Directoire d'Ukraine

Le Directorat, ou Directoire (ukrainien : Директорія, Dyrektoriya), est la seconde période, après celle de la Rada Centrale, de la République populaire ukrainienne. Il se forme en 1918 à la suite du soulèvement populaire contre l'Hetmanat de Pavlo Skoropadsky.

Le gouvernement du Directoire de la République populaire ukrainienne en 1920, au centre de la photo Simon Petlioura

HistoireModifier

Le Directoire voit le jour le avec pour premier président Volodymyr Vynnytchenko. Ce dernier est le représentant du Parti ouvrier social-démocrate ukrainien. Son cabinet est notamment composé de Simon Petlioura, également membre du Parti ouvrier social-démocrate ukrainien et délégué de l'Unité des fusiliers de la Sitch, Fedir Shvets, en tant que représentant de l’association des paysans, Opanas Andryevsky, du Parti ukrainien des socialistes indépendantistes (UPSS) et d'Andry Makarenko, délégué des ouvriers des chemins de fer.

Le Directoire forma d’abord un gouvernement temporaire nommé le Conseil exécutif pour les affaires d'État avant que celui-ci ne soit remplacé le par le Conseil des ministres de la République nationale ukrainienne. Son président fut Volodymyr Tchekhivsky. Ce nouveau gouvernement abolit de nombreuses lois du gouvernement de Pavlo Skoropadsky et restitua la législation de la Rada Centrale. Les plus importantes de ces lois sont la redistribution des terres, l'ukrainien comme langue officielle, l'établissement d'une église orthodoxe autocéphale et la création d'un organe chargé des pouvoirs législatifs. En raison de l'état de guerre, cette organe donna le droit au Directoire d’agir comme le « pouvoir suprême et statuer des lois qui sont nécessaires pour la défense de la République » et attribua les pouvoirs exécutif aux ministres de la République populaire ukrainienne.

Le le gouvernement changea de résidence, passant de Kiev à Vinnytsia. Face à la situation chaotique du pays, Volodymyr Vynnytchenko démissionna du gouvernement et Simon Petlioura devint président le . À la suite d'une réunion du Directoire et du Conseil des ministres le à Kamianets-Podilskyï, il fut décidé qu'Andry Makarenko et Fedir Shvets seraient chargés des affaires publiques. En leurs absences, l'autorité suprême dans les affaires de la République reviendrait à l'otaman Simon Petlioura, qui au nom du Directoire, confirmerait toutes les lois et les décrets adoptés par le Conseil des ministres. Après l'assassinat de Simon Petlioura le à Paris, le pouvoir suprême de la République populaire ukrainienne passa à Andry Livytsky.