Carabine Rashid

La carabine Rashid est réglementaire dans la police et l'armée égyptienne.

Carabine Rashid

HistoireModifier

Quand l'Égypte a basculé dans la sphère d'influence soviétique, les militaires égyptiens ont été en grande partie équipés de fusils d'assaut AK-47 et d'AKM. Cependant, la quantité d'AK fournit n'était pas suffisante pour équiper les forces de réserves et les polices paramilitaires. Il a donc été décidé de créer une version courte du Fusil Hakim chambrée pour le 7,62mm Kalashnikov.

TechniqueModifier

La carabine semi-automatique Rashid a conservé le système d'emprunt direct du gaz du Hakim , mais le levier d'armement est solidaire de la culasse. Le garde-main, le guidon et la baïonnette sont empruntés à la SKS.

ProductionModifier

Les Arsenaux égyptiens ont produit seulement 8000 Rashid à la fin des années 60. La Rashid équipa les armées égyptienne et irakienne.

Données numériquesModifier

  • Munition : 7,62 mm M43
  • Longueur
    • totale (baïonnette au repos): 1035 mm
    • totale (baïonnette au canon): 1260 mm
    • du canon : 520 mm
  • Magasin : 10 cartouches
  • Masse de l'arme vide : 4,15 kg
  • Masse de l'armée chargée : 4,4 kg

SourcesModifier

Les informations proposées dans cet article sont issues de la lecture des revues spécialisées suivantes :

BibliographieModifier

  • CLINTON EZELL, EDWARD, Encyclopédie Mondiale des Armes légères, Paris, Pygmalion, 1980 et 1989 (1re et 2e éd° françaises).
  • HOGG (IAN V) et WEEKS (JOHN), Les Armes légères du XXe Siècle, Paris, Editions de Vecchi, 1981.