Cartel de Jalisco Nouvelle Génération

cartel mexicain

Cartel de Jalisco Nueva Generación
Image illustrative de l’article Cartel de Jalisco Nouvelle Génération

Date de fondation [1]
Fondé par Nemesio Oseguera Cervantes
Lieu Jalisco
Territoire
Années actives 2009-actuellement
Activités criminelles
  • Trafic de stupéfiants
  • Trafic d'armes
  • Blanchiment d'argent
  • Extorsion
  • Meurtres
  • Kidnapping
  • Évasion fiscale
Alliés Cartel du Golfe (dans le Tamaulipas)[2], Cartel Tijuana Nouvelle Génération, Sangre Nueva Zeta[3], Cartel Michoacán Nouvelle Génération
Rivaux Cartel de Sinaloa, Cartel de Santa Rosa de Lima, Cartel du Golfe, Cartel du nord-est, Los Viagras, La Nueva Familia Michoacana, Cartel des chevaliers templiers, Cartel Nueva Plaza, Los Correa

Le cartel de Jalisco Nouvelle Génération (en espagnol, cártel de Jalisco Nueva Generación, également connu sous l'acronyme CJNG) est une organisation criminelle mexicaine fondée en 2009 et actuellement active dans le monde entier[1]. Depuis sa fusion-absorption du cartel de Tijuana[4],[5], c'est l'un des plus puissants cartels de la drogue mexicains avec le cartel de Sinaloa, dont il a dépassé l'activité criminelle en 2018 selon le gouvernement mexicain[6], et l'un des cinq groupes criminels les plus dangereux du monde selon le procureur général de la Justice des États-Unis, qui offre 10 millions de dollars pour la capture de son chef, Nemesio Oseguera Cervantes alias « El Mencho ». Il est aussi considéré, en 2021, par le Département de la Justice des États-Unis comme le cartel le mieux armé du Mexique[7],[8],[9].

ImplantationModifier

En mars 2020, le cartel de Jalisco Nouvelle Génération était implanté dans 24 des 32 États du Mexique. Il est également présent aux États-Unis, où il est impliqué dans un tiers à deux tiers du trafic de drogue national, notamment dans les villes de Los Angeles, Houston, New York et Chicago.

HistoireModifier

Le cartel de Jalisco Nouvelle Génération est apparu au cours de la Guerre de la drogue au Mexique, à la suite d'une scission au sein du cartel de Sinaloa en 2010. Au cours de la deuxième moitié des années 2010, surtout après sa fusion avec le cartel de Tijuana[4], il est devenu l'un des plus gros et plus dangereux cartels de narcotrafiquants, au niveau du cartel de Sinaloa ou de Los Zetas (qui sont leurs principaux rivaux dans l'est du Mexique). Le CJNG est notamment connu pour être le cartel le plus brutal, celui qui attaque le plus frontalement les autorités mexicaines, que ce soit les diverses polices, la Garde nationale, ou même l'Armée dont ils ont déjà abattu l'un de leurs hélicoptères[10]. Il est également considéré comme l'un des cartels ayant provoqué le plus de morts et un de ceux qui ont commis les exactions les plus brutales[10]. Il est notamment soupçonné d'être à l'origine de l'incendie du Caballo Blanco à Coatzacoalcos (Veracruz), la nuit du 27 au 28 août 2019, qui avait provoqué la mort de 30 clients et danseuses qui s'y trouvaient ; un des chefs locaux du CJNG à Veracruz, Ricardo N. « la Loca », sera arrêté à la suite de l'attaque.

Le projet Python, une opération de la DEA (le service de police des États-Unis spécialisé dans la lutte contre la drogue) menée de septembre 2019 à mars 2020, aboutit à l'arrestation d'environ 600 membres du cartel de Jalisco Nouvelle Génération au Mexique et dans le sud des États-Unis, et à la saisie de 15 tonnes de méthamphétamine et de 20 millions de dollars[10] ; le CJNG étant impliqué dans un tiers à deux tiers du trafic de drogue aux États-Unis[10]. Pour la seule matinée du 11 mars 2020, environ 250 membres présumés du CJNG sont arrêtés en Californie, dont l'un de ses administrateurs Victor Ochoa, et les comptes de 4 entreprises domiciliées au Mexique qui faisaient du blanchissement d'argent pour le cartel sont gelés[10]. Les autorités américaines offrent également une prime de 10 millions de dollars pour toute information pouvant mener à l'arrestation de Nemesio Oseguera « El Mencho », le chef principal du CJNG, considéré par l'administration américaine comme le plus dangereux trafiquant de drogue depuis l'arrestation d'El Chapo, et émettent un mandat d'arrêt contre sa fille Jessica Johanna Oseguara[10].

Le , la cellule de renseignement financier du Mexique, unité du Secrétariat aux Finances et au Crédit public, annonce avoir réclamé aux banques le gel de près de 2 000 comptes bancaires liés au CJNG, dont 167 associés à des entreprises. L'unité annonce aussi avoir travaillé avec la DEA au cours de cette opération[11].

Le 4 octobre 2020, la Drug Enforcement Administration classe le Cartel de Jalisco Nouvelle Génération, ainsi que ses alliés locaux comme Anti-Union, comme le groupe criminel le plus dangereux d'Amérique et le troisième plus dangereux au monde, après les Triades chinoises et la Mafia russe[12].

LogosModifier

Divers logotypes sont utilisés par le cartel et apparaissent dans des vidéos ou sur des photos.


Notes et référencesModifier

  1. a et b Guadalupe Cabrera, Los Zetas Inc. : criminal corporations, energy, and civil war in Mexico, Austin, TX, University of Texas Press, , 400 p. (ISBN 978-1-4773-1275-9, OCLC 957077779, lire en ligne)
  2. (es) Gustavo Castillo García, « Al alza, la disputa en estados del norte por trasiego de fentanilo », sur La Jornada,
  3. (es) « El nuevo cártel », sur El Financiero, (consulté le 17 février 2021)
  4. a et b (es) Rodrigo Gutiérrez González, « Cártel Tijuana Nueva Generación: la temible fusión de “El Mencho” y los Arellano Félix », La silla rota,‎ (lire en ligne)
  5. (es) anónimo, « Cártel Tijuana Nueva Generación : la letal unión de "El Mencho" y los Arellano Félix », sur Infobae.com, (consulté le 3 juillet 2020).
  6. (es) « El cártel Jalisco Nueva Generación es el más importante de México », sur El Comercio (consulté le 3 juillet 2020).
  7. « Narcotrafic : "El Mencho", la nouvelle bête noire des Américains », sur Europe 1 (consulté le 3 juillet 2020).
  8. (es) « Estados Unidos aumenta a 10 mdd recompensa por "El Mencho" - Proceso Portal de Noticias », sur Proceso Portal de Noticias, (consulté le 3 juillet 2020).
  9. (es) « El CJNG es el mejor armado de México, advierte el Departamento de Justicia de EU », sur Expansión,
  10. a b c d e et f (es) « Amplio operativo en EU contra Cartel Jalisco Nueva Generación », sur unotv.com, (consulté le 11 mars 2020)
  11. (en) Diego Oré, « Mexico freezes almost 2,000 accounts linked to powerful cartel », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020)
  12. (es) Gustavo Castillo García, « El cártel Jalisco ya es el tercero más peligroso del mundo: DEA », sur jornada.com.mx, (consulté le 4 octobre 2020)
  13. (en) « CJNG announced a disruption in Michoacan and sent an affront to the Sinaloa cartel in Zacatecas », sur NewsBeezer,
  14. (es) « Aparece manta ligada al CJNG en Miguel Hidalgo », sur La Silla Rota,
  15. (es) « Cártel Jalisco Nueva Generación y Cártel de Sinaloa llegan a Colombia; alertan por presencia en Bogotá, Santander y Antioquía », sur Vanguardia,
  16. (es) « Surje el Cártel Zicuirán Nueva Generación (CZNG) en Michoacán, amenaza al Ejército y saluda a AMLO », sur riodoce,