Conséquent (logique)

seconde moitié d’une proposition hypothétique (en logique)

Un conséquent est la seconde moitié d'une proposition hypothétique. Dans la forme standard d'une telle proposition, il est la partie qui suit "alors". Dans une implication, si  implique  alors  est appelé l'antécédent et  est appelé le conséquent[1].

Par exemple:

  • Si P, alors Q.

Q est le conséquent de cette proposition.

  • Si X est un mammifère, alors X est un animal.

Ici, "X est un animal" est le conséquent.

  • Si les ordinateurs peuvent penser, alors ils sont en vie.

"ils sont en vie" est le conséquent .

Le conséquent d'une proposition hypothétique n'est pas nécessairement une conséquence de l'antécédent.

  • Si les singes sont violet, alors les poissons parlent français.

"les poissons parlent français" est le conséquent ici, mais intuitivement ce n'est pas une conséquence de l'affirmation (ni rien à voir avec) faite dans l'antécédent que "les singes sont violets".

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Sets, Functions and Logic - An Introduction to Abstract Mathematics, Keith Devlin, Chapman & Hall/CRC Mathematics, 3rd ed., 2004