Ouvrir le menu principal

Cindy (comédie musicale)

comédie musicale de Luc Plamondon et Romano Musumarra (2002) d'après Cendrillon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cindy.

Cindy
Lyrics Luc Plamondon
Musique Romano Musumarra
Chorégraphie Martino Müller
Lumières Alain Lortie
Première 11 septembre 2002
Zénith de Caen
Langue d’origine Français
Pays d’origine Drapeau de la France France

Cindy est une comédie musicale de Luc Plamondon et Romano Musumarra mise en scène 2002, au Palais des congrès de Paris, récréant l'univers de Cendrillon dans un contexte moderne. Malgré des ventes honorables pour l'album et les singles, la fréquentation du spectacle est décevante, et celui-ci ne reste que peu de temps à l'affiche.

RésuméModifier

L'intrigue reprend de nombreux éléments du conte Cendrillon transposé dans un contexte moderne. Cindy (Cendrillon, interprétée par Lââm) est une jeune métisse fille d'un pilote irlandais récemment disparu et d'une « Fille du soleil » qu'elle n'a pas connu. Elle vit en banlieue avec sa belle-mère La Palma (Patsy Gallant) et ses deux demi-sœurs Pétula (Carine Haddadou) et Tamara (Assia) qui la maltraitent. Ses consolations sont sa danse fétiche, la gigue, que lui a appris son père et quelques sorties, qui ne peuvent toutefois pas se prolonger car sa belle-mère la menace d'expulsion si elle ne rentre pas avant minuit.

Pétula et Tamara ont un jour la surprise d'être invitées à un bal organisé pour l'anniversaire du célèbre rocker Ricky (l'équivalent du prince charmant dans le conte, interprété par Frank Sherbourne) dans la boite de nuit « le Galaxy ». La Palma fait venir le couturier Gontrand (Jean Leduc) afin qu'il habille ses filles pour le bal. Jouant le rôle de la fée du conte, celui-ci offre également ses services à Cindy qu'il s'arrange pour faire participer à la fête. Le jour dit, elle apparaît au Galaxy costumée en princesse orientale. Elle retient l'attention de Ricky, ce qui provoque la fureur de sa fiancée, la top model Judy (Judith Bérard). Ricky propose à Cindy d'ouvrir le bal avec lui, mais celle-ci s'enfuit après avoir entendu les douze coups de minuit, oubliant sa bague dans sa précipitation.

Le producteur de Ricky est furieux de le voir rompre avec Judy. Pour faire diversion, il lui propose de créer une nouvelle chanson sur une musique de gigue. Des auditions sont organisées pour recruter des danseuses pour le clip video de la nouvelle chanson. Cindy et ses sœurs s'y présentent, et à la surprise générale Cindy remporte le concours. Ricky reconnaît alors en elle la princesse orientale du bal. Il lui rend sa bague et l'amène dans sa suite d'hôtel pour une nuit d'amour. Mais Judy comprend ce qui est en train de se passer, et juste avant de se suicider par overdose, envoie à Ricky un fax comportant le seul mot « Salaud ! ». Bouleversée, Cindy s'enfuit à nouveau. Ricky part à sa recherche, et finit par la retrouver en Irlande. Se promettant de rester unis pour toujours, les deux héros s'envolent ensemble pour les étoiles en vaisseau spatial.

AccueilModifier

Sorti le 26 février 2002, l'album tiré du spectacle se classe no 24 en France et no 17 en Belgique francophone[1]. Il est certifié disque d'or[2] avec plus de 100 000 exemplaires vendus. De ce disque est tiré en février 2002 un premier single, le duo de Lââm avec Frank Sherbourne Un monde à nous. Celui-ci se classe no 5 en France et en Belgique francophone[3]. Le duo Lââm avec Jay Je l'aime en secret sorti en octobre 2002 est également classé, tout comme le titre Cindy de Frank Sherbourne.

La première de Cindy a lieu le 11 septembre 2002 au Zénith de Caen. Le spectacle débute ensuite à Paris au Palais des congrès le 25 septembre 2002[4]. Il ne rencontre pas le succès espéré et s'arrête au bout de quelques mois. Luc Plamondon, également producteur du spectacle, reconnaît plus tard que cette comédie musicale est un échec commercial[5].

DescriptionModifier

Fiche techniqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La tour centrale – qui constituait l'élément technique le plus impressionnant – avait des dimensions assez exceptionnelles puisqu'elle faisait 8 mètres de haut, avait 8 bras rotatifs et pesait 8 tonnes, ce qui n'est pas possible dans toutes les salles françaises. La motorisation a été effectuée avec une motorisation asynchrone asservie en position. Un logiciel de supervision et de création des mouvements – réalisé par la société GS Maintenance – a été spécialement développé pour l'occasion. Il permettait aux techniciens de voir la position des axes derrière les rideaux de la scène.

DistributionModifier

ChanteursModifier

Source : comediesmusicales.net[6]

DanseursModifier

  • Antoine Jully
  • Carl Portal
  • Eleanor Hahn
  • Esteban Olives
  • Fabio Aragao
  • Franchesco D'Astece
  • Franck Baranek
  • Gwenaelle Bonnardel
  • Jane Tsai
  • Laeticia Mevegue
  • Maud Liardon
  • Sophie Carlin
  • Yourik Golovine
  • Yuki Nakamura

Produits dérivésModifier

Le CD a été édité dans une version Digipack avec des chansons supplémentaires. Un DVD et une cassette vidéo sont également édités.

J'aurais voulu être un artiste… pour pouvoir dire pourquoi j'existe, une compilation hommage à Luc Plamondon, parait en 2010. Le titre Salaud de Judith Bérard, extrait de Cindy, y figure[7]. Marie-Mai reprend cette chanson en 2004 sur son album Inoxydable.

RéférencesModifier

  1. « Musical - Cindy: Cendrillon 2002 (album) », sur lescharts.com (consulté le 17 février 2014)
  2. « Certifications Albums Or - année 2002 », sur le site du Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 11 novembre 2014)
  3. « Lââm & Frank Sherbourne - Un Monde à nous (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 17 février 2014)
  4. « CINDY, la nouvelle comédie musicale de Luc Plamondon », sur Amb France Music (consulté le 11 novembre 2014)
  5. Michelle Coudé-Lord, « Cindy: un échec », sur Le Journal de Montréal, (consulté le 17 février 2014)
  6. « Cindy Cendrillon 2002 », sur comediesmusicales.net (consulté le 11 novembre 2014)
  7. « Plamondon: 40 ans de chansons - 40 stars à l’unisson - J'aurais voulu être un artiste... », sur QuébecInfoMusique.com (consulté le 11 novembre 2014)