Chantal Deltenre

écrivain et ethnologue belge

Chantal Deltenre, née le à Ath en Belgique, est écrivaine et ethnologue.

Chantal Deltenre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
AthVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint

BiographieModifier

Chantal Deltenre passe son enfance et son adolescence au Pays des Collines en Belgique, dans un milieu ouvrier. Après des Humanités classiques au lycée Saint-François de Sales à Ath, elle étudie le journalisme et l'éducation permanente à l'Institut des hautes études des communications sociales (Bruxelles). Passionnée de théâtre, elle consacre son mémoire de fin d'études au théâtre-action (Publications Cahiers JEB-Jeunesse Etudiante Belge-1978) puis travaille comme critique de théâtre, attachée de presse pour plusieurs compagnies à Bruxelles.

Chargée de mission au ministère de la Communauté française de Belgique, elle s'oriente vers l'étude des médias et des industries culturelles, publie plusieurs ouvrages sur les radios libres, les réseaux câblés, l'économie de la culture, etc. Recrutée par le Groupe Dupuis, elle devient assistante de direction à la SEPP (société du groupe chargée des séries télévisées) puis aux Éditions Dupuis où elle est chargée des développements audio-visuels du groupe. Elle devient ensuite directrice de réseau pour la chaîne européenne de télévision Sky Channel puis pour la chaîne musicale MTV.

Avec son mari, le journaliste et poète Daniel De Bruycker, elle voyage au Japon, en Inde, en Turquie...En 1986, le couple s'installe à Paris où Chantal Deltenre dirige le bureau de MTV. Souhaitant changer de voie professionnelle, elle s'inscrit à l'université Paris 7 et suit les cours d'ethnologie de Robert Jaulin et Pascal Dibie. Elle réalise ses premiers terrains ethnographiques en Roumanie, juste après la chute du régime de Nicolae Ceausescu. Elle y étudie les effets du programme de systématisation du territoire dans un village à moitié détruit, Snagov (articles dans la Revue d'études rurales et la revue Communications). Elle continue de voyager, notamment de longs séjours en Egypte où elle écrit "Voyage en Egypte" avec le réalisateur et ami Maximilien Dauber (Editions Barthélémy, 1993).

Dans les années 1990, elle poursuit un travail de consultant (notamment pour l'Organisation internationale de la francophonie) tout en se lançant à l'EHESS dans l'écriture d'une thèse que les soucis matériels la poussent à abandonner. Avec le producteur multimédia Frédéric de Goldschmidt, elle crée un site Internet qui invite des classes du monde francophone à présenter leur environnement quotidien avec le regard d'un apprenti-ethnologue. Ils fondent ensemble l'association "Ethnologues en herbe" (www.ethnoclic.net) qui a pour objet de familiariser les jeunes avec l'ethnologie par l'expérience de l'enquête de terrain.

En 1997, Chantal Deltenre rencontre l'écrivain-psychanalyste Henry Bauchau dont elle est d'abord la patiente, puis l'assistante. Cette rencontre sera déterminante dans sa vocation d'écrivaine. Son premier roman, La plus que mère, récit d'enfance, paraît en 2003 aux Editions Maelström. Inspiré des croyances animistes japonaises, le second texte La cérémonie des poupées paraît deux ans plus tard, toujours aux Editions Maelström (traduit en turc chez Metis).

En 2004, Chantal Deltenre renoue brièvement avec sa carrière dans les médias : elle accompagne, en tant que conseillère de la Communauté française de Belgique, la préparation et à l'adoption de la Convention internationale sur la diversité des expressions culturelles à l'UNESCO.

Elle décide ensuite de se consacrer à la direction de l'association Ethnologues en herbe et mène plusieurs enquêtes ethnographiques (collecte de témoignages des immigrés d'Afrique du Nord arrivés à Nanterre et Gennevilliers dans les années 1960, enquête et restitution de témoignages dans un immeuble HLM promis à la destruction, Porte Pouchet à Paris, etc.)

En 2010, elle publie un troisième roman, La Maison de l'âme (Maelström) où elle revient sur ses premiers terrains ethnographiques en Roumanie et sur l'histoire des "démolis" de Snagov. Elle porte le livre traduit en roumain aux habitants du village qu'elle a rencontrés vingt ans plus tôt. En 2012, les éditions Nevicata (Bruxelles) publient son premier livre de voyages : Les miscellanées du Japon (avec Maximilien Dauber, également disponible en Pocket). Elle y publie aussi les Miscellanées du voyage (avec Daniel De Bruycker, 2014) et les Miscellanées de l'Inde (2016-disponible en Pocket).

Un quatrième roman La forêt-mémoire paraît chez Maelström en 2016 et en 2018, un premier récit illustré de photos où elle revient sur une pratique singulière qu'elle cultive depuis l'âge de vingt ans : écrire en marchant. Le récit Ecrits en marchant, Premiers pas fait écho au blog www.ecrirenmarche.com que l'auteure anime depuis plusieurs années.

L'ethnologue et écrivaine se partage aujourd'hui entre les terrains d'enquête, les ateliers d'ethnologie et d'écriture et l'écriture de romans et livres de voyages.

Elle a deux enfants : Hélène et Léa-Lydie De Bruycker.


BibliographieModifier

RomansModifier

  • Écrits en marchant, premiers pas, Éditions Maelström, Bruxelles, 2018.
  • La forêt-mémoire, Éditions Maelström, Bruxelles, .
  • La Maison de l’âme, Éditions Maelström, Bruxelles, , prix Rossel des Jeunes, .
  • La Cérémonie des poupées, Éditions Maelström, Bruxelles, 2005, nomination prix Rossel des Jeunes.
  • La Plus que mère, Éditions Maelström, Bruxelles, 2003, prix Jean-Muno et prix des bibliothèques du Hainaut.

Albums pour la jeunesseModifier

  • Les Carnets de route de Tintin, Éditions Casterman, 1991 (avec Martine Noblet, Maximillien Dauber et Daniel De Bruycker)

Autres publicationsModifier

  • Les 100 mots du Trait, abécédaire de la ville réalisé avec les habitants" (Parc Régional des Boucles de la Seine Normande, résidence d'écriture et d'ethnologie)
  • Miscellanées, l'Inde, Nevicata, 2016, Pocket 2017
  • Miscellanées, Voyage, Nevicata 2014 (avec Daniel De Bruycker)
  • Miscellanées, Japon, Nevicata 2012, Pocket 2013 (avec Maximilien Dauber)
  • L’Atelier d’ethnographie, livret de l’association Ethnologues en herbe pour l’éducation à la diversité culturelle (Région Ile de France, 2009)
  • Journal de guerre de Sevdie Ahmeti, résistante Kosovar, Éditions du CCFD, 2002 (traduction de l’anglais avec Daniel De Bruycker, préface Bernard Kouchner)
  • Voyage en Égypte, Éditions Barthélémy, Avignon, 1993 (avec Maximilien Dauber)
  • Les Industries culturelles, Pointillés- Cahiers du CRISP, Bruxelles, 1982
  • Le Théâtre-Action en Belgique, Cahiers JEB, Bruxelles, 1978

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier