Ouvrir le menu principal

Convention pour l'extension du territoire de Hong Kong

traité inégal de 1898
Exemplaire du traité en chinois.

La Convention pour l'extension du territoire de Hong Kong, ou Seconde convention de Pékin[1], est un traité signé le à Pékin, entre le Royaume-Uni et la Chine[2]. Concrètement le traité concède un bail de 99 ans sur l'ensemble des Nouveaux Territoires, constituant le nord du territoire actuel de Hong Kong.

L'anticipation de la fin du bail, 15 ans avant sa survenance, a eu pour conséquence la Déclaration commune sino-britannique sur la question de Hong Kong et la signature de la rétrocession de l'ensemble de Hong-Kong à la République populaire de Chine. Cette rétrocession a bien eu lieu comme convenu le .

Sommaire

ContexteModifier


Termes du traitéModifier

EffetsModifier

Notes et référencesModifier