 4e rue Sud (anglais : South 4th Street). L'incendie a été allumé par les pompiers de la ville dans le cadre d'un exercice[4].

La photographie a été prise par un photographe amateur, Dave Roth, qui demande à sa fille de 4 ans de sourire[4].

Vente de la photographie modifier

En , la photographie a été mise aux enchères sous forme de jeton non fongible. Elle est vendue le à 180 Ether[5],[6].

Zoé Roth, la jeune femme représentée sur la photographie, compte utiliser les bénéfices de la vente pour couvrir ses frais universitaires[4].

Références modifier

  1. Benoit Le Corre, « La gamine du mème « Disaster Girl » a bien grandi », sur nouvelobs.com, L'Obs, (consulté le )
  2. Nicolas Hasson-Fauré, « Disaster Girl, la photo de cette fillette a fait le tour du web, voici son étonnante histoire - Edition du soir Ouest-France - 28/04/2021 », sur ouest-france.fr, Ouest France, (consulté le )
  3. (en-US) Marie Fazio, « The World Knows Her as ‘Disaster Girl.’ She Just Made $500,000 Off the Meme. », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c Katia Dansoko Touré, « «Disaster Girl», mème pasmal », Libération, no 12408,‎ , p. 47 (ISSN 0335-1793, lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Maddie Ellis, « After years as a meme, ‘Disaster Girl’ takes control of her image — with a hefty payoff », sur newsobserver.com, The News & Observer (en), (consulté le )
  6. « Une photographie devenue un «mème» viral vendue plus de 400.000 dollars », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le )

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier