Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walley.
Deborah Walley
Description de cette image, également commentée ci-après
Deborah Walley à la fin des années 1960.
Naissance
Bridgeport, Connecticut
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 57 ans)
Sedona, Arizona
États-Unis
Profession Actrice
Films notables Gidget Goes Hawaiian (en) (1961)
Beach Blanket Bingo (1965)
Le tombeur de ces demoiselles (1966)
Benji (1974)

Deborah Walley est une actrice américaine née le [1] à Bridgeport dans l'État du Connecticut aux États-Unis et morte le à Sedona en Arizona, États-Unis à l'âge de 57 ans[1],[2].

Très populaire dans les années 1960 à Hollywood, elle fut la vedette de 15 films avec la plupart du temps des filles en bikini sur des plages et notamment dans Le tombeur de ces demoiselles avec Elvis Presley[2]. Walley eut du mal à se défaire de son image qu'elle s'était créée en jouant dans des films de plage par après. Elle est élue l'Actrice la plus populaire de 1961 par le magazine Photoplay[3].


Sommaire

Biographie et carrièreModifier

Deborah Walley a vu le jour à Bridgeport au Connecticut le , la fille de Nathan et d'Edith Walley[1], deux patineurs artistiques professionnels et qui font des chorégraphies sur patins à glace avec les Ice Capades[4]. Deborah fit sa première apparition publique sur patins à glace à l'âge de 3 ans au Madison Square Garden à New York, mais adolescente elle décide de quitter ce sport pour se consacrer à la scène : "Je détestais tout simplement la glace et le froid, heureusement que mes parents étaient compréhensifs", se souvient-elle[1]. Elle fit ses études au Central High School de Bridgeport puis son cours d'université à l'American Academy of Dramatic Arts de New York et fit plusieurs apparitions dans des commerciaux à la télévision depuis qu'elle a 15 ans. Elle fut découverte par la Columbia Pictures en jouant dans une pièce d'Anton Tchekhov, Les Trois Sœurs[5] et put ainsi faire le saut à Hollywood.

Elle fit sensation dans son premier film tourné en 1961, Gidget Goes Hawaiian (en). Ensuite s'enchaîna une série de films dont l'action se situait toujours sur des plages avec des filles en bikini dansant sur des chansons de musique pop[1]. Ce fut au cours de cette série de films qu'elle joua avec, entre autres, Frankie Avalon et Annette Funicello et surtout la méga-vedette de l'époque Elvis Presley avec lequel elle eut une idylle. Dans le film Le tombeur de ces demoiselles, elle joue une fille androgyne, une sorte de garçon manqué qui accompagne Elvis et son groupe de musique en jouant à la batterie, mais elle a un penchant secret pour le chanteur du groupe (incarné par Elvis)[1]. Ils devinrent amis pour toute la vie. Par après son seul rôle d'importance dans les années 1970 fut son interprétation de Linda dans le film familial Benji mettant en vedette un chien débrouillard et adorable. Elle apparut également dans un épisode d'Alerte à Malibu.

Elle fut la co-fondatrice de la "Swiftland Theater Company", une sorte d'école théâtrale qui apprenait aux indiens d'Amérique du Nord comment jouer et lire des textes[1] ainsi que du "Sedona Children's Theater" après être déménagée à Sedona en 1991[2].

Deborah Walley décède le à l'âge de 57 ans d'un cancer de l'œsophage à Sedona en Arizona selon les dires de son amie Julie Parrish (en), et fut incinérée. Avant sa mort elle avait apparemment fini d'écrire un livre à propos de sa relation avec Elvis mais il n'a pas encore été publié[6].

Vie personnelleModifier

Deborah Walley fut mariée trois fois et eut trois enfants[1] dont deux lui survivront. Elle eut comme premier mari John Reynolds avec qui elle eut un fils, Justin Reynolds, puis elle se maria avec John Ashley le [3] dont elle eut un autre fils, Anthony Ashley (né le )[3] puis divorça en 1966 pour épouser son troisième mari Chet McCracken en 1968 pour finalement divorcer en 1975.

FilmographieModifier

Voici la filmographie de l'actrice Deborah Walley.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h « Deborah Walley », sur telegraph.co.uk, (consulté le 7 juin 2016)
  2. a b et c « Deborah Walley - Actress, 57 », sur nytimes.com, (consulté le 7 juin 2016)
  3. a b et c « Deborah Walley », sur nndb.com (consulté le 7 juin 2016)
  4. « Diminutive Actress to Make Debut in Hawaiian Movie », sur thesaltlaketribune, (consulté le 7 juin 2016)
  5. « Deborah Walley - Height Birthday Zodiac Filmography Photo Biography », sur heightcelebs.com (consulté le 7 juin 2016)
  6. « Deborah Walley », sur elviswomen (consulté le 7 juin 2016)

Liens externesModifier