Combat de Garn-Akassa

Combat de Garn-Akassa

Informations générales
Date
Lieu Garn-Akassa, Cercle de Tessalit
Issue Victoire malienne
Belligérants
Drapeau du Mali MaliFlag of Jihad.svg AQMI
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
aucune[1]16 à 26 morts[2],[3]

Guerre du Sahel

Le combat de Garn-Akassa a lieu le , pendant la guerre du Sahel.

DéroulementModifier

Le 16 juin 2009, à Garn-Akassa, près de la frontière algérienne, l'armée malienne lance une offensive contre une base d'AQMI, deux semaines après l'exécution de Edwin Dyer, un otage britannique, et une semaine après l'assassinat de l'officier malien Lamana Ould Bou à Tombouctou[2],[3],[4]. Il s'agit alors de la première véritable opération militaire menée par l'armée malienne contre les djihadistes[5].

Selon une source sécuritaire : « Lorsque nos troupes ont pris possession de la base des combattants islamistes, nous avons compté 26 éléments ennemis tués. Certains étaient même enterrés dans une fosse commune par les salafistes qui ont pris la fuite[2],[3]. »

D'un autre côté une source indépendante de l'AFP et de RFI dans le nord déclare : « C'est sûr que des Maliens en armes ont pris le contrôle d'un périmètre jusque-là considéré comme une zone d'action des salafistes. Mais, les bilans qui nous parviennent, pour le moment, font état de 16 morts[2],[3],[5]. »

L'armée malienne affirme de son côté ne déplorer aucune perte[1].

RéférencesModifier

  1. a et b « Mali : L'armée s'accroche avec des éléments d'Al-Qaïda », Les Afriques,
  2. a b c et d « Mali: 16 à 26 membres d'al-Qaida tués », AFP, 17 juillet 2009.
  3. a b c et d Radio-Canada avec AFP et RFI, « Repaire d'islamistes attaqué »,
  4. Laurent Lagneau, « Le Mali aux prises avec al-Qaïda »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  5. a et b « Dispositif renforcé contre al-Qaïda », RFI,