Chasseurs dans la neige

tableau de Pieter Brueghel l'Ancien

Les Chasseurs dans la neige (en néerlandais : Jagers in de Sneeuw) est un tableau de Pieter Brueghel l'Ancien réalisé en 1565. C'est un exemple de la Renaissance flamande. L'œuvre est conservée au Kunsthistorisches Museum de Vienne, en Autriche. Le tableau mesure 117 cm sur 162 cm.

Chasseurs dans la neige
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Type
Scène de genre (en), paysageVoir et modifier les données sur Wikidata
Matériau
huile sur panneau de bois (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dimensions (H × L)
117 × 162 cm
Mouvement
Propriétaires
Collection
No d’inventaire
GG_1838Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

DescriptionModifier

 
Le tableau est signé en bas au milieu « BRVEGEL. M.D.LXV »[1].

Ce tableau hivernal de Breughel l'Ancien est l'un des plus célèbres paysages de neige de l'histoire de la peinture. Les flocons ne tombent pas, comme dans d'autres tableaux, mais de nombreuses nuances de blanc, où dominent les teintes vertes, suggèrent avec vraisemblance l'atmosphère d'une campagne enneigée depuis fort longtemps. Toits, branches d'arbres et murs permettent au peintre de conférer à la neige des qualités plastiques.

Au premier rang, il dispose des ronces qui percent le manteau neigeux et en laissent deviner le poids. S'en revenant de la chasse avec leurs chiens, des hommes laissent dans la neige de profondes traces de pas. Leur descente vers la vallée accompagne le regard du spectateur qui y découvre une multitude de scènes hivernales : de divers jeux sur un étang gelé, à un feu de cheminée.

À l'horizon, sur la droite, des rochers escarpés font contrepoint à la diagonale de la colline au premier plan et marquent de leurs formes minérales le caractère rebutant de l'hiver.

ContexteModifier

Il règne alors une rigueur hivernale intense en Europe depuis le début du XIVe siècle et qui durera jusqu'en 1860, ce que l'on appellera le petit âge glaciaire[2]. Mais l'hiver 1565 aux Pays-Bas est encore plus rude, marqué par d'importantes chutes de neige ; on rapporte ainsi que « les chevaux en ont jusqu'au ventre »[2].

Le tableau Des chasseurs dans la neige débute ce qui sera un thème majeur de la peinture flamande : le climat[2]. Mais comme la plupart des représentations hivernales du siècle d'or hollandais, la peine ou la misère engendrées par ces conditions météorologiques n'apparaissent pas[2].

SérieModifier

Ce tableau fait partie d'une série de six, illustrant les six saisons que l'on distinguait alors aux Pays-Bas : début du printemps, printemps, début de l'été, été, automne et enfin hiver, sur ce tableau qui représente les mois de décembre et de janvier[3]. En tout cinq tableaux sont conservés. La Journée sombre (avant printemps) et La Rentrée des troupeaux (automne) sont au Kunsthistorisches Museum de Vienne ; La Fenaison (début de l'été) est exposée au Palais Lobkowitz du château de Prague[4] et La Moisson (Été) au Metropolitan Museum of Art de New York[5]

Histoire de la sérieModifier

Bruegel a réalisé la série pour le collectionneur d'art Niclaes Jonghelinck à Anvers. En 1594, elle a été offerte en cadeau à Ernest d'Autriche[6]. Dans l'inventaire de son héritage du 17 juillet 1595, les tableaux sont définis comme « six panneaux des 12 mois de Jars von Bruegel ». Ensuite ils ont probablement fait partie de la collection de Rodolphe II de Habsbourg à Prague. Il est certain qu'en 1659 ils étaient inscrits à l'inventaire de la collection de Léopold-Guillaume de Habsbourg au Stallburg de Vienne. Ensuite la trace est perdue.

Ce n'est que dans le catalogue de 1884 qu'il est noté que le tableau est présent au dépôt et que, par conséquent, il n'y était pas auparavant.

PostéritéModifier

CopieModifier

 
Copie réalisée par Pieter Brueghel le Jeune.

Au Fuji Art Museum de Tokyo se trouve une copie que Pieter Brueghel le Jeune a réalisée librement d'après le tableau de son père[7].

CinémaModifier

LittératureModifier

Un roman de Jean-Yves Laurichesse, Les Chasseurs dans la neige[9], imagine un épisode de la vie du peintre ainsi que la genèse de cette œuvre majeure.

IllustrationModifier

  • Un détail du tableau (le premier plan) est employé pour illustrer la première de couverture du roman L'Œuvre au noir de Marguerite Yourcenar en édition poche chez Gallimard, et pour illustrer le coffret des œuvres complètes dans la collection Bibliothèque de la Pléiade.
  • Deux détails de ce tableau (l'oiseau sur la branche pour le tome 1 et l'oiseau en vol à droite pour le tome 2) sont utilisés pour les couvertures des deux tomes du roman Le Vertige d'Evguénia Guinzbourg.

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. (de) « Jäger im Schnee (Winter) », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le ).
  2. a b c et d Valérie Lépine-Henarejos, « Quand le temps fait son œuvre - le petit âge glaciaire de Bruegel », Les Cahiers de science & vie, no 151,‎ , p. 76.
  3. (de)Die Winterbilder Pieter Bruegels d. Ä., S. 28 bis 30
  4. Das Gemälde auf der Website des Museums
  5. metmuseum.org
  6. (de)Voir sur residence.aec.at.
  7. (en)Tokyo Fuji Art Museum - „Hunters in the Snow“ consulté le 26 octobre 2012.
  8. Serge Kaganski, « "24 Frames" : le film posthume d'Abbas Kiarostami, décédé en juillet dernier », sur le site de Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  9. Les Chasseurs dans la neige, Ateliers Henry Dougier, 2018.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier