Cyclone Ita

Cyclone Ita
Cyclone Ita, le 11 avril 2014.
Cyclone Ita, le .

Apparition
Dissipation (devenu extra-tropical le )

Catégorie maximale Cyclone catégorie 5
Pression minimale 930 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min)
260 km/h

Dommages confirmés $1,15 milliard (2014 USD)
Morts confirmés 23
Blessés confirmés 23–40

Zones touchées Salomon, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie

Trajectoire d’Ita
Trajectoire d’Ita
Échelle de Saffir-Simpson
DT12345
Saison cyclonique 2013-2014 dans l'océan Pacifique sud

Le cyclone Ita est un système tropical localisé en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Début et sous la forme d'un système de basse pression, il provoque de violentes crues dans les Salomon, tuant 23 personnes. Initialement désorganisées, les conditions météorologiques permettent le développement du système le . Sous l'emprise d'une trajectoire ouest, il devient un cyclone tropical le .

Le , Ita s'intensifie rapidement en ouragan de catégorie 4 ou cyclone tropical sévère de catégorie 5 selon la terminologie locale. De nombreuses alertes sont émises en Australie et il devait frapper le Queensland dès le . Après avoir touché l'Australie, Ita s'est affaiblie pour se dissiper totalement le .

Évolution météorologiqueModifier

Le , une faible zone dépressionnaire se consolide lors de son passage sur les Salomon. Tandis qu'elle se forme et s'organise, le Bureau of Meteorology (BoM) de Brisbane définit ce système comme un cyclone tropical[1]. Une profonde convection persiste dès le [2].

Le , le cyclone s'intensifie rapidement en ouragan de catégorie 4 ou cyclone tropical sévère de catégorie 5 selon la terminologie locale[3]. Tandis que le cyclone emprunte une trajectoire ouest-sud-ouest, des alertes sont émises dans le Queensland, en Australie, où le cyclone était attendu pour le [3]. Après avoir touché l'Australie, Ita s'est affaiblie pour se dissiper totalement le .

Préparations et impactModifier

SalomonModifier

À la suite du cyclone précurseur d’Ita ayant affecté les Salomon, les autorités émettent des alertes aux fortes crues, à une perturbation tropicale et à la formation cyclonique[4]. Presque deux jours de pluies continus causés par le cyclone mènent à de puissantes inondations dans les îles. Le Matanikau, parcourant la capitale Honiara, déborde le et noie les habitats aux alentours. Des milliers de foyers ont été noyés[5]. L'hôpital le plus proche fait évacuer 500 patients à la suite des inondations[6]. Graham Kenna, de l'association Save the Children, explique que « cette escalade destructrice, c'est du jamais vu dans les Îles Salomon[7]. »

De nombreuses inondations frappent Guadalcanal[5]. Dans les îles, 21 personnes sont tuées et plus d'une quarantaine d'autres, blessées, sont recensées le . Quelque 49 000 foyers sont détruits[8].

Papouasie-Nouvelle-GuinéeModifier

 
Animation du cyclone, sur l'extrémité orientale de l'île de Nouvelle-Guinée, le .

Le service météorologique de Papouasie-Nouvelle-Guinée émet des alertes au cyclone tropical sur toute l'île de Nouvelle-Guinée et dans les communes côtières de Baie Milne[9].

AustralieModifier

Le Bureau of Meteorology émet une alerte au cyclone le sur toute la côte du Queensland entre Cape Grenville (en) et Port Douglas. Le Bureau affirme que le cyclone pourrait atteindre la catégorie 5 et devenir le cyclone le plus puissant ayant frappé le Queensland depuis le cyclone Yasi en 2011[10]. Le , le cyclone Ita devient un ouragan de catégorie 4 ou cyclone tropical sévère de catégorie 5 selon la terminologie locale[3]. Des alertes sont alors émises dans le nord du Queensland entre Lockhart River (en) et Cairns[11]. Des hélicoptères sont envoyés afin de trouver et alerter les secteurs isolés[3].

RépliquesModifier

Immédiatement après les inondations, Honiara et Guadalcanal sont déclarées en état de catastrophe naturelle par le gouvernement papou[12]. La Nouvelle-Zélande offre une aide de 300 000 $ et déploie des équipes d'interventions et des vivres à bord d'un C-130 Hercules[13]. L'Australie contribue à hauteur de 250 000 $ et envoie également des équipes de secours[14]. Le , l'Australie redouble d'effort avec une aide de 3 millions de dollars[15]. Taïwan offre 200 000 $ de vivres[16]. Le ( à l'heure locale[5]) un séisme de magnitude 6 sur l'échelle de Richter frappe les Salomon[17]. Bien qu'il n'y ait aucun dégât directement lié à ce séisme, les autorités craignent la possibilité de glissements de terrain[5].

Notes et référencesModifier

  1. « Tropical Cyclone Three Day Outlook for the Coral Sea » [archive du ], Brisbane Tropical Cyclone Warning Center, Bureau of Meteorology, (consulté le 6 avril 2014).
  2. (en) « Significant Tropical Weather Advisory for the Western and South Pacific Oceans » [archive du ], Joint Typhoon Warning Center, National Oceanic and Atmospheric Administration, (consulté le 6 avril 2014).
  3. a b c et d « Cyclone Ita (Australie - Quennsland) », (consulté le 10 avril 2014).
  4. (en) [PDF] http://www.pacificdisaster.net/pdnadmin/data/original/SLB_FL_20140403__Homes_inundated.pdf
  5. a b c et d (en) Michael Field, « Kiwis join Solomons flood clean up », Fairfax New Zealand Limited, (consulté le 6 avril 2014).
  6. « Solomon Islands Humanitarian Situation Report #1, 1- 4 April 2014 » [PDF], United Nations Children's Fund, ReliefWeb, (consulté le 6 avril 2014).
  7. « Fears for deadly outbreak of dengue fever in flood and quake hit Solomons », Save the Children, ReliefWeb, (consulté le 6 avril 2014).
  8. (en) « Solomon Islands floods: search continues for missing » [archive du ], Agence France-Presse, Sydney Morning Herald, (consulté le 6 avril 2014).
  9. (en)   Martin, Mellissa, « Weather Service issues tropical cyclone warning »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 8 avril 2014).
  10. (en) « Cyclone Ita predicted to reach category four off far north Queensland », ABC News, .
  11. (en) « Cyclone Ita upgraded to category five as it heads towards far north Queensland », sur ABC News, (consulté le 10 avril 2014).
  12. (en) « OCHA Flash Update 1: Solomon Islands Flash Floods, 4 April 2014 », United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, ReliefWeb, (consulté le 6 avril 2014).
  13. (en) Rebecca Quilliam and Audrey Young, « Solomon Islands disaster: Thousands left homeless » [archive du ], New Zealand Herald, (consulté le 6 avril 2014).
  14. (en) « Aust boosts aid to flooded Solomon Islands »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 9 News, (consulté le 6 avril 2014).
  15. « NZ sends aid after Solomon Islands deadly floods », ONE News, (consulté le 8 avril 2014).
  16. (en) Elaine Hou, « Taiwan donates US$200,000 to flood-ravaged Solomon Islands » [archive du ], Focus Taiwan, (consulté le 8 avril 2014).
  17. (en) « M6.0 - 28km WSW of Kirakira, Solomon Islands », United States Geological Survey, (consulté le 6 avril 2014).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :