Cortex cellulaire

Région juste en dessous la membrane plasmique d'une cellule qui, souvent (mais pas toujours), contient un réseau de filaments d'actine et de protéines associées.

Le cortex cellulaire est une couche spécialisée de cytoplasme sur la face interne de la membrane plasmique et qui sert de support mécanique à celle-ci. Dans les cellules animales le cortex est une couche riche en actine responsable des mouvements de la surface de la cellule[1],[2]. Chez les plantes, le cortex est renforcé par des microtubules corticaux sous la membrane. La direction de ces microtubules détermine dans quelle direction la cellule s'allonge en grandissant.

Chez certaines cellules animales, des protéines nommées spectrines sont présentes dans le cortex. La spectrine crée un réseau en réticulant entre eux des filaments d'actine[2]. Les proportions de spectrine et d'actine varient selon le type cellulaire[3].

RéférencesModifier

  1. Pesen D, Hoh JH, « Micromechanical architecture of the endothelial cell cortex », Biophys. J., vol. 88, no 1,‎ , p. 670–9 (PMID 15489304, PMCID 1305044, DOI 10.1529/biophysj.104.049965)
  2. a et b (en) Bruce Alberts, Alexander Johnson, Julian Lewis, Martin Raff, Keith Roberts et Peter Walter, Molecular Biology of the Cell, New York, Garland Science, , 4e éd. (ISBN 0-8153-3218-1, lire en ligne), « Cross-linking Proteins with Distinct Properties Organize Different Assemblies of Actin Filaments »
  3. Machnicka B, Grochowalska R, Bogusławska DM, Sikorski AF, Lecomte MC, « Spectrin-based skeleton as an actor in cell signaling », Cell. Mol. Life Sci., vol. 69, no 2,‎ , p. 191–201 (PMID 21877118, PMCID 3249148, DOI 10.1007/s00018-011-0804-5)