Ouvrir le menu principal
Bui Tin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
MontreuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Bùi TínVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Bui Tin (Thành Tín, Nhà báo Bùi Tín) né le à Nam Dinh, au sud de Hanoï et mort le à Montreuil (Seine-Saint-Denis), était un journaliste, ancien colonel, dissident vietnamien, exilé en France.

Sommaire

BiographieModifier

Bui Tin est le fils d’un mandarin de la cour impériale de Hué[1], ancien président de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Vietnam[2]. Bui Tin étudie à Hué. En 1945 il intervient dans les médias en soutien à la révolution puis il rejoint le Viet Minh. Il est tout à la fois militaire et journaliste de l’Armée populaire du Vietnam, sous le pseudonyme de Thanh Tin. En 1954, il est blessé lors de la bataille de Dien Bien Phu.

Il est rédacteur en chef adjoint de Nhan Dan, organe du Parti communiste vietnamien. Après la victoire, il est déçu par le nouveau régime dont il dénonce le caractère autoritaire et l'esprit bureaucratique. En 1990 il profite d’un voyage en France, où il s'est rendu pour participer à une conférence organisée par le journal communiste L'Humanité, à Paris, pour demander l’asile politique[3].

En France, il passe l'essentiel de son temps à écrire sur la politique et les événements se déroulant dans son pays d’origine[4]. Il prend à partie les dirigeants de Hanoï et multiplie les appels à une démocratisation du système politique.

PublicationsModifier

Le Viêt-Nam au présent, Paris, Ðúöng Möi, 1992, 286 p. (avec d'autres auteurs), consultable sur Gallica.

1945-1999, Vietnam la face cachée du régime, traduction Marc Bloch, préface de Jean Lacouture, Paris : Éd. Kergour , 1999, 303 p.

Following Ho Chi Minh (anglais), memoirs of a North Vietnamese colonel, London : Hurst and Cie, 1995, 202 p.

Notes et référencesModifier

  1. Bruno Philip, « Bui Tin, dissident vietnamien », Le Monde,‎ , p. 13
  2. « Journaliste Bui Tin Tu Tran », sur vietbao.com,
  3. Jacques Demarthon / AFP, « Mort en France d'un ex-colonel et dissident vietnamien en exil », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  4. Ouest France avec AFP, « Vietnam. Mort en France d’un ex-colonel et dissident en exil », Ouest France,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier