Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de basket-ball en fauteuil roulant féminin 2014

Cet article traite de l'épreuve féminine. Pour la compétition masculine, voir Championnat du monde de basket-ball en fauteuil roulant masculin 2014.
Championnat du monde IWBF de basket-ball en fauteuil roulant féminin 2014
Description de l'image IWBF WC women 2014.png.
Généralités
Sport Basket-ball en fauteuil roulant
Organisateur(s) IWBF
Lieu(x) Toronto
Drapeau du Canada Canada
Date du 20 au 28 juin 2014
Participants 12 nations
Site web officiel 2014wheelchairbasketball.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : États-Unis États-Unis
Vainqueur Drapeau : Canada Canada
Finaliste Drapeau : Allemagne Allemagne
Troisième Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas

Navigation

Vue aérienne du Mattamy Athletic Centre
La cérémonie d'ouverture
Maureen Orchard, présidente de l'IWBF
L'équipe des États-Unis
L'équipe d'Australie

Le championnat du monde de basket-ball en fauteuil roulant 2014 est le championnat du monde féminin d'handibasket organisé par l'IWBF. La compétition a lieu au Canada en juin 2014, à Toronto. Les États-Unis remettent leur titre en jeu alors que la compétition passe à 12 nations participantes (il y en avait 10 en 2010 et 8 jusqu'en 2006).

Le Canada récupère son titre aux dépens des États-Unis, qui pour la première fois depuis la création du championnat du Monde n'ont pas participé à la finale[1]. L'Allemagne est à nouveau battue en finale et les Pays-Bas montent sur la troisième marche du podium.

Sommaire

Tour préliminaireModifier

Faits marquantsModifier

1re journée[2]

En match d'ouverture, la Grande-Bretagne domine le Brésil en s'appuyant sur Helen Freeman qui frôle le triple-double avec 20 points, 11 rebonds et 8 passes. Les favorites se sont toutes imposées, les championnes d'Europe néerlandaises étaient bien trop fortes pour le Pérou qui découvrant le championnat du Monde (89-5). Seules les Américaines, quatrièmes au classement mondial, ont réussi à créer l'exploit en dominant l'Australie (numéro 2) 68 à 52.

2e journée[3]

Le derby asiatique entre la Chine et le Japon tourne à l'avantage des premières, 61-55, avec 29 points de Fu et malgré la belle performance d'Amimoto qui signe 22 points, 15 rebonds et 7 passes décisives pour 35 d'évaluation. Elle n'est dépassée que par l'Allemande Schuenemann (36 d'évaluation) et la Canadienne Janett McLachlan (37 d'évaluation). Les championnes d'Europe hollandaises s'imposent face à la France grâce à Beijer et ses 30 points et 10 rebonds.

3e journée[4]

L'Australie a été malmenée par la France pendant trois quarts-temps avant de se détacher pour s'imposer (59-47). McLachlan réalisé à nouveau un gros match face à la Chine avec 27 points, 17 rebonds et 35 d'évaluation. La performance statistique de la journée est à mettre à l'actif d'Adermann pour l'Allemagne : 29 points, 19 rebonds, 6 passes pour 48 d'évaluation.

4e journée[5]

Le choc de la poule A est revenu aux Pays-Bas qui s'imposent sur les États-Unis 76-54, grâce à son duo Beijer (23 points, 11 rebonds) - Huitzing (12 points, 13 passes). Dans la poule B, l'Allemagne s'impose face au Canada 64-53, en s'appuyant sur Mohnen (29 points, 8 rebonds) et Schuenemann (28 points, 10 rebonds). Le Japon a été porté par Amimoto et ses 37 points, 9 rebonds et 6 passes (39 d'évaluation), tout comme la Grande-Bretagne avec la jeune star de ces mondiaux, Helen Freeman (36 points pour 40 d'évaluation).

5e journée[6]

Estrada signe une belle performance pour le Mexique face au Pérou, avec 27 points et 11 rebonds. La Chinoise Fu inscrit 34 points tandis que Janett McLachlan signe 28 points et capte 15 rebonds pour 33 d'évaluation.

Groupe AModifier

Groupe A
  Équipe Pts G P Pm Pe Diff Dép
1   Pays-Bas 10 5 0 360 150 +210
2   États-Unis 9 4 1 355 206 +149
3   Australie 8 3 2 299 202 +97
4   France 7 2 3 232 267 -35
5   Mexique 6 1 4 196 280 -84
6   Pérou 5 0 5 68 405 -337
20 juin   Pays-Bas 89 5   Pérou
20 juin   États-Unis 68 52   Australie
20 juin   Mexique 42 61   France
21 juin   France 21 77   Pays-Bas
21 juin   Mexique 29 64   États-Unis
21 juin   Pérou 10 90   Australie
22 juin   Pays-Bas 71 32   Mexique
22 juin   Australie 59 47   France
22 juin   États-Unis 95 14   Pérou
23 juin   Pérou 15 68   France
23 juin   Mexique 30 60   Australie
23 juin   États-Unis 54 76   Pays-Bas
24 juin   Pérou 24 63   Mexique
24 juin   France 35 74   États-Unis
24 juin   Australie 38 47   Pays-Bas

Groupe BModifier

Groupe B
  Équipe Pts G P Pm Pe Diff Dép
1   Allemagne 10 5 0 334 220 +114
2   Canada 9 4 1 334 247 +87
3   Grande-Bretagne 8 3 2 267 246 +21
4   Chine 7 2 3 281 298 -17
5   Japon 6 1 4 268 340 -72
6   Brésil 5 0 5 198 331 -133
20 juin   Grande-Bretagne 56 37   Brésil
20 juin   Canada 83 53   Japon
20 juin   Allemagne 59 45   Chine
21 juin   Chine 61 55   Japon
21 juin   Brésil 25 63   Canada
21 juin   Grande-Bretagne 33 55   Allemagne
22 juin   Canada 76 53   Chine
22 juin   Brésil 40 74   Allemagne
22 juin   Japon 48 62   Grande-Bretagne
23 juin   Grande-Bretagne 64 47   Chine
23 juin   Japon 63 52   Brésil
23 juin   Allemagne 64 53   Canada
24 juin   Allemagne 82 49   Japon
24 juin   Chine 75 44   Brésil
24 juin   Canada 59 52   Grande-Bretagne

Tour finalModifier

Les quatre premières équipes des poules A et B sont qualifiés pour les quarts de finale et jouent le titre de champion du Monde.

Faits marquantsModifier

6e journée[7]

Mari Amimoto réalise le premier triple-double du championnat, en match de classement face au Mexique, avec 26 points, 10 rebonds et 10 passes. En 1/4 de finale, Adermann porte l'Allemagne (victoire 70-25 sur la France) avec 15 points, 11 rebonds et 27 d'évaluation. Huitzing contribue au succès des Pays-Bas grâce à ses 28 points, 8 rebonds et 8 passes, malgré la performance de Fu (24 points, 11 rebonds) et Dai (22 points, 10 rebonds) pour la Chine. Le Canada surpasse l'Australie (63-47) derrière McLachlan, à nouveau au sommet de la rencontre avec 17 points, 15 rebonds et 5 passes pour 30 d'évaluation.

7e journée[8]

Le match de classement entre la Grande-Bretagne et la France (58-41) a donné lieu à un beau duel entre les intérieurs Freeman (29 points et 26 d'évaluation) et Saint-Omer (18 points, 15 rebonds). En demi-finales, le Canada s'impose sur un panier à la dernière seconde de McLachlan (28 points, 17 rebonds et 7 passes pour 41 d'évaluation), bien secondée par Ouellet (16 points et 14 passes) et Harnock (22 points et 29 d'évaluation). En face, Huitzing (33 points, 8 rebonds) et Beijer (28 points, 10 rebonds) n'auront pas suffit. Enfin l'Allemagne s'impose face aux États-Unis grâce à un dernier quart-temps bien maitrisé par Mohnen (27 points, 10 rebonds et 5 passes) et les siennes.

