Campagne pour réprimer les contre-révolutionnaires

La Campagne pour réprimer les contre-révolutionnaires (en chinois: 镇压反革命运动) a été la première campagne politique lancée par la république populaire de Chine visant à éradiquer les « éléments d'opposition », en particulier les anciens affiliés du Kuomintang (KMT)[1],[2],[3]. Sous la direction de Mao Zedong, le Comité central du Parti communiste chinois a publié une directive (« 中共中央关于镇压反革命活动的指示 ») en mars 1950, lançant la campagne à l'échelle nationale[2],[4],[5]. Cependant, certains disent également que la campagne a effectivement commencé en octobre 1950[3],[6]. La campagne s'est terminée à la fin de 1953[6].

Affiche de la campagne « réprimer les contre-révolutionnaires, sécuriser les bons moments ».

Un nombre important de « contre-révolutionnaires » ont été arrêtés et exécutés, tandis que certains d'entre eux ont été condamnés au « Laogai ». Selon Xu Zirong (徐子荣), alors vice-ministre de la Sécurité publique, au moins 2,6 millions de personnes ont été arrêtées au cours de la campagne, 1,29 million de personnes ont été emprisonnées (Laogai) et 712 000 personnes ont été exécutées en 1954 selon les statistiques officielles[6],[7],[8],[9]. Les chercheurs estiment un plus grand nombre de décès, certains estimant le nombre réel de morts entre 1 million et 2 millions[2],[8],[9],[10],[11],[12].

Certains des cas de la campagne étaient des cas « injustes, faux, mauvais ». Par exemple, Zhu Maixian (朱迈先), fils du célèbre écrivain Zhu Ziqing et membre du Parti communiste, a été exécuté à l'âge de 33 ans[13]. Il a été réhabilité en 1984 (la période de Boluan Fanzheng et la réforme économique chinoise)[13].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Yang Kuisong, « Reconsidering the Campaign to Suppress Counterrevolutionaries* », The China Quarterly, vol. 193,‎ , p. 102–121 (ISSN 1468-2648 et 0305-7410, DOI 10.1017/S0305741008000064, lire en ligne, consulté le )
  2. a b et c Olivier Vérot, « 65 ans de slogans en Chine », sur Culturecom (consulté le )
  3. a et b « 试论叶剑英领导广东镇反运动的历史功绩--中国共产党新闻--人民网 », sur cpc.people.com.cn (consulté le )
  4. « 中共中央关于镇压反革命活动的指示 _中国国情_中国网 », sur guoqing.china.com.cn (consulté le )
  5. (zh-Hant) « 中央关于镇压反革命活动的指示 », sur Laogai Research Foundation (consulté le )
  6. a b et c (zh) Huang Zhong (黄钟), « 第一次镇反运动考察(含注释) », sur Yanhuang Chunqiu (consulté le )
  7. (zh) Yang Kuisong (杨奎松), « 新中国“镇压反革命”运动研究 », sur Université chinoise de Hong Kong (consulté le )
  8. a et b (zh-CN) Hu Ping (胡平), « 对中共镇反运动的盖棺定论(之一) », sur Radio Free Asia (consulté le )
  9. a et b (zh) « 中共功罪评说之四:“镇反”运动杀了多少人? », sur Voice of America (consulté le )
  10. (en-US) Valerie Strauss et Daniel Southerl, « HOW MANY DIED? NEW EVIDENCE SUGGESTS FAR HIGHER NUMBERS FOR THE VICTIMS OF MAO ZEDONG'S ERA », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  11. (en-US) World Peace Foundation, « China: The People’s War of Liberation and CCP Consolidation | Mass Atrocity Endings » (consulté le )
  12. (en) Andrew G. Walder, China Under Mao : A Revolution Derailed, Harvard University Press, , 439 p. (ISBN 978-0-674-28670-2, lire en ligne)
  13. a et b (zh) « 朱自清之子朱迈先:为什么被以“匪特”罪处死? », sur www.sohu.com (consulté le )