Corneille van Nerven

Corneille van Nerven, qui serait né vers 1660 et mort vers 1714, est un architecte-sculpteur bruxellois.

BiographieModifier

Comme c'est le cas pour la plupart des artistes ayant œuvré à la reconstruction de la Grand-Place de Bruxelles, pourtant reconnue comme patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO[1], ceux-ci n'ont pas attiré l'attention des historiens d'art et à part leur nom on ne connait pas grand-chose à leur sujet, c'est ainsi que l'œuvre de Corneille van Nerven était jusqu'à récemment recouvert d'un profond brouillard.

Ce vide est désormais comblé grâce aux recherches récentes de Jean-Louis Van Belle et de Jan Caluwaerts qui ont redonné à cet artiste ses dimensions réelles[2], ont mis en lumière son œuvre[3], et fait découvrir son entourage et son contexte.

Il fut élève de Jean van Delen.

Il fut admis comme maître dans le métier des Quatre-Couronnés de Bruxelles en 1696.

Son œuvreModifier

De lui, les plans de la « Maison du Cygne » sur la Grand-Place de Bruxelles (le Forum Maximum comme l'écrivaient pompeusement les cartographes, ou encore le Nedermerckt comme on disait alors), et ceux de la « Petite Boucherie », dans la rue du Marché aux Herbes.

Les trois ailes de style classique (style Louis XIV) de l'Hôtel de ville de Bruxelles sont de lui également.

Esprit moderne, il avait abandonné le style « baroque flamand » pour le nouveau style à la mode, plus sobre, dit de nos jours style Louis XIV. Sans doute eut-il des contacts avec Boffrand de passage à Bruxelles et ami de Maximilien-Emmanuel de Bavière.

BibliographieModifier

NotesModifier

  1. Jean-Louis Van Belle et Jan Caluwaerts 2014, Voir les chapitres « Travaux pour la Ville de Bruxelles » et « Travaux pour les corporations », Ibidem, p. 27-44.
  2. On trouvera une longue notice biographique dans Jean-Louis Van Belle et Jan Caluwaerts, Corneille van Nerven. L'architecte méconnu de l'Hôtel de Ville de Bruxelles, Bruxelles, , p. 9-20 et 63-77.
  3. Ibidem, p. 21-62.

Voir aussiModifier