Ouvrir le menu principal

Description géographique de l'élection de Vézelay

livre de Sébastien Le Prestre de Vauban

Description géographique de l'élection de Vézelay
Auteur Sébastien Le Prestre de Vauban
Pays Royaume de France Royaume de France
Genre Mémoire statistique
Date de parution janvier 1696
Chronologie

Description géographique de l'élection de Vézelay (sous-titré Contenant ses revenus, sa qualité, les mœurs de ses habitants, leur pauvreté et richesse, la fertilité du pays et ce que l'on pourrait y faire pour en corriger la stérilité et procurer l'augmentation des peuples et l'accroissement des bestiaux) est un mémoire rédigé par Sébastien Le Prestre de Vauban en janvier 1696. Ce mémoire offre une description statistique très fine qui porte sur les cinquante-quatre paroisses de l'élection de Vézelay. Il constitue le neuvième mémoire du deuxième tome des "Oisivetés" qui rassemble les écrits des années 1695-1696.

La DescriptionModifier

Un état des lieux de la France de 1696Modifier

Ce mémoire dresse une description très précise de l'état de l'élection de Vézelay peu après les années catastrophiques de crise des subsistances de 1692 et 1693, années terriblement froides et humides qui causèrent une très forte augmentation de la mortalité. En cela il fait écho, à la lettre au roi rédigée par Fénelon en 1693.

Un rapport modèle d'"arithmétique politique"Modifier

 
Le château de Bazoches

Il s'agit à la fois d'un prototype et d'un modèle pour l'économie politique naissante, et Vauban voulait que ce type de mémoire soit rédigé partout à travers toutes les circonscriptions du royaume. Le choix de l'élection de Vézelay, n'est évidemment pas lié au hasard. Vauban est le seigneur de six des cinquante-quatre paroisses de cette élection, qu'il connait particulièrement bien. Il est le seigneur du Château de Bazoches, où il a organisé son cabinet de travail, et où se retrouvent ses dessinateurs et assistants.

Un programme de réformeModifier

Son titre complet est: Description géographique de l'élection de Vézelay, contenant ses revenus, sa qualité, les mœurs de ses habitants, leur pauvreté et richesse, la fertilité du pays et ce que l'on pourrait y faire pour en corriger la stérilité et procurer l'augmentation des peuples et l'accroissement des bestiaux. Vauban ne fait pas seulement un état des lieux sociologique et économique du territoire, il propose un véritable programme de réforme pour améliorer l'économie locale, et développer le territoire.

PublicationModifier

"Les Oisivetés de Monsieur de Vauban"Modifier

Vauban aurait rédigé ce mémoire pendant son séjour au Château de Bazoches en janvier 1696. Avant sa publication, le manuscrit a circulé dans le cercle des administrateurs du domaine royal. Ainsi l'intendant de la généralité de Paris, Jean de Phélypeaux (1646-1711), s'en est largement inspiré pour la rédaction de son mémoire pour l'instruction du Duc de Bourgogne (1697).

Le manuscrit de "La Description", fut publié en l'An X (1802), par le ministre de l'Intérieur Nicolas François de Neufchâteau, sous le titre de "Description de Vézelay", dans le Tome trois de la revue "les Annales de Statistique". Le manuscrit paraît au XIXe siècle dans "Les Oisivetés de Monsieur de Vauban: Ou ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets" qui rassemble un ensemble de textes et d'essais rédigés par Vauban entre 1683 et 1707.

RéférencesModifier

AnnexeModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

SourcesModifier

  • « Département de l'Yonne. En quel lieu est né le maréchal de Vauban », Annales de Statistique, Imprimerie de Valade, Paris, vol. 3,‎ an x - 1802, p. 323-489
  • Oisivetés de Monsieur de Vauban, Paris, J. Corréard, , 3 tomes en 2 vol. p. 
  • Les Oisivetés de Monsieur de Vauban, ou ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets, Champ Vallon, (ISBN 978-2-876-73471-5)
    Édition intégrale établie sous la direction de Michèle Virol, Seyssel. Il s'agit de la première édition intégrale des vingt-neuf mémoires laissés à l'état manuscrit par Vauban. Ce mémoire est préfacé et annoté par l'historien Joël Cornette.

Études bibliographiques ou critiquesModifier

  • Norbert Meusnier, « Vauban : Arithmétique Politique, Ragot et autre Cochonnerie », Arithmétique politique dans la France du XVIIIe siècle,‎ , p. 91-132
  • Hélène Vérin, « Michèle Virol dir., Les Oisivetés de Monsieur de Vauban », Documents pour l'histoire des techniques, no 15,‎ 1er semestre 2008 

Articles connexesModifier

Liens externesModifier