Cokie Roberts

journaliste, chroniqueuse et écrivaine américaine
Cokie Roberts
Cokie roberts 2944.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Mary Martha Corinne Morrison Claiborne BoggsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Wellesley College (baccalauréat universitaire)
Academy of the Sacred Heart (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Fratrie
Barbara Boggs Sigmund (en)
Thomas Hale Boggs, Jr. (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Steven V. Roberts (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Rebecca Roberts (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Distinctions

Mary Boggs, épouse Roberts, née le et morte le , connue sous le nom de Cokie Roberts, est une journaliste, chroniqueuse et écrivaine américaine. Elle a été journaliste et analyste politique pour la National Public Radio et ABC News. Elle a été présidente de la Radio and Television Correspondents' Association (en).

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Cokie Roberts née Mary Martha Corinne Morrison Claiborne Boggs le 27 décembre 1943 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, Cokie Roberts est la cadette des trois enfants de Thomas Hale Boggs, et de Lindy Boggs. C'est son frère, Tommy, qui ne pouvant prononcer son prénom Corinne lui a donné son surnom de Cokie. Ses deux parents étant des personnalités importantes du Parti démocrate elle est initiée aux arcanes et fonctionnements du Congrès des États-Unis[1],[2],[3],[4]

Après ses études secondaires, à l'Academy of the Sacred Heart (New Orleans) (en), elle est acceptée au Wellesley College où en 1964, elle obtient son Bachelor of Arts (Licence) en science politique[1],[5],[6],[7],.

CarrièreModifier

Cokie travaille à CBS News et Public Broadcasting Service avant de rejoindre ABC News en 1988[8].

De 1996 à 2002, elle co-anime, avec Sam Donaldson (en), l'émission politique dominicale This Week d' ABC television[9].

EngagementModifier

La majeure partie de ses publications sont des livres consacrés à la contribution des femmes à l'histoire des États-Unis et à leur culture[10].

Elle-même a dû faire sa place dans le monde de la télévision américaine où les femmes était souvent cantonnée à des postes secondaires ou de faire-valoir des présentateurs.

La maladie et la finModifier

En 2002, bien que lui soit diagnostiqué un cancer du sein, elle va continuer de travailler et d'écrire jusqu'à la fin[11].

L'annonce de sa mort suscite des hommages dans toute la presse américaine, (les ventes et téléchargements explosent[12]) et de la part de personnalités américaines comme les anciens présidents George W. Bush et Barack Obama[13],[14] ou de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi[15]. Hommages contrastant avec la remarque désobligeante du président Donald Trump[16],[17].

Le National Press Club et la famille de Cokie Roberts invite le public à participer à une réception en son honneur qui se tient le et à se rassembler dans la salle de bal du National Press Club[18],[19]

Ses funérailles sont célébrées à la Cathédrale Saint Matthieu l'Apôtre à Washington le [20].

Cokie Roberts repose au Cimetière du Congrès (Congressional Cemetery) à Washington[21].

Vie privéeModifier

ŒuvresModifier

  • Cokie Roberts & Ayako Sono, Democracy & Discontent : Questions Facing the Political Process of Japan & the United States, Missoula, Montana, University of Montana, , 140 p. (ISBN 9780963526502),
  • Cokie Roberts, We Are Our Mothers' Daughters, New York, William Morrow & Company, , 216 p. (ISBN 9780688151980, lire en ligne),
  • Cokie Roberts & Steven V. Roberts, From This Day Forward, New York, Harper Perennial, , 388 p. (ISBN 9780060959548, lire en ligne),
  • Cokie Roberts, Founding Mothers : The Women Who Raised Our Nation, New York, Harper Perennial, , 388 p. (ISBN 9780060090265, lire en ligne),
  • Cokie Roberts, Ladies of Liberty : The Women Who Shaped Our Nation, New York, William Morrow, , 520 p. (ISBN 9781616795641, lire en ligne),
  • Cokie Roberts & Steven V. Roberts (ill. Kristina Applegate Lutes), Our Haggadah : Uniting Traditions for Interfaith Families, New York, Harper & Collins, , 200 p. (ISBN 9780062018106, lire en ligne),
  • Cokie Roberts (ill. Diane Goode), Founding Mothers : Remembering the Ladies, New York, HarperCollins Publishers, , 40 p. (ISBN 9780060780036, lire en ligne),
  • Cokie Roberts, Capital Dames : the Civil War and the Women of Washington, 1848-1868, New York, HarperCollins Publishers, , 520 p. (ISBN 9780062002761, lire en ligne),

BibliographieModifier

Notices dans des encyclopédies ou manuels de référencesModifier

  • (en-US) Dan D. Nimmo & Chevelle Newsome, Political Commentators in the United States in the 20th Century: A Bio-Critical Sourcebook, Westport, Connecticut, Greenwood Press, , 429 p. (ISBN 9780313295850, lire en ligne), p. 300-308,

Essais, biographiesModifier

  • (en-US) Joanne Sears, « We Are Our Mothers' Daughters », BookPage,‎ (lire en ligne),
  • (en-US) Steven V. Roberts, Cokie: A Life Well Lived, Harper, , 272 p. (ISBN 9780062851475)[26],

ArticlesModifier

  • (en-US) « Newsmaker: Cokie Roberts », American Libraries, Vol. 40, No. 5,‎ , p. 32 (1 page) (lire en ligne  ),
  • (en-US) Walter Isaacson, « Walter Isaacson on How Cokie Roberts Came to Love American Politics », Time magazine,‎ (lire en ligne  ),

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en-US) « Roberts, Cokie 1943– | Encyclopedia.com », sur Encyclopedia.com (consulté le )
  2. (en) « Cokie Roberts: Tributes pour in for trailblazing US reporter », BBC News,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « BOGGS, Thomas Hale, Sr. - Biographical Information », sur bioguide.congress.gov (consulté le )
  4. (en-US) « Cokie Roberts », sur History, Arts & Archives, United States House of Representatives (consulté le )
  5. (en-US) Mohit Bansal Chandigarh, « Yet Another Tragic End To A Great Life: Cokie Roberts Passes Away At 75 », Thrive Global,‎ (lire en ligne)
  6. (en-US) KARMA ALLEN, MEGHAN KENEALLYandNANCY GABRINER, « Legendary journalist and political commentator Cokie Roberts dies at 75 », ABC News,‎ (lire en ligne)
  7. (en-US) « Wellesley Community Remembers Award-Winning Journalist Cokie Roberts ’64 », sur Wellesley College (consulté le )
  8. (en-US) « Cokie Roberts, famed journalist and political commentator, dies at 75 », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) David Bauder, « Cokie Roberts, Legendary Political Journalist, Dies at 75 », Time Magazine,‎ (lire en ligne)
  10. (en-US) Elizabeth Tenety, « 5 things Cokie Roberts wanted you to know about women in U.S. history », Motherly,‎ (lire en ligne)
  11. (en-US) David Bauder, « Cokie Roberts, longtime political journalist for ABC, NPR, dies », Las Vegas Review Journal,‎ (lire en ligne)
  12. (en-US) Tom Jones, « Remembering Cokie Roberts, plus more on Kavanaugh/New York Times and ‘The Daily’ hits 1 billion downloads », Poynter,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) Harrison Smith, « Cokie Roberts, influential Washington broadcaster, dies at 75 », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  14. (en-GB) MICHELLE MARSHALL, « Cokie Roberts dead: Emmy-award winning journalist dies aged 75 », Express UK,‎ (lire en ligne)
  15. (en-US) David Bauder, « Cokie Roberts, longtime political journalist, dies at 75 », The Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  16. (en-US) Lee Moran, « Donald Trump Ripped As ‘Crass’ For Comments About Cokie Roberts », Huffpost,‎ (lire en ligne)
  17. (en-US) Savannah Behrmann, « Trump on Cokie Roberts: She 'never treated me nicely' but she was a 'professional' », USA ToDay,‎ (lire en ligne)
  18. (en-US) Jacqueline Yoo, « Public invited to reception, funeral Mass for legendary journalist Cokie Roberts », sur ABC News (consulté le )
  19. (en-US) Jennifer Ortiz, « Events in DC to commemorate veteran journalist Cokie Roberts’ life and legacy », sur WTOP (consulté le )
  20. (en-US) « Funeral Mass for Cokie Roberts », sur C-Span (consulté le )
  21. (en-US) « Cokie Roberts », sur Find a Grave (consulté le )
  22. (en-US) Carmel Dagan, « Cokie Roberts, Journalist Savvy About Politics, Dies at 75 », Variety,‎ (lire en ligne)
  23. (en-US) Neely Tucker, « Cokie Roberts, a Legend at the Library, Dies at 75 », Library of Congres Blog,‎ (lire en ligne)
  24. (en-US) Dan Schere, « Updated: Cokie Roberts, Longtime Journalist and Bethesda Resident, Dies at 75 », Bethesda Magazine,‎ (lire en ligne)
  25. (en-US) Neil Genzlinger, « Cokie Roberts Dies; Veteran Broadcast Journalist Was 75 », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  26. (en-US) Connie Schultz, « Memories of Cokie Roberts: Tenacious, talented, empathetic and inspiring », The Washington Post,‎ (lire en ligne  )
  27. (en-US) « Alumnae Achievement Awards 1985 », sur Wellesley College (consulté le )
  28. (en-US) Michael Malone, « Cokie Roberts Has Died at 75 », Broadcasting & Cable, magazine,‎ (lire en ligne)
  29. (en-US) « Past Honorees », sur B&C Hall of Fame (consulté le )
  30. (en-US) Carol Zimmermann, « Renowned journalist Cokie Roberts, lifelong Catholic, dies at age 75 », CNS News,‎ (lire en ligne)
  31. (en-US) « Cokie Roberts to Receive 2019 National Archives Foundation Highest Honor », sur National Archives Foundation (consulté le )
  32. (en-US) « Cokie Roberts »  , sur Radio Hall Of Fame,

Liens externesModifier