Dhiab Ibn Ghanem

prince zhougba
Dhiab Ibn Ghanem
Image dans Infobox.
Dhiab tuant al-Zanati dans un duel
Titre de noblesse
Prince
Biographie
Naissance
Famille
Banu Thawr
Statut
Noble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Invasion hilalienne du Maghreb

Dhiab bin Ghanim al-Zoghbi al-Hilali al-Ameri al-Hawwazni, est un prince de la branche Zughba, plus précisément du clan Banu Thawr de la tribu des Banu Hilal[1], il est l'un de leurs chevaliers et poètes les plus célèbres, il a vécu à la même époque que les deux autres princes hilaliens : Abu Zaid al-Hilali et le prince al-Hassan bin Sarhan al-Hilali.

Ses exploitsModifier

Dhiab bin Ghanem est l'un des héros des contes populaires de l'épopée des Banu Hilal, il bat et tue le roi de Tunis Khalifa al-Zanati et venge par la même occasion plusieurs chevaliers qu’Al-Zanati un guerrier réputé avait tué lors de duels, il avait également battu le prince Abu Zaid al-Hilali, grâce à lui, la tribu des Banu Hilal a pu entrer en Tunisie, Constantine et d'autres villes d'Algérie[2].

Ses défautsModifier

Malgré les nombreux actes héroïques de Dhiab et sa victoire sur al-Zanati, il n'a pas atteint la même renommée que le prince Abu Zaid al-Hilali, on le décrit souvent comme une personne qui se précipite et plein d'insouciance et parfois même d'égoïsme en voulant rivaliser avec les autres princes qui conduira a la mort du prince Hassan bin Sarhan dans la course pour la Tunisie. Finalement cela conduit au meurtre du prince Hassan bin Sarhan et selon une autre source il serait également responsable de la mort du prince Abu Zaid Al-Hilali.

Sa mortModifier

Il a été déclaré dans certains récits qu'il a été assassiner par l'un des fils du prince Abu Zaid Al-Hilali, appelé Mukher, pour venger son père, qui a été tué par Dhiab. Le récit de sa mort est assez trouble.

Notes et référencesModifier

  1. J. F. P. Hopkins, « Ibn Khaldūn: Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale. Traduite de l'arabe par le Baron de Slane. Nouvelle édition publiée sous la direction de Paul Casanova. Tome quatrième … publié par Henri Pérès. [iii], 628 pp. Paris: Paul Geuthner, 1956. », Bulletin of the School of Oriental and African Studies, vol. 22, no 2,‎ , p. 403–403 (ISSN 0041-977X et 1474-0699, DOI 10.1017/s0041977x00069184, lire en ligne, consulté le )
  2. Laurent Douzou, « François Rouquet & Fabrice Virgili, Les Françaises, les Français et l’Épuration », Clio, no 48,‎ (ISSN 1252-7017 et 1777-5299, DOI 10.4000/clio.15529, lire en ligne, consulté le )