Ouvrir le menu principal

Charlotte de Dohna-Leistenau

noble allemande
Frédérique de Dohna-Leistenau
Prinzessin Friederike Antonie Amalie.jpg
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
WoldeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Albert Cristòfol de Dohna-Leistenau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Conjoint
Enfant
Dohna-Wappen.png
blason

La comtesse Friederike Charlotte Antoinette de Dohna-Schlodien dans Leistenau (allemand : Friederike, Burggräfin und Gräfin zu Dohna-Schlodien)[1] ( – 21 avril 1785 ou 21 avril 1786[2]) était une noble allemande.

Charlotte est née à Königsberg, en Prusse, le 3 juillet 1738[3]. Elle était la fille de Christoph Albrecht, comte (ou burgrave) de Dohna-Schlodien dans Leistenau, par sa troisième épouse la princesse Sophie Henriette de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck. Elle était mariée, tout d'abord, avec son premier cousin Charles-Antoine-Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck (1727-1759) à Königsberg le 30 mai 1754.

Ils ont eu un seul enfant: Frédéric-Charles-Louis de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck.

Elle était la descendante des Oxenstierna, une famille noble de la Suède, qui a été liée à de nombreux vieilles familles nobles de la Suède et de la Norvège, y compris Charles VIII de Suède. Elle est l'ancêtre des rois de Norvège, de Danemark, de la Grèce et du Royaume-Uni.

Son premier mari est mort en 1759 des blessures subies lors de la bataille de Kunersdorf. Elle a plus tard épousé le comte Friedrich Detlev von Moltke, son deuxième mari, le 21 mai 1777. Ils n'avaient pas d'enfant.

RéférencesModifier

  1. (de) Schwennicke, Detlev (ed.) (1980). Europäische Stammtafeln, Neue Folge. Band I: Die Deutschen Staaten, Tafel 88. Marburg: Verlag von J. A. Stargardt.
  2. (de) Isenburg, Wilhelm Karl Prinz von (ed.) (1965). Europäische Stammtafeln. Band I: Die Deutschen Staaten, Tafel 92. Marburg: Verlag von J. A. Stargardt.
  3. Burke's Guide to the Royal Family (1973), Burke's Peerage,