Ouvrir le menu principal

Déforestation au Mexique

Forêt brûlée pour l'agriculture dans la région du Chiapas au sud du Mexique

La déforestation au Mexique est l'ensemble des actions qui provoquent la disparition de la forêt dans ce pays, en particulier la destruction de la forêt tropicale humide.

HistoriqueModifier

Les origines de la déforestation au Mexique peuvent être datées du XVIIIe siècle quand les arbres servaient pour la construction navale, par exemple dans le port de Veracruz ; ce phénomène s'est accéléré au XIXe siècle à cause des besoins urbains, et des traverses de chemin de fer en particulier[1].

Causes et conséquencesModifier

Au total, ce sont 330 000 hectares qui sont détruits chaque année, à cause de l'expansion urbaine, minière, agricole, et touristique[2]. D'après le gouvernement, la déforestation illégale conduit à la destruction de 26 000 hectares chaque année. Si ce rythme se poursuit, la forêt tropicale humide risque de disparaître d'ici 25 ans[1].

Le taux de déforestation a diminué de moitié depuis les années 1990, mais la situation reste préoccupante[3]. Par exemple la déforestation intense du plateau où est situé la capitale Mexico a entraîné une modification sensible et irréversible du climat, avec moins de pluies et d'humidité[4].

Des actions ponctuelles de reboisement sont lancées par le gouvernement, conscient de sa réputation de mauvais protecteur de l'environnement[5], mais ces programmes sont critiqués par les organisations non gouvernementales qui constatent que seuls 10 % des arbres replantés survivent[5].

La perte de biodiversité liée à la déforestation est estimée entre 0,5 % et 1 % par an dans les zones tropicales[1]. Des appareils photo automatiques sont installés par des chercheurs pour étudier l'impact de la déforestation sur les animaux sauvages[6]. L'impact est notable par exemple pour les papillons monarques dont les populations diminuent[7].

Évolution par régionModifier

Région Type de végétation Taux de déforestation
(%/an)
Période[8]
Michoacan tempéré 1,5
Chiapas tropical sempervirent 4,5 1980-1988
Sureste Mexico tropical sempervirent 7,7 1974-1986
Jalisco tropical décidu 3,8 1982
Veracruz tropical sempervirent 4,3 1976-1986
Veracruz, Pue tropical 8,7 1982-1992
Oaxaca tempéré 10,4 1982-1992
Campeche tropical 4,5 1978-1980
Campeche mangroves 3,3 1992
Campeche tropical et mangroves 6,4 1980-1993

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier