Ouvrir le menu principal
Charles Dédéyan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Romaniste, professeur d'université, spécialiste de la littératureVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Christian Dédéyan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions

Charles Dédéyan ( à İzmir - à Paris) était un romaniste, comparatiste et spécialiste en littérature de nationalité française.

Sommaire

BiographieModifier

Charles Dédéyan a passé sa thèse à la Sorbonne (Montaigne dans le Romantisme anglo-saxon et ses prolongements victoriens, esquisse d'une histoire de sa fortune de 1760 à 1900[1]. À partir de 1942, il a été maître de conférences à l'Université de Rennes et de 1945 à 1949 professeur à l'Université de Lyon. À partir de 1949, il a occupé la chaire de littératures modernes comparées à la Sorbonne.

Charles Dédéyan a obtenu de nombreuses distinctions. Ses candidatures répétées à l'Académie française n'ont pas été couronnées de succès. Il était officier de la Légion d'honneur.

Il est le père de l'historien Gérard Dédéyan[2].

ŒuvresModifier

  • (direction d'ouvrage) Jean Mairet, La Sophonisbe, Paris 1945, 1969
  • (direction d'ouvrage) Montaigne, Journal de voyage en Italie par la Suisse et l'Allemagne en 1580 et 1581, Paris 1946
  • Le Thème de Faust dans la littérature européenne, 6 Bde., Paris 1954-1967
  • Madame de Lafayette, Paris 1955, 1965
  • Stendhal et les "Chroniques italiennes", Paris 1956
  • Gérard de Nerval et l'Allemagne, 3 tomes, Paris 1957-1959
  • Dante en Angleterre, 2 tomes, Paris 1961-1966
  • Rilke et la France, 2 tomes, Paris 1961-1963
  • Stendhal chroniqueur, Paris 1962
  • L'Italie dans l'œuvre romanesque de Stendhal, 2 tomes, Paris 1963
  • Victor Hugo et l'Allemagne, 2 tomes, Paris 1964-1965
  • Le cosmopolitisme littéraire de Charles du Bos, 6 tomes, Paris 1965-1971
  • Racine et sa "Phèdre", Paris 1965, 1978
  • Lesage et "Gil Blas", Paris 1965, 2002
  • Jean-Jacques Rousseau et la sensibilité littéraire à la fin du XVIIIe siècle, Paris 1966
  • Le nouveau mal du siècle de Baudelaire à nos jours, 2 tomes, Paris 1968-1972
  • Une guerre dans le mal des hommes, Paris 1971
  • Chateaubriand et Rousseau, Paris 1973
  • Le cosmopolitisme européen sous la Révolution et l'Empire, 2 tomes, Paris 1976
  • Lamartine et la Toscane, Genève 1981
  • Le Drame romantique en Europe. France, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Russie, Paris 1982
  • Dante dans le romantisme anglais, Paris 1983
  • Le Roman comique de Scarron, Paris 1983
  • Le Critique en voyage ou Esquisse d'une histoire littéraire comparée, Paris 1985, 1998 (italien : Il critico in viaggio. Linee di storia letteraria comparata, Cesena 2000)
  • Diderot et la pensée anglaise, Florence 1987
  • Montesquieu ou l'alibi persan, Paris 1988
  • Le Retour de Salente ou Voltaire et l'Angleterre, Paris 1988
  • "La nouvelle Héloïse" de Jean-Jacques Rousseau. Étude d'ensemble, Paris 1990
  • Montesquieu ou Les lumières d'Albion, Paris 1990
  • "Télémaque" ou La liberté de l'esprit, Paris 1991
  • "Polyeucte" ou Le cœur et la grâce, Paris 1992
  • Lorelei ou L'enchanteur enchanté. Chateaubriand et le monde germanique, Paris 1993
  • Stendhal captivé et captif ou Le mythe de la prison, Paris 1998
  • Le chevalier berger ou De l'"Amadis" à l'"Astrée". Fortune, critique et création, Paris 2002
  • J.-J. Rousseau: "La Nouvelle Héloïse" ou l'éternel retour, Saint Genouph 2002

BibliographieModifier

  • De Shakespeare à Michel Butor. Mélanges offerts à Monsieur Charles Dédéyan, Paris 1985
  • International perspectives in comparative literature. Essays in honor of Charles Dédéyan, sous la direction de Virginia M. Shaddy, Lewiston 1991
  • Hommage à Charles Dédéyan, in: Revue de littérature comparée 336, 2010
  • Qui est qui. XXe siècle, Levallois-Perret 2005 s.v.

Notes et référencesModifier

  1. Cette thèse est parue sous le titre Montaigne chez ses amis anglo-saxons. Montaigne dans le romantisme anglais et ses prolongements victoriens (2 tomes, Paris 1946), ainsi que Essai sur le "Journal de voyage" de Montaigne (Paris 1946)
  2. « Gérard Dédéyan », sur ACAM (consulté le 16 octobre 2013).

Liens externesModifier