Détroit de Cebu

Détroit aux Philippines
(Redirigé depuis Détroit de Bohol)

Détroit de Bohol

Détroit de Cebu
Détroit de Bohol
Pays côtiers PhilippinesVoir et modifier les données sur Wikidata
Subdivisions
territoriales
Visayas centrales
Géographie physique
Type Détroit
Coordonnées 9° 49′ 39″ nord, 123° 41′ 26″ est
Superficie 3 933 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Profondeur
· Maximale 306 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Géolocalisation sur la carte : Visayas
(Voir situation sur carte : Visayas)
Détroit de Cebu Détroit de Bohol
Géolocalisation sur la carte : Philippines
(Voir situation sur carte : Philippines)
Détroit de Cebu Détroit de Bohol

Le détroit de Cebu (en tagalog : Kipot ng Cebú), ou détroit de Bohol, se trouve dans les Visayas aux Philippines.

Géographie modifier

 
Le détroit de Cebu avec l'île de Cebu en arrière-plan.

Le détroit de Cebu sépare les îles de Cebu et de Bohol dans les Visayas centrales. Il relie la mer de Bohol au sud à la mer des Camotes au nord, bien qu'au nord il se sépare en fait en trois petits détroits en raison de la présence d'îles : le détroit de Mactan, le détroit d'Olango et le détroit de Hilutangan[1].

Sa superficie est d'environ 3 933 km2 pour 342,4 km de côtes[2]. Sa profondeur maximale est d'environ 306 m[3].

Économie et navigation modifier

C'est un important point de passage maritime qui relie le port de Cebu, l'un des principaux port de commerce du pays, aux ports du sud des Philippines. Cebu servait déjà de port avant la colonisation espagnole, et les colons l'ont utilisé comme entrepôt, si bien que le détroit de Cebu revêtait déjà une certaine importance[4].

Le détroit fait partie des espaces de pêches majeurs des Philippines[5]. En 2003, plus de 18 000 pêcheurs y étaient en activité, et leurs prises étaient dominés par le bonitou, les anchois et le pêche-cavale[2]. La pêche y est en partie régulé en partenariat avec les municipalités bordant le détroit et l'association Coastal Conservation and Education Foundation[3].

Environnement modifier

Des mangroves et coraux se trouvent au nord du détroit[6],[7]. En 2009, il s'y trouvait plus de 158,6 km2 de récifs coralliens, ainsi que 10,9 km2 de mangroves sur les côtes de Cebu et Bohol[2].

La surpêche et la pollution mettent fortement en danger la biodiversité et les coraux[3],[2].

Galerie modifier

Références modifier

  1. « Cebu Strait, Philippines - Geographical Names, map, geographic coordinates », sur www.geographic.org (consulté le )
  2. a b c et d (en) The Fisheries of Central Visayas, Philippines: Status and Trends, Coastal Resource Management Project, (ISBN 978-971-92753-7-4, lire en ligne), p. 20-22, 52-57
  3. a b et c (en) Rose-Liza Eisma-Osorio, Rizaller C. Amolo, Aileen P. Maypa et Alan T. White, « Scaling Up Local Government Initiatives Toward Ecosystem-Based Fisheries Management in Southeast Cebu Island, Philippines », Coastal Management, vol. 37, nos 3-4,‎ , p. 291–307 (ISSN 0892-0753 et 1521-0421, DOI 10.1080/08920750902851237, lire en ligne, consulté le )
  4. Manel Ollé, « The Straits of the Philippine Islands in Spanish Sources (Sixteenth and Early Seventeenth Centuries) », Journal of Asian History, vol. 46, no 2,‎ , p. 181–192 (ISSN 0021-910X, lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Albaris Tahi̇luddi̇n et Ertuğrul Terzi̇, « An Overview of Fisheries and Aquaculture in the Philippines », Journal of Anatolian Environmental and Animal Sciences, vol. 6, no 4,‎ , p. 475–486 (ISSN 2548-0006, DOI 10.35229/jaes.944292, lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « A bridge for tomorrow », sur National Geographic Science, (consulté le )
  7. (en) M. J. L. Flores, J. R. Silapan et B. Edullantes, « Effect of the MV Saint Thomas Aquinas oil spill on zooplankton composition and abundance in Mactan Island, Cebu, Philippines », Journal of Nature Studies, vol. 19, no 1,‎ , p. 105-119 (lire en ligne)