Claude Tousignant

artiste de l'avant-garde montréalaise, membre actif du groupe des plasticiens

Claude Tousignant est un peintre québécois né le à Montréal. On l’associe à la seconde génération du groupe des Plasticiens de Montréal dans les années soixante. Il est le grand oncle du réalisateur André Tousignant.

Claude Tousignant
Image dans Infobox.
Claude Tousignant, Modulateur de lumière, 2005, installation à l'Art Mûr
Naissance
Nationalité
Activités
Mouvement
Distinctions

Éducation formelleModifier

1948-1951 : School of Art and Design du MBAM (Musée des beaux-arts de Montréal) 1952-1953 : Académie Ranson, Paris

BiographieModifier

Claude Tousignant est un artiste canadien originaire de Montréal, Québec. Ses peintures avant-gardistes sont reconnues à travers le monde pour leur esthétique et leurs lignes épurées. Dès le début de sa carrière, il voudra que l'art bouge et se simplifie. De son séjour en France au début des années 1950, il reviendra d'ailleurs plutôt déçu par ce qui se fait à l'époque en Europe. Initialement, Tousignant sera influencé par deux mouvements de la peinture moderne telle que nous la connaissons. Le fameux Pop Art, né en Angleterre en 1951, puis ayant joyeusement migré en Amérique du Nord vers la fin de cette même décennie, lui apporte des visions de couleurs et de retour à l'essence de la peinture. Parallèlement, à Montréal, en 1955, un regroupement de peintres (Jean-Paul Jérôme, Louis Belzile, Rodolphe de Repentigny et Fernand Toupin) signe un manifeste revendiquant rien de moins qu'une peinture abstraite objective. Ce sont les Plasticiens.

Tousignant saute à pieds joints dans cette forme de rejet de l'art spontané et expressif: « Ce que je veux, c'est objectiver la peinture, l'amener à sa source, là où il ne reste que la peinture vidée de toute chose qui lui est étrangère, là où la peinture n'est que sensation. » On ne retrouve aucune forme humaine, aucun objet, pas plus de contour complexe. Il veut des formes géométriques ainsi que des couleurs pures. Son œuvre reflète magistralement cette quête, à un point tel qu'il fera partie de la seconde génération des Plasticiens avec Guido Molinari, et plus tard Jean Goguen et Denis Juneau. Au cours des années 1960, il se fera alors connaître avec plusieurs séries de peintures telles Transformateurs chromatiques, Gongs et Accélérateurs chromatiques. C'est enfin vers la fin de la décennie suivante que Tousignant pousse son concept à fond, ayant l'audace de peindre des œuvres monochromes à partir de 1978.

Une rétrospective de son œuvre est disponible sur le site du Musée d'art contemporain de Montréal.

ŒuvreModifier

Tableaux majeursModifier

  • Verticales (1954)
  • Rythme stochastique (1964)
  • Octique (1969)

CollectionsModifier

HonneursModifier

ExpositionsModifier

 
Claude Tousignant, membre de l'exposition Les Plasticiens et les années 1950-1960 au Musée national des beaux-arts du Québec du 7 février au 12 mai 2013 à Québec

RéférencesModifier

Liens externesModifier