Ouvrir le menu principal

Deadwood (Dakota du Sud)

ville du Dakota du Sud, États-Unis d'Amérique.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deadwood.
Deadwood
Centre ville de Deadwood - 2008.jpg
Le centre-ville de Deadwood
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Superficie
9,93 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
1 381 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Lawrence County South Dakota Incorporated and Unincorporated areas Deadwood Highlighted.svg
Démographie
Population
1 270 hab.Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
127,9 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
57732Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
46-15700Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
TGN
Indicatif téléphonique
605Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Deadwood est une ville de l’État du Dakota du Sud, aux États-Unis. Elle est le siège du comté de Lawrence et comptait 1 270 habitants lors du recensement des États-Unis de 2010[1].

GéographieModifier

La municipalité s'étend sur une superficie de 3,83 milles carrés (9,92 km2)[1]

  Spearfish
13 km
Belle Fourche
34 km
Whitewood
12 km
 
Central City
km
N Sturgis
16 km
O    DEADWOOD    E
S
Custer
69 km
Rapid City
51 km

HistoireModifier

 
Deadwood en 1876.

Deadwood a été fondée illégalement sur un territoire indien concédé par le gouvernement américain par le traité de Fort Laramie en 1868 au peuple lakota. En 1874, le colonel George Armstrong Custer annonça la découverte de gisements d'or dans les Black Hills provoquant une ruée vers l'or et la fondation de Deadwood qui devint en 1876 une ville réputée pour ses bandits-manchots et ses maisons closes (base du scénario de la série télévisée Deadwood)). En quelques années, la ville devint renommée pour ses prostituées mais aussi pour avoir été le théâtre du meurtre de Wild Bill Hickok et pour être le lieu de sépulture de Calamity Jane.

En 1879, la ville fut dévastée par un incendie puis reconstruite. Elle continua de prospérer devenant un centre minier important des Black Hills.

En 1961, la ville fut inscrite au patrimoine national américain.

La ville doit son nom au ravin de Deadwood, ainsi nommé en raison du bois mort (dead wood) qui s'y trouvait à la suite d'un incendie[2].

Politique et administrationModifier

Le premier maire élu à Deadwood est E.B. Farnum (). Il a instauré le nettoyage des rues, les pompiers, la première école, un marshal et un tribunal, le tout payé par une redevance prélevée sur les entreprises de la ville.

En 1884, Sol Star a été élu maire.

Population et sociétéModifier

Évolution de la population de Deadwood (Dakota du Sud)
de 1880 à 2010
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1940
3 7772 3663 4083 6532 4032 5594 100
1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
3 2883 0452 4092 0351 8301 3801 270

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Personnalités liées à DeadwoodModifier

Personnalités ayant vécu à DeadwoodModifier

Personnalités natives de DeadwoodModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le 31 octobre 2017).
  2. (en) Federal Writers’ Project, South Dakota place-names: Part I State, County, and Town Names, (lire en ligne), p. 34.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier