Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David Ier.

David Ier
Titre
Roi de Lorri
Prédécesseur Gourgen Ier
Successeur Gourgen II
Biographie
Dynastie Bagratides
Date de décès
Père Gourgen Ier
Conjoint Zorakerstel
Enfants Gourgen II, Gagik Ier de Kakhétie, Smbat, Adarnaze

David Ier (en arménien Դավիթ Ա ; mort en 1048) ou Davit Anhołin (Դավիթ Անհողին, « David le Sans-Terre ») est un membre de la famille arménienne des Bagratides, roi de Lorri de 989 à 1048 et fils de Gourgen Ier ou Kiourikê Ier, roi d'Aghbanie[N 1].

BiographieModifier

David est encore adolescent à la mort de son père, survenue en 989, et la succession pose problème, lui apportant le qualificatif de « Sans-Terre » (ou Anhołin)[1]. Il doit se défier à la fois de ses voisins géorgiens et des émirs musulmans, et il commence par fortifier la ville de Loré ainsi que douze places fortes de son royaume[2]. Il s'empare ensuite de la ville de Dmaniq, puis impose sa suzeraineté à l'émir de Tiflis[3]. Se sentant menacé, l'émir de Gandja attaque David, mais son armée est taillée en pièces à proximité du fleuve de la Koura[2]. Peu après, le prestige ainsi acquis lui permet d'épouser Zorakerstel, sœur de Kviriké III le Grand roi de Kakhétie[2].

Cette nouvelle puissance inquiète un seigneur arménien, Démétrius, gouverneur de Gag, qui se convertit au christianisme orthodoxe pour bénéficier de l'aide des Géorgiens. Cela n'empêche pas David de le vaincre et de le contraindre à l'exil[2]. Ses succès lui permettent de se rendre indépendant du roi bagratide d'Ani, et il est possible que les habitants d'Ani lui aient proposé la couronne d'Arménie après l'abdication de Gagik II (1045)[4]. Mais David meurt peu après.

DescendanceModifier

De son épouse Zorakerstel, fille de David, chorévêque de Kakhétie, il a eu[5] :

NotesModifier

  1. Gourgen Ier possédait la région de Lorri, mais prit le titre de « roi d'Aghbanie », peut-être par référence à un ancien royaume caucasien. David construisit et fortifia la ville de Lôrê, en fit sa capitale et prit le titre de « roi de Lorri ».

RéférencesModifier

  1. Grousset 1947, p. 520.
  2. a b c et d Grousset 1947, p. 521.
  3. Dédéyan 2007, p. 271.
  4. Grousset 1947, p. 578.
  5. Toumanoff 1990, p. 125 et 196.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier