Camille (Horaces)

Camille, jeune Romaine, sœur des Horaces et fiancée à l'un des Curiaces, fut tuée par son frère, vainqueur dans le combat des trois Horaces contre les trois Curiaces parce qu'elle maudissait sa victoire (667 av. J.-C.). À la mort de son fiancé, elle se dénoue les cheveux et pleure son bien-aimé.

La Mort de Camille, par Vasily Shebuyev (en) (1821).

Pierre Corneille en a fait l'héroïne de sa tragédie d'Horace, dans laquelle il lui fait prononcer contre Rome des imprécations célèbres : « Rome, unique objet de mon ressentiment/Rome, à qui ton bras vient d'immoler mon amant […]. »

Le peintre français Girodet a peint La Mort de Camille ; ce tableau date de 1785, il est conservé au musée de Montargis.

Notes et référencesModifier