Championnat national de basket-ball 1921

compétition de basket-ball
Championnat national
1921
Généralités
Sport Basket-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 1re édition

Palmarès
Vainqueur Stade français

Navigation

En 1921, le Stade français est la première équipe sacrée championne de France de basket-ball, à l'issue d'un tournoi de "championnat national" disputé à Saint-Cloud. En raison du caractère non officiel du tournoi, ce titre est longtemps contesté, avant d'être finalement officialisé en 2002. Ce tournoi est donc considéré comme la 1re édition du championnat de France de basket-ball.

PrésentationModifier

En la Ligue Parisienne de la Fédération française d'athlétisme, sous l'impulsion du Lieutenant Caste du Bataillon de Joinville, organise un championnat de basket-ball regroupant des équipes parisienne et une normande (GS Amfreville). Au mois de , Caste prend contact avec l'Abbé Guédré, président de la commission de basket-ball de l'Union Régionale de la Seine, afin d'organiser un tournoi de "championnat national" entre les deux meilleures équipes de la FFA (Stade Français et École Polytechnique) et les deux meilleures équipes "patros" de la FGSPF (Sportive d'Ivry Port et CS Plaisance). Le Stade Français l'emporte en finale face à l’École Polytechnique sur le score de 23 à 17, dans le parc de la Faisanderie à Saint-Cloud.

L’Évreux AC est lui vainqueur du tournoi de l’Alcazar, qui se déroule le . Officiellement tournoi de "propagande", regroupant le Stade Français, l'EN Arras, le Galia Club de Soissons et L'Évreux AC. Ce dernier l'emporte (25 à 21 face à Soissons) mais il n'est alors pas question de titre national. Évreux qui avait pourtant battu le club parisien dans une compétition officielle n’a pas été invité à défendre ses chances dans la quête du titre officiel. Cette affaire est aujourd’hui considérée comme une des plus grandes injustices de l’histoire du sport français[1].


En 1951 le Colonel en retraite Beaupuis, ancien joueur d'Évreux, conteste donc le titre du Stade Français et affirme qu'il doit revenir à son ancien club, vainqueur du tournoi de l'Alcazar auquel a participé le club parisien.

En 2002, une cérémonie en l'honneur d'un vétéran du Stade Français, Robert Cohu, officialise l'attribution du titre de 1921 au Stade Français[2].

Équipes participantesModifier

École polytechnique
CS Plaisance
Sportive d'Ivry Port
Stade français

FinaleModifier

Stade français - École polytechnique : 23-17

RéférencesModifier

  1. « Max Barrau : un prince en terre d'Ovalie », sur www.ladepeche.fr, (consulté le )
  2. Gérard Bosc, La Grande Histoire du basket français, éditions l'Équipe 2007, p.51

SourcesModifier

  • Le Basketball, Encyclopédie des Sports Modernes, collectif, éditions Kister & Schmid, Genève, 1955.
  • Gérard Bosc, Une Histoire du basket français... tome 1, éditions Presses du Louvre, 2002.