Cinquième accord de paix en Centrafrique

Le Cinquième accord de paix en Centrafrique plus connu sous le nom de Déclaration de N'djamena est un accord de paix signé le à N'Djaména à l'occasion d'un sommet de la CEEAC auquel était présent le président sud-africain Jacob Zuma. L'organisation de ce sommet fait directement suite à la déstabilisation générée par le coup d'État du qui a vu la destitution du président François Bozizé. Cet accord vise notamment à statuer sur la légitimité du nouveau président centrafricain Michel Djotodia en le contraignant à organiser des élections libres dans les 18 mois qui suivent son coup d'État.

ContexteModifier

Négociations et signatureModifier

Contenu de l'accordModifier

RéférencesModifier