Ouvrir le menu principal

Didier Le Bornec

auteur et dessinateur de bandes dessinées
Didier Le Bornec
Description de cette image, également commentée ci-après
Didier Le Bornec lors d'une dédicace en 2016
Naissance (59 ans)
Mantes-la-Jolie, France
Nationalité Française
Profession
Scénariste, auteur, journaliste
Autres activités
Photographe, dessinateur

Didier Le Bornec, né le 18 septembre 1959 à Mantes-la-Jolie, est un auteur, scénariste de bandes dessinées, dessinateur, et journaliste français.



Sommaire

BiographieModifier

D'abord dessinateur de presse pigiste (Télérama, La Vie, Diapason, et divers journaux...) Didier Le Bornec devient assistant animateur en 1984 (pour des séries télé : Bibifoc pour BZZ films (Ivry-sur-Seine), Les Triplés pour Télé Hachette (avec entre autres ses amis Michel Gondry aux décors et Jean-Louis Bompoint au montage), Rahan fils des âges farouches pour France Animation et Y films (avec Michel Gondry), Astérix et le Coup du menhir pour Gaumont International[1]...).

Didier Le Bornec, qui est également nouvelliste, privilégie par la suite la piste de l'écriture. Après des essais pour France Inter et les pièces radiophoniques de Pierre Billard, c'est Édi-Monde (futur Disney Hachette Presse) qui lui ouvre ses portes, et précisément Jean-Luc Cochet, nouveau rédacteur en chef jeunesse, scénariste BD, et ancien collaborateur au magazine Pif gadget. Didier Le Bornec devient alors scénariste, traducteur, puis journaliste professionnel (1989 - carte n° 64978) et auteur. Il imagine entre autres Michel Souris (longtemps personnage central de Mickey Parade Géant : gags de 4e de couverture, histoires complètes et chroniques humoristiques). Outre ces scénarios originaux, on lui doit également des adaptations de films Disney (pour Disney France : Disney Consumer Products / Dargaud), mais aussi de quelques histoires de Peyo (albums sortis avec le CD Le top des Schtroumpfs), et des textes de chansons pour Nathalie Lermitte, des publicités en bandes dessinées - Milka, Kinder, P'tit Dop, Casino[2], - des gags pour les Éditions Atlas (Disney Planète), les fascicules Magic English. Côté presse, il collabore depuis 2002 pour la presse régionale hebdomadaire : Le Courrier vendéen, et au niveau national pour des magazines en ligne.

CollaborationsModifier

 
Le dessinateur Philippe Larbier.

Ses scénarios (Disney ou créations propres) sont devenus des BD sous le crayon d'un grand nombre de dessinateurs. Le premier : Gen-Clo. Puis les dessinateurs Espagnols de Comicup studio, de même que Carmen Perez, Mario Cortès, Gonzales... Et en France : Bibeur Lu, Rachid Nawa (énigmes Journal de Mickey), et Philippe Larbier, complice dans Le Couac de Super Picsou géant, dans des bandes dessinées Disney Hachette Presse, mais aussi pour des créations originales, comme celle du personnage Superbât, pour la promotion des métiers du bâtiment.

Quelques datesModifier

Michel Souris en résuméModifier

D'après un scénario livré à Disney Hachette Presse le 25 octobre 1999, Michel Souris paraît dans le Journal de Mickey le 8 mars 2000. La bande dessinée de 12 pages s'intitule Le Double doublé. Michel Souris (Mickey Mouse en français) est alors un gros rat qui se croit le sosie de Mickey. Cette histoire ne doit pas avoir de suite, mais le caractère fort du personnage s'impose. Après une nouvelle bande dessinée dans le Journal de Mickey, Michel Souris fait ses débuts dans Mickey Parade en quatrième de couverture, et en cinq pages en tête du magazine avec Bernardo aux dessins. Au plus fort de sa carrière, Michel Souris avait même sa chronique : Les Bonnes blagues de Michel Souris dessinées par Rachid Nawa. Le personnage disparaît en 2009.

Bandes dessinées et albumsModifier

Publications Disney à l'étrangerModifier

Après la France : 964 BD identifiées, c'est au Brésil que les bandes dessinées écrites par dlb ont été le plus publiées : 169 publications. Puis viennent l'Allemagne : 67 ; le Portugal : 62 ; la Grèce : 57 ; la Norvège : 43... soit des traductions dans plus d'une trentaine de pays [5]

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

  1. May la réfractaire, Atelier Marcel Julian, 1979