Bruno Bartoloni

journaliste italien
Bruno Bartoloni
Description de l'image Bruno Bartoloni.jpg.
Alias
Bruno Bartoloni
Naissance (82 ans)
Rome, Latium
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italien
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Italien, Français

Bruno Bartoloni, né le à Rome, est un journaliste et écrivain Italien spécialiste du Vatican.

BiographieModifier

Bruno Bartoloni est le fils d’une juive allemande et d’un journaliste italo-argentin. Il a été converti au catholicisme pour échapper aux rafles des nazis[1]. Son père Giulio Bartoloni, est sténographe en 1922 quand l'administration de Benoît XV décide de créer un bureau capable de répondre aux questions des journalistes qui commencent à venir en nombre au Vatican. Avec Giulio apparait les ancêtres de ce qu'on nomme aujourd’hui les vaticanistes[2].

Quand il fait l'école buissonnière, le jeune Bruno accompagne son père au Vatican, chasse dans les majestueux jardins les lézards au soleil ou s’amuse à souffler les cierges durant les processions interminables[3]. Il commence son métier de journaliste pendant ses études de lettres à 18 ans. Après avoir été pigiste pour des journaux italiens, il entre en 1961 à l’Agence France Presse à Rome qu’il ne quittera plus jusqu’à la mort de Jean Paul II en 2005. Bruno Bartoloni qui porte toujours des chemises à fleur afin de ne jamais être pris pour un prêtre, côtoya sept papes en un demi-siècle est devenu l'un des plus éminents vaticanistes. Toujours en activité, il collabore avec le quotidien Il Corriere della Sera ainsi que de plusieurs télévisions, radios et hebdomadaires dont Paris Match, France Télévision, BFM TV et RFI[4],[5].

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier