Cicéron dénonce Catilina

fresque de Cesare Maccari
Cicéron dénonce Catilina
Cicerón denuncia a Catilina, por Cesare Maccari.jpg
Artiste
Date
entre 1882 et 1888
Type
peinture
Technique
Dimensions (H × L)
400 × 900 cm
Mouvement
néo-pompéien
Localisation

Cicéron dénonce Catilina ou Cicéron au sénat accuse Catilina de conjuration est une fresque peinte entre 1882 et 1888 par Cesare Maccari. Elle est située au palais Madame de Rome. Le blanc des toges des sénateurs domine et ressort éclatant sur un jeu de couleurs sombres et ternes (brun-vert). Cela ajoute à la solennité de la scène.

Cette scène représente une époque où la République romaine est en crise et où de nombreux complots sont recensés. Elle représente Cicéron au centre de l'audience faisant un discours contre le conjuré Catilina[1].

HistoireModifier

Cicéron est un homme de lettres, un avocat et un homme politique. Ses discours, ses plaidoiries (parfois réécrites après le véritable procès) sont parvenus jusqu'à nous. Catilina est un homme politique romain qui tenta de renverser la République romaine après avoir perdu une élection pour le poste de consul. Cicéron l'accusera lors de quatre discours restés célèbres prononcés devant le Sénat en faisant en sorte que Catilina et ses conjurés s'exposent eux-mêmes.

PrésentationModifier

Cette fresque de Cesare Maccari a été peinte entre 1882 et 1888. Mesurant 400 cm de haut sur 900 cm de large, elle couvre tout un mur du Palais Madame, à Rome, en Italie : le Palais Madame étant actuellement le Sénat Italien. Cicéron est présenté avec des cheveux blanc alors que Catilina est représenté jeune alors qu'ils ont à peu près le même âge. Catilina est isolé sur la droite, la tête basse. Le lieu lui-même est idéalisé. Cicéron prononce la phrase : "Quousque tandem abutere, Catilina, patientia nostra?"

BibliographieModifier

  • G. De Sanctis, Gli affreschi di C. Maccari nella Sala del Senato, «Nuova Antologia», CVI (1889), p. 545 ss.
  • G. Cantalamessa, Gli affreschi di C. Maccari nella cupola di Loreto, Rome, 1895.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier