Ouvrir le menu principal

Dick Collins

trompettiste de jazz américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collins.
Dick Collins
Nom de naissance Richard Collins
Naissance (95 ans)
Seattle
Drapeau de l'État de Washington Washington
Genre musical Jazz
Instruments trompette
Années actives Années 1940-1990

Dick Collins, de son vrai nom Richard Collins, né le à Seattle dans l'État de Washington,est un trompettiste de jazz américain.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille de musiciens Dick Collins, naît à Seattle. Sa famille déménage en Californie, à San José quand il a cinq ans. Après l'armée, il s'installe à San Francisco et étudie la musique avec Darius Milhaud, d'abord au Mills College, puis à Paris en 1948, où il suit le compositeur quand il revient en France[1]. Il enregistre en novembre de la même année quatre titres pour la marque Swing avec Hubert Fol and His Be-Bop Minstrels. De retour aux États-Unis, il fait partie, aux côtés de son frère Bob de l'octet de Dave Brubeck[2].

En 1951, il joue dans la formation de Charlie Barnet, puis fait partie du big band de Woody Herman, de fin 1953 à 1956[1]. En 1953, il enregistre avec le sextet de Charlie Mariano pour Fantasy Records, et, l'année suivante, pour le même label, comme co-leader avec Nat Pierce d'un nonet formé de musiciens du Herd de Woody Herman, comprenant Cy Touff, Jack Nimitz, Jerry Coker, Dick Hafer.

Dans la deuxième moitié de la décennie, il s'installe à Los Angeles et travaille comme musicien de studio, tout en faisant partie de l'orchestre de Les Brown[3].

Discographie partielleModifier

Comme leaderModifier

  • 1954 : Dick Collins And The Runaway Herd : Horn Of Plenty, RCA Records LJM-1019, NL-45632
  • 1955 : Dick Collins And His Orchestra : King Richard The Swing Hearted RCA Records LJM-1027

RéférencesModifier

  1. a et b Marc Myers, 2010, Entretien avec Dick Collins, JazzWax.com.
  2. Tercinet 1986, p. 105.
  3. Chadbourne, Courte biographie sur le site Allmusic.com

SourcesModifier