Brindis de l'espasa

peinture de Marià Fortuny
Brindis de l'espasa
Brindis de l'espasa Marià Fortuny
Artiste
Date
Type
Huile sur toile
Dimensions (H × L)
50,2 × 61 cm
No d’inventaire
NG3138Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Le Brindis de l'espasa est un tableau de Marià Fortuny représentant un matador brindant son taureau au public, c'est-à-dire lui offrant la mort du taureau.

Contexte modifier

Très influencé par Francisco de Goya, Fortuny a donné à son œuvre une tournure plus sombre, moins papillonnante de couleurs[1] que ses autres peintures sur la tauromachie. Il s'éloigne ainsi de la tendance impressionniste dont il s'était pourtant rapproché[1] .

Description modifier

Dans son application à soigner les détails, le peintre revient davantage à la peinture de genre, avec le taureau mort ensanglanté très présent dans l'espace visuel.

Il ne faut pas prendre le terme brindis dans le sens qu'on lui donne actuellement en tauromachie. Normalement, le brindis se fait en début de faena et non après la mort du taureau[2]. Le titre est d'ailleurs trompeur, c'est pourquoi Alvaro Martinez-Novillo l'a répertorié sous le titre plus général de El torero.

Ce tableau, qui a été donné à Londres en 1916, est un portrait du matador Manuel Domínguez dit « Desperdicios » saluant le public des arènes de la arènes de Séville après la mort de son taureau. Il est probable que Fortuny a pris des notes sur cette corrida lors de son séjour à Séville en 1867[2].

Bibliographie modifier

  • Alvaro Martinez-Novillo, Le Peintre et la Tauromachie, Paris, Flammarion,
  • Sophie Monneret, L'Impressionnisme et son époque, vol. 2, t. I, Paris, Robert Laffont, , 997 p. (ISBN 2-221-05412-1)
  • Sophie Monneret, L'Impressionnisme et son époque : dictionnaire international, vol. 2, t. II, Paris, Robert Laffont, , 1185 p. (ISBN 2-221-05413-X)

Notes et références modifier

  1. a et b Monneret T.I 1987, p. 252
  2. a et b Martinez-Novillo 1988, p. 128

Liens externes modifier

  • Ressource relative aux beaux-arts  :