Desmopressine

composé chimique

Desmopressine
Image illustrative de l’article Desmopressine
Identification
No CAS 16679-58-6
No ECHA 100.037.009
No CE 240-726-7
Code ATC H01BA02
DrugBank DB00035
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule C46H64N14O12S2  [Isomères]
Masse molaire[1] 1 069,217 ± 0,058 g/mol
C 51,67 %, H 6,03 %, N 18,34 %, O 17,96 %, S 6 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La desmopressine est un médicament de synthèse qui mime l'action de l'hormone antidiurétique (ou vasopressine arginine) sur ses récepteurs V2. La desmopressine peut être prise par voie nasale, intraveineuse, ou par une pilule développée depuis peu pour traiter le diabète insipide d'origine centrale.

ChimieModifier

La desmopressine (1-désamino-8-d-arginine vasopressine) est une forme modifiée de l'hormone humaine normale vasopressine arginine, un octapeptide (soit une chaîne de huit acides aminés).

En comparaison avec la vasopressine, le premier acide aminé de la desmopressine a été désaminé, et l'arginine en 8e position est une forme dextro plutôt que levo (voir stéréochimie).

Mécanismes d'actionModifier

Libère le facteur de Willebrand et le facteur VIII stockés dans les cellules endothéliales. Augmentation parallèle du FVIII et du VWF, avec un pic entre 30 min et 2h.

Efficace chez la grande majorité des sujets atteint de maladie de Willebrand de type 1. Nécessité de faire une épreuve thérapeutique pour savoir si le patient est répondeur.

UtilisationsModifier

La desmopressine est utilisée pour réduire la production d'urine dans le diabète insipide d'origine centrale. Elle est aussi utilisée chez les patients atteints de coagulopathies comme la maladie de von Willebrand de type I, l'hémophilie A et la thrombopénie[2].

Elle est aussi utilisée dans certains cas pour réduire la fréquence des épisodes de miction urinaire, notamment l'énurésie nocturne chez l'enfant.

La desmopressine est également efficace pour prévenir et empêcher une correction trop rapide d'une hyponatrémie [3],[4].

Effets secondairesModifier

"Intoxication à l'eau" (rétention hydrique, avec hyponatrémie, à traiter par restriction hydrique), migraines, tachycardie, flush cutané

Contre-IndicationsModifier

  • Maladie de Willebrand de type 3 et certains types 2
  • Grossesse
  • Âge : <2ans et sujet âgé
  • Antécédents de convulsions
  • Risque vasculaire : insuffisance cardiaque, HTA, AVC, coronaropathies.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Desmopressine

RéférencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Leissinger C, Becton D, Cornell C Jr, Cox Gill J. High-dose DDAVP intranasal spray (Stimate) for the prevention and treatment of bleeding in patients with mild haemophilia A, mild or moderate type 1 von Willebrand disease and symptomatic carriers of haemophilia A. Haemophilia 2001;7:258-66. PMID 11380629.
  3. Tanneau R, Garre M, Pennec YL, Jouquan J, Le Menn G. Brain damage and spontaneous correction of hyponatraemia. Lancet 1988;2:1031-32.
  4. Perianayagam A, Sterns RH, Silver SM, Grieff M, Mayo R, Hix J, Kouides R. DDAVP is effective in preventing and reversing inadvertent overcorrection of hyponatremia. Clin J Am Soc Nephrol 2008;3:331-36

(Acétate trihydrate de) desmopressine
Noms commerciaux
  • Desmopressine Ferring (Belgique)(comprimés, voie orale),
  • Minirin intranasal ou injectable (Belgique, France, Suisse),
  • Minurin intranasal ou injectable (Espagne),
  • Minirin peroral (France, Suisse),
  • MINIRINMELT (France)(peroral),
  • Nocutil (Suisse)(intranasal),
  • OCTIM (France)(intranasal),
  • Nocutil (Suisse)(intranasal),
  • Octostim (Suisse)(intranasal ou peroral)
Classe Hormone antidiurétique
Autres informations Sous classe :
Identification
No CAS 16679-58-6  
No ECHA 100.037.009
Code ATC H01BA02
DrugBank 00035