Ouvrir le menu principal

Campobello Island

communauté rurale du Nouveau-Brunswick (Canada)
(Redirigé depuis Campobello)
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la localité canadienne. Pour l'île, voir île Campobello. Pour les autres significations, voir Campobello (homonymie).

Campobello Island
Campobello Island
Phare sur l'île de Campobello
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Subdivision régionale Charlotte
Statut municipal Communauté rurale
Maire
Mandat
Stephen Smart
2016-2020
Constitution
Démographie
Population 925 hab. (2011 en diminution)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 54″ nord, 66° 56′ 06″ ouest
Superficie 3 967 ha = 39,67 km2
Divers
Langue(s) Anglais (officielle)
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 1302004
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Campobello Island

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Campobello Island
Liens
Site web http://www.campobello.com/

Campobello Island est une communauté rurale canadienne situé dans le comté de Charlotte, au sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Elle comprend les îles Campobello et de Head Harbour.

ToponymeModifier

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.

Les Passamaquoddys appelaient l'île Abahquit, ce qui signifie parallèle avec la terre ferme, semblable au nom micmac de l'île du Prince-Édouard. Le nom connut ensuite plusieurs variations et changements : Grande Île de Passamaquoddy en 1733, Île Pascamadie ou Île Passamacadie en 1755, Île Pasmaquidy en 1756 puis Île Passamaquodi en 1761[1].

Lorsque William Owen acheta l'île en 1767, son titre de propriété portait le nom Passamaquoddy Outer Island (Île Passamaquoddy Extérieure). Il donna son actuel à l'île en 1770[1]:

«  I named the Island Campobello, the latter partly complimentary and punning on the name of the Governor of the Province, Lord William Campbell, and partly as applicable to the nature of the soil and fine appearance of the island, Campobello in Spanish and Italian being, I presume, synonymous to the French Beau-Champ. »

Le nom fut traduit en Fairfield dans un livre de l'amiral W.F.W. Owen en 1842[1].

GéographieModifier

Géographie physiqueModifier

SituationModifier

Campobello est situé à environ 20 kilomètres à vol d'oiseau au sud de Saint-Andrews, à la frontière avec l'état américain du Maine.

Le territoire de Campobello comprend l'île Campobello ainsi que l'île de Head Harbour. Les deux îles sont situées au sud de la baie de Passamaquoddy, près de l'entrée de la baie de Cobscook, et sont bordées au sud par la baie de Fundy. Elles sont séparées de l'île Deer, au nord, par le passage d'Head Harbour. Lubec, au Maine, est séparé de l'île Campobello par le passage de Quoddy. Grand Manan est situé à 10 kilomètres au sud.

On y retrouve entre autres le parc international Roosevelt de Campobello ainsi que le parc provincial Herring Cove.

TopographieModifier

L'île Campobello a une forme allongée, orientée sud-ouest - nord-est. Elle mesure près de 15 kilomètres de long par au plus cinq kilomètres de large.

Les plaines d'Abraham occupent le sud de l'île. Seulement quelques collines s'élèvent autour de cette région, telles que Friars head (40 mètres) et la colline Fox (60 m). La partie de l'île au nord des plaines est montagneuse. Les principaux sommets sont. Une péninsule au relief moins accidenté longue d'environ kilomètres se trouve sur la rive nord de l'île.

GéologieModifier

ClimatModifier

Faune et floreModifier

Géographie humaineModifier

TransportModifier

Campobello est reliée à Lubec par le pont Franklin Delano Roosevelt. Pour atteindre l'île à partir du Nouveau-Brunswick, il faut prendre un traversier de Back Bay à l'île Deer et un autre de l'île Deer à Campobello.

Morphologie urbaineModifier

Tous les villages sont situés le long de la route. Au sud se trouvent quelques maisons isolées. Le premier village important est Welshpool, situé sur la péninsule, au bord de la baie Friars. Une autre région rurale s'étend pendant plus de 4 kilomètres jusqu'à l'autre village, Otter Cove, aussi situé sur la rive nord.

LogementModifier

HistoireModifier

Article connexe : Histoire du Nouveau-Brunswick.
 
La maison Roosevelt.

Selon William Francis Ganong, certains toponymes rappelleraient la présence des Passamaquoddys sur l'île[2].

Robert Wilson et un groupe de colons originaires de la Nouvelle-Angleterre fondent Wilsons Beach en 1766; Wilson est un squatteur mais reçoit plus tard un titre de propriété[3]. En 1770, le lieutenant William Owen, accompagné de 30 colons d'Angleterre, fondent New Washington, désormais une partie de Wilsons Beach; c'est alors le plus important établissement anglophone de la région[3]. Les colons fondent aussi New Warrington en 1770[4]. La plupart des compagnons d'Owen retournent toutefois en Angleterre[4]. Ceux qui restent sont rejoints par des Loyalistes et fondent les autres hameaux de l'île à partir de 1783[5],[4]. C’est ainsi que Welshpool est fondé en 1787 par David Owen ; sa situation en fait le principal établissement de l'île[6]. L'île est achetée en 1881 par une compagnie américaine[5].

Le président américain Franklin D. Roosevelt y réside de nombreuses fois au cours de sa jeunesse, la maison d'été familiale se trouvant dans la paroisse. Le parc international Roosevelt de Campobello est créé en 1954[7].

L'école consolidée Campobello Island est inaugurée en 1966[8].

Le , le district de services locaux de la paroisse de Campobello est constitué pour devenir la communauté rurale de Campobello Island[9].

DémographieModifier

D'après le recensement de Statistique Canada, il y avait 1195 habitants en 2001, comparativement à 1305 en 1996, soit une baisse de 8,4 %. La paroisse compte 600 logements privés, a une superficie de 39,60 km2 et une densité de population de 30,2 habitants au km2.

Évolution démographique de Campobello depuis 1981
1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
1 4241 3321 3171 3051 1951 056925
(Sources : [10],[11],[12])
 

ÉconomieModifier

Article connexe : Économie du Nouveau-Brunswick.

Entreprise Charlotte, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[13].

Évolution du taux de chômage à Campobello
 
Sources[14],[15],[16]:

AdministrationModifier

Conseil municipalModifier

Le conseil est formé d'un maire, d'un conseiller général et de trois conseillers de quartier[17]. La localité est en effet divisée en trois quartiers à des fins administratives[17].

Conseil municipal actuel

Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du [18].

Anciens conseils municipaux

Le , les résidents de Campobello se sont prononcés dans un plébiscite en faveur de la constitution du district de services locaux de Campobello en communauté rurale, dans une proportion de 275 pour et 167 contre[19]. L'élection du premier conseil municipal a lieu le [20]. Un second dépouillement doit être organisé le afin de déterminer le vainqueur dans le quartier #3[21]. Le conseiller Raymond C. Brown, Sr. fut élu lors d'une élection partielle tenue le [22], en remplacement de Carson R. Savage. Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du [17]. Une élection partielle a lieu le 13 mai 2013 et Blair W. Tinker est élu conseiller[23]. Katherine Ann Breton est finalement élu par acclamation à l'élection partielle du [24].

Mandat Fonctions Nom(s)
2012 - 2016 Maire Stephen Smart
Conseiller général Raymond C. Brown, Sr.
Conseillers de quartier
Quartier #1 Kevin E. Sawtelle.
Quartier #2 Terrance Dale Preston.
Quartier #3 Katherine Ann Breton
Mandat Fonctions Nom(s)
2010 - 2012 Maire Stephen Smart
Conseiller général Raymond C. Brown, Sr.
Conseillers de quartier
Quartier #1 Kevin E. Sawtelle.
Quartier #2 Terrance Dale Preston.
Quartier #3 Janice M. Watters.
Liste des présidents successifs du DSL de Campobello
Parti Mandat Nom
     Indépendant 200? - 2010 Stephen Smart[25]
Liste des maires successifs de Campobello
Parti Mandat Nom
     Indépendant 2010[note 1] - en cours Stephen Smart

Commission de services régionauxModifier

Campobello Island fait partie de la Région 10[26], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le [27]. Campobello Island est représenté au conseil par son maire[28]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[29].

Représentation et tendances politiquesModifier

Campobello Island est membre de l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick[30].

  Nouveau-Brunswick : Campobello fait partie de la circonscription provinciale de Charlotte-Campobello, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Curtis Malloch, du Parti progressiste-conservateur. Il fut élu en 2010.

  Canada : Campobello fait partie de la circonscription électorale fédérale de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Gregory Francis Thompson, ministre des Anciens Combattants et membre du Parti conservateur. Il fut élu lors de la 40e élection fédérale, en 1988, défait en 1993 puis réélu à chaque fois depuis 1997.

Vivre à CampobelloModifier

ÉducationModifier

L’école consolidée Campobello Island, à Wilsons Beach, accueille les élèves de la maternelle à la 12e année. C'est une école publique anglophone faisant partie du district scolaire #10.

Campobello possède aussi une bibliothèque publique.

Il y a le NBCC-Saint-Andrews ainsi que le Centre des sciences de la mer Huntsman à Saint-Andrews ainsi que des universités offrant un plus grand nombre de formations à Fredericton et Saint-Jean.

Il n'y a aucune école francophone dans le comté, les plus proches étant à Saint-Jean ou Fredericton. Les établissements d'enseignement supérieurs les plus proches sont situés dans le Grand Moncton.

SantéModifier

Welshpool dispose du Centre de santé de Campobello et d'un foyer de soins agréés, le Campobello Lodge.

Autres services publicsModifier

Il y a une caserne de pompiers. Il y a un bureau de poste à Wilsons Beach et un autre à Welshpool. Il y a aussi un centre saisonnier de Service Nouveau-Brunswick à Welshpool[31].

Wilsons Beach et Welshpool possèdent chacun un port de pêche, gérés par la Harbour authority of Wilsons Beach and North Road. Ils comprennent un seul quai.

Campobello possède un poste de la Gendarmerie royale du Canada. Il dépend du district 1, dont le bureau principal est situé à Saint-George.

Le village bénéficie d'un parc provincial, qui compte entre autres un terrain de golf.

Les anglophones bénéficient du quotidien Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean, et de l'hebdomadaire Saint Croix Courier, publié à Saint-Stephen. Les francophones ont accès par abonnement au quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi qu'à l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe.

ReligionModifier

L'église St. Anne's de Welshpool est une église anglicane.

CultureModifier

 
Phare de la pointe Mulholland.

PersonnalitésModifier

  • Curtis Malloch (19??- ), pêcheur et homme politique, résident de Campobello;
  • David Owen (1754-1829), propriétaire foncier, juge, juge de paix et homme politique, mort à Campobello.

LanguesModifier

Selon la Loi sur les langues officielles, Campobello Island est officiellement anglophone[32] puisque moins de 20 % de la population parle le français.

Campobello Island dans la cultureModifier

La pièce Sunrise at Campobello, produite par Dore Schary à Broadway en 1958, raconte l'histoire de Franklin Delano Roosevelt à l'île; la pièce est reprise en 1960 dans le film Sunrise at Campobello[33]. Le poète Alden Nowlan s'inspire du folklore et de l'histoire de l'île en 1975 pour Campobello[33].

Municipalités limitrophesModifier

  Paroisse de West Isles
rivière Indian
Fundy Bay
baie de Fundy
Blacks Harbour
baie de Fundy
 
Eastport (  Maine) N baie de Fundy
O    Campobello Island    E
S
passage de Lubec
Lubec (  Maine)
passage de Quoddy
Lubec (  Maine)
chenal de Grand Manan
Grand Manan

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Élection partielle.

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada, , p. 69.
  2. (en) William Gagnong, A Monograph of historic sites in the province of New Brunswick, Ottawa, J. Hope, (lire en ligne), p. 224
  3. a et b (en) Ganong (1899), op. cit., p. 323-325.
  4. a b et c Ganong 1904, p. 155
  5. a et b (en) William Gagnong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope, , 185 p., p. 121.
  6. Ganong 1904, p. 178
  7. « Noms de lieux du Nouveau-Brunswick - Campobello », sur Archives provinciales du Nouveau-Brunswick (consulté le 1er novembre 2011).
  8. [PDF] « Anglophone South », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 2 novembre 2012).
  9. Nouveau-Brunswick. « RNB 2010-138, Règlement sur la communauté rurale de Campobello Island », art. 3 [lire en ligne]
  10. « 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités », sur Statistique Canada (consulté le 11 novembre 2011).
  11. « Profils des communautés de 1996 - Paroisse de Campobello - Population », sur Statistique Canada (consulté le 11 novembre 2011).
  12. « Profils des communautés de 2006 - Paroisse de Campobello - Population », sur Statistique Canada (consulté le 11 novembre 2011).
  13. « Réseau Entreprise » (consulté le 7 novembre 2012).
  14. « Profils des communautés de 1996 - Campobello - Revenu et travail », sur Statistique Canada (consulté le 21 février 2012).
  15. « Profils des communautés de 2001 - Campobello Island - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 21 février 2012).
  16. « Profils des communautés de 2006 - Campobello Island - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 21 février 2012).
  17. a b et c « Élections quadriennales municipales, le 14 mai 2012, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 24 décembre 2013)
  18. « Les résultats non officiels des élections (2016-05-10) », sur Élections N.-B. (consulté le 4 août 2016)
  19. (fr) Élections Nouveau-Brunswick - Résultats non officiels du plébiscite
  20. « Résultats non officiels des élections partielles municipales du 15 novembre 2010 », sur Élections Nouveau-Brunswick (consulté le 24 décembre 2010)
  21. « Le second dépouillement au bureau de la directrice du scrutin après les élections partielles municipales du 15 novembre 2010 », sur Élections Nouveau-Brunswick (consulté le 24 décembre 2010)
  22. « Les résultats non officiels des élections partielles municipales - 9 mai 2011 », sur Élections N.-B. (consulté le 12 octobre 2011)
  23. « Événements électoraux locaux de 2013, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 28 mai 2014)
  24. « Les résultats non officiels des élections (2014-05-12) », sur Élections N.-B. (consulté le 28 mai 2014)
  25. http://www.gnb.ca/0370/0001-f.pdf
  26. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  27. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1er novembre 2012).
  28. « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  29. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  30. « Liste des zones », sur Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (consulté le 16 novembre 2011).
  31. « Réouverture du centre de services de Service Nouveau-Brunswick à Campobello », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 22 octobre 2014)
  32. Canada, Nouveau-Brunswick. « Loi sur les langues officielles », art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].
  33. a et b John Robert Colombo, Canadian literary landmarks, Willowdale, Ontario, Hounslow Press, (ISBN 0-88882-073-9), p. 40

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope, , 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,

Sur les autres projets Wikimedia :