8e journée[9]

Le match pour la cinquième place entre l'Australie et la Grande-Bretagne a été indécis jusqu'au bout, les deux équipes ayant même besoin d'une prolongation. À ce jeu, les partenaires de l’impressionnante Helen Freeman (triple-double avec 41 points, 11 rebonds et 10 passes pour 50 d'évaluation, soit la meilleure marque du tournoi) se sont imposées 77-70. Les Pays-Bas ont profité d'une Huitzing de gala (43 points) pour prendre la troisième place. En finale, le Canada récupère son titre, à nouveau sur une belle performance de Janett McLachlan (15 points et 19 rebonds).

Tableau principalModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
26 juin   27 juin   28 juin
A1   Pays-Bas 62
B4   Chine 52  
  Pays-Bas 74
26 juin
      Canada 75  
B2   Canada 63
27 juin
A3   Australie 47
  Canada 54
26 juin
      Allemagne 50
B1   Allemagne 70  
A4   France 25  
  Allemagne 68 Match pour la troisième place
26 juin
      États-Unis 58 28 juin
A2   États-Unis 53
  Pays-Bas 74
B3   Grande-Bretagne 41
  États-Unis 58


Classement places 5 à 8Modifier

Les équipes éliminées en 1/4 de finale sont reversées dans ce tableau qui attribue les places de 5 à 8.

Tour de classement 5e place
 27 juin      28 juin
   Chine  57
   Australie  62  
   Australie  70
 27 juin
     Grande-Bretagne  77 ap
   France  41
   Grande-Bretagne  58  
7e place
 28 juin
   Chine  64
   France  30

Classement places 9 à 12Modifier

Les équipes qui ont terminé aux cinquièmes et sixièmes places des groupes A et B s'affrontent en un seul match : les sixièmes jouent l'un contre l'autre, de même pour les cinquièmes.

9e place
        26 juin
     
       
   Mexique  40
  
     Japon  68
     
       
11e place
 26 juin
   Pérou  8
   Brésil  88

Classements et récompensesModifier

Classement finalModifier

Rang Équipe MJ V-D PP-PC
  1   Canada 8 7-1 66-52
  2   Allemagne 8 7-1 65-45
  3   Pays-Bas 8 7-1 69-42
4   États-Unis 8 5-3 66-49
5   Grande-Bretagne 8 5-3 56-51
6   Australie 8 4-4 60-50
7   Chine 8 3-5 57-57
8   France 8 2-6 41-57
9   Japon 6 2-4 56-63
10   Mexique 6 1-5 39-58
11   Brésil 6 1-5 48-57
12   Pérou 6 0-6 13-82

Récompenses collectivesModifier

All-Star teamModifier

La meilleure équipe du tournoi est constituée de deux canadiennes, deux américaines et une allemande[10] :

  •   Janet McLachlan
  •   Katie Harnock
  •   Rebecca Murray
  •   Desiree Miller
  •   Annika Zeyen

Prix du fair-playModifier

L'association canadienne True Sport a remis le trophée du fair-play portant son nom à douze joueuses, une par équipe[10] :

  •   Leanne Del Toso
  •   Perla Assuncão
  •   Katie Harnock
  •   Yong Qing Fu
  •   Emilie Menard
  •   Annika Zeyen
  •   Clare Griffiths
  •   Kyoko Miura
  •   Floralia Estrada
  •   Cher Korver
  •   Pilar Jauregui
  •   Kimberly Champion

Récompenses individuellesModifier

Leaders statistiquesModifier

Résumé des cinq meilleures joueuses dans les principales catégories statistiques[11].

Points marqués
Classement Joueur Équipe Statistique
(total et moyenne par match)
1 Inge Huitzing   Pays-Bas 175 (21,88 par match)
2 Janet McLachlan   Canada 172 (21,50 par match)
3 Helen Freeman   Grande-Bretagne 167 (20,88 par match)
4 Mariska Beijer   Pays-Bas 166 (20,75 par match)
5 Rebecca Murray   États-Unis 156 (19,50 par match)
6 Marina Mohnen   Allemagne 153 (19,13 par match)
7 Yong Qing Fu   Chine 149 (18,63 par match)
8 Mari Amimoto   Japon 148 (24,67 par match)
9 Katie Harnock   Canada 126 (15,73 par match)
10 Cindy Ouellet   Canada 125 (15,63 par match)
Rebonds
Classement Joueur Équipe Statistique
(moyenne par match)
1 Janet McLachlan   Canada 16,63
2 Mari Amimoto   Japon 9,83
3 Angélique Pichon   France 9,13
- Yong Qing Fu   Chine 9,13
5 Mariska Beijer   Pays-Bas 8,00
6 Fabienne Saint-Omer Delepine   France 7,50
- Helen Freeman   Grande-Bretagne 7,50
8 Pilar Jauregui   Pérou 7,33
9 Floralia Estrada   Mexique 7,17
10 Jiameng Dai   Chine 7,13

Contres
Classement Joueur Équipe Statistique
(moyenne par match)
1 Fabienne Saint-Omer Delepine   France 0,63
2 Paola Klokler   Brésil 0,50
3 Gesche Schuenemann   Allemagne 0,38
- Rebecca Murray   États-Unis 0,38
- Angélique Pichon   France 0,38
- Yong Qing Fu   Chine 0,38
Interceptions
Classement Joueur Équipe Statistique
(moyenne par match)
1 Lia Martin   Brésil 2,33
2 Floralia Estrada   Mexique 2,00
3 Emilie Menard   France 1,87
4 Fabienne Saint-Omer Delepine   France 1,62
- Marina Mohnen   Allemagne 1,62

Passes décisives
Classement Joueur Équipe Statistique
(moyenne par match)
1 Cindy Ouellet   Canada 8,88
2 Helen Freeman   Grande-Bretagne 7,88
3 Yun Long   Chine 7,25
4 Inge Huitzing   Pays-Bas 7,00
5 Mari Amimoto   Japon 6,33

MVP du tournoiModifier

La néerlandaise Inge Huitzing a été élue meilleure joueuse du tournoi, elle qui est aussi la meilleure marqueuse avec 175 points inscrits (21,8 points par match)[10].

MVPs du tour préliminaireModifier

Les récompenses de Joueuse du match sont décernées après chaque rencontre[12].

Jour 1
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Poule B   vs     Amy Conroy 23 16 6 3
Poule A   vs     Pilar Jauregui -19 4 4 0
Poule B   vs     Katie Harnock 25 25 3 1
Poule B   vs     Annika Zeyen 15 17 3 4
Poule A   vs     Rebecca Murray 30 30 8 4
Poule A   vs     Fabienne Saint-Omer Delepine
Jour 2
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Poule B   vs     Yong Quing Fu 28 29 13 0
Poule A   vs     Mariska Beijer 30 30 10 1
Poule A   vs     Rebecca Murray 26 26 2 2
Poule B   vs     Janet McLachlan 37 21 13 4
Poule A   vs     Kathleen O`Kelly-Kennedy 24 25 7 4
Poule B   vs     Gesche Schuenemann 36 26 11 3
Jour 3
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Poule A   vs     Inge Huitzing 26 18 7 9
Poule A   vs     Amber Merritt 28 27 9 0
Poule A   vs     Courtney Ryan 16 14 6 3
Poule B   vs     Janet McLachlan 35 27 17 2
Poule B   vs     Mareike Adermann 48 29 19 6
Poule B   vs     Judith Hamer 25 26 7 0
Jour 4
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Poule A   vs     Émilie Menard 10 8 0 1
Poule B   vs     Helen Freeman 40 36 5 6
Poule B   vs     Mari Amimoto 39 37 9 6
Poule A   vs     Shelley Chaplin 10 7 4 6
Poule A   vs     Roos Oosterbaan 8 10 1 0
Poule B   vs     Marina Mohnen 31 29 8 4
Jour 5
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Poule A   vs     Floralia Estrada 36 27 11 4
Poule A   vs     Desiree Miller 25 20 8 3
Poule B   vs     Simone Kues 13 8 3 3
Poule B   vs     Yun Long 15 8 5 10
Poule B   vs     Janet McLachlan 33 28 15 2
Poule A   vs     Inge Huitzing 21 19 5 6


MVPs du tour finalModifier

Jour 6
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Places 11-12   vs     Perla Assuncao 29 20 6 10
Places 9-10   vs     Mayo Hagino 13 10 2 2
1/4 de finale   vs     Mareike Adermann 27 15 11 3
1/4 de finale   vs     Inge Huitzing 28 28 8 8
1/4 de finale   vs     Cindy Ouellet 21 20 4 7
1/4 de finale   vs     Gail Gaeng 22 15 11 1
Jour 7
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Places 5-8   vs     Helen Freeman 26 9 5 6
Places 5-8   vs     Kylie Gauci 13 14 0 10
1/2 finale   vs     00 00 00 00
1/2 finale   vs     00 00 00 00
Jour 8
Quickie Player of the Game
Match Joueuse Évaluation Points Rebonds Passes
Places 7-8   vs     00 00 00 00
Places 5-6   vs     00 00 00 00
Places 3-4   vs     00 00 00 00
Finale   vs     00 00 00 00

MédiasModifier

Les 44 rencontres de la compétition sont retransmises et direct commenté par SportsCanada.TV, sur internet[13],[14],[15]. Les vidéos des rencontres sont toujours disponibles en replay sur le site de la chaîne[16],[17].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « IWBF - Canada claims fifth women's world title », sur fiba.com,
  2. (en) « Recap – Day 1 – 2014 Women’s World Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  3. (en) « Four Teams Remain Undefeated After Second Day of 2014 Women’s World Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  4. (en) « Recap – Day 3 – 2014 Women’s World Wheelchair Basketball Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  5. (en) « Germany and Netherlands Score Key Wins To Rise To Top Of Their Pools », sur 2014wheelchairbasketball.com, (consulté le 25 juin 2014)
  6. (en) « Quarter-final Matches Set For Thursday After End Of Preliminary Play », sur 2014wheelchairbasketball.com, (consulté le 25 juin 2014)
  7. (en) « Recap Day 6 – Germany, the Netherlands, Canada and the United States Advance to the Semifinals at the 2014 Women’s World Wheelchair Basketball Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  8. (en) « Canada And Germany To Play For Gold At 2014 Women’s World Wheelchair Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  9. (en) « Canada Wins Gold on Home Soil at the 2014 Women’s World Championship », sur 2014wheelchairbasketball.com,
  10. a b et c (en) « 2014 Women’s World Championship Award Winners Announced », sur 2014wheelchairbasketball.com, (consulté le 2 juillet 2014)
  11. Jean Claude Boucher, « Les chiffres du Mondial », sur sportethandicaps.com,
  12. (en) « Quickie Players of the Game », sur 2014wheelchairbasketball.com
  13. (en) « CBC, SportsCanada.TV & SendtoNews announced as media partners for 2014 Women's World Wheelchair Basketball Championship », sur newswire.ca, (consulté le 28 juin 2014)
  14. (en) « 2014 Women’s World Wheelchair Basketball Championship », sur sportscanada.tv (consulté le 28 juin 2014)
  15. (en) « Watch the Games Live », sur 2014wheelchairbasketball.com (consulté le 28 juin 2014)
  16. (en) « 2014 World Women's Wheelchair Basketball Championship Schedule », sur sportscanada.tv (consulté le 24 juillet 2014)
  17. Anne Filice, « Championnat du monde 2014, le résumé... », sur france-handibasket.fr, (consulté le 24 juillet 2014)

AnnexesModifier