David Randall-MacIver

archéologue et anthropologue

David Randall-MacIver, né britannique le à Londres, et mort le à New York, est un archéologue et un anthropologue qui est devenu plus tard citoyen américain.

David Randall-MacIver
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Américain, Britannique, Britannique (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
John MacIver (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Eliza Mary Rutherford (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Membre de
Distinction
Œuvres principales

BiographieModifier

David, né le 31 octobre 1873 à Londres est le fils unique de John MacIver (mort en 1875), armateur, et de son épouse, Mary Eliza Rutherford[1]. Son père est mort jeune et sa mère épousa plus tard Richard Randall, un avocat[1]. Il a étudié à l'université d'Oxford et a commencé sa carrière par l'excavation en 1899-1901 d'Abydos en Égypte, dirigée par Sir Flinders Petrie[2]. Après avoir mené des fouilles des ruines du Zimbabwe en Rhodésie du Sud (actuel Zimbabwe), il a écrit Medieval Rhodesia (1906), dans lequel il a soutenu que les ruines n'ont pas été construites par une ancienne civilisation blanche disparue comme on le croyait, mais étaient purement d'origine africaine et qu'elles étaient datées du XIVe siècle environ[2].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) T. C. Hencken et S. Stoddart, « MacIver, David Randall- (1873-1945), archaeologist and anthropologist », sur oxfordindex.oup.com, (ISBN 9780198614128, consulté le 20 janvier 2016).
  2. a et b (en) « David Randall-MacIver British-born American archaeologist and anthropologist », sur britannica.com (consulté le 20 janvier 2016).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